in

Arno Klarsfeld : « Une vague fondamentaliste touche la France »

Dire que le népotisme version Sarkozy et le mélange des genres version Klarsfeld laissent sans voix est un euphémisme. Mais le communautarisme sioniste, qui se défend de l’être en imputant à l’islam cette dimension, est un tour de passe-passe qui redonne de la voix tant la ficelle est grosse !

Comment passer sous silence la provocation droitière d’Arno Klarsfeld, parachuté président de l’Office français de l’immigration et de l’intégration en septembre, qui, non content de marcher sur les traces de son ministre de tutelle, le ministre de l’Intérieur Claude Guéant, paraphrase également sa hauteur de vue : « Une vague fondamentaliste touche la France », a-t-il déclaré avec aplomb au site Atlantico, expliquant : « Une grande partie des Tunisiens de France a voté pour des listes fondamentalistes lors des dernières élections tunisiennes ». N’en jetez plus !

Avocat dans une vie antérieure, en treillis pendant toute une année de service militaire en Israël, l’ancien jet-setteur et fervent partisan de la colonisation dans les Territoires occupés nous a donné un avant-goût de la campagne présidentielle, et de la propagande délétère qui va rythmer sa montée en puissance.

« Selon moi, le moment n’est donc pas venu de donner le droit de vote aux étrangers alors qu’il existe encore des problèmes d’intégration », a-t-il indiqué, renchérissant : « Quand je dis que l’intégration en France n’est pas encore une réussite, je suis dans mon rôle. Je ne peux que constater les choses : en Seine-Saint-Denis, il y a des quartiers communautaristes avec une forte aspiration religieuse, par exemple ». Une telle hypocrisie frise l’imposture, mais ça tombe bien, Arno Klarsfeld est l’imposteur préféré de l’oligarchie au pouvoir !

Arno Klarsfeld militaire israélien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sitôt passé à gauche, le Sénat propose une loi islamophobe

” Petit chien (chihuahua), allergiques ou musulmans orthodoxes s’abstenir “