in

Anouar Kbibech répond à Valls qui veut interdire le salafisme

Valls plaide pour « l'interdiction du salafisme » une proposition réalisable?

Anouar Kbibech, vice-président du CFCMl répond à Manuel Valls sur "l'interdiction du salafisme"#BourdinDirect

Publié par Bourdin Direct sur dimanche 25 mars 2018

Anouar Kbibech, vice-président du CFCM, a répondu chez Bourdin à la proposition simpliste de Valls  qui souhaite interdire le salafisme. Pour Anouar Kbibech Interdire le salafisme, “c’est comme interdire le chômage, ce n’est pas si simple”.

12 commentaires

Laissez un commentaire
    • En s’asseyant sur la Constitution?
      Celle-ci interdit de créer des apatrides. Et pour cause. Ca ne serait pas gérable. Ils iraient où?
      On ne peut expulser que des étrangers, sous la réserve expresse d’avoir un motif, comme l’incitation à la violence. Le seul fait d’être salafiste ne suffit pas. Les salafistes ne sont pas plus dingues que Christine Boutin.
      La lutte contre le terrorisme est bien plus subtile. Elle passe par l’infiltration, les échanges d’informations entre services, et une bonne gestion des indics. Idéalement, il faudrait aussi échanger au niveau européen, malgré les réticences des personnes concernées. Bref, on a à faire à un problème policier, et la première chose à faire serait de les écouter. Les types genre Wauquiez, ou les femmes Le Pen, ne sont pas compétentes en matière de prévention des attentats. Ces personnes font surtout des déclarations tapageuses exhaustivement hors sujet. Chacun son boulot.
      C’est comme Sarkozy qui voulait embastiller sans procès tous les fichés S.
      Et tous les suspects dans les affaires d’abus de biens sociaux?
      le respect de la Constitution, et celui des droits de l’homme, passent avant la lutte contre le terrorisme. Le terrorisme a tué quelques centaines de personnes, mais le fascisme en a tué des millions.
      Quand Hollande a décrété l’état d’urgence, les premières victimes ont été des écologistes assignés à résidence. Si on abandonnait nos règles, les opposants politiques en seraient les premières victimes. Puis votre beau frère. Puis vous. Ou votre fils gauchiste. On a toujours de très bonne raison de faire de terribles conneries.

  1. Monsieur Kbibech, avec tout le respect que j’ai pour vous et l’immense travail que vous et vos collègue avez réalisé courageusement depuis des années, IL FAUT PARTIR ET LAISSER LES MUSULMANS NÉS EN FRANCE PRENDRE LES RENNES DES INSTITUTIONS MUSULMANES DE FRANCE ET LEUR DESTIN EN MAIN. Vous avez fait tout ce que vous avez pu depuis quelques années et désormais, il apparaît clairement que vous n’avez pas les outils pour répondre aux problématiques qui se posent aux musulmans de France. L’avenir de la communauté musulmane de France, de sa relation avec l’Etat français et sa place dans notre société dépendent largement des décisions que vous et vos collègues du CFCM et de l’UOIF prendrez dans les semaines qui viennent.
    Partez SVP !

    • Les rennes? Que va dire le père Noël?
      Désolé. Je n’ai pas pu résister.
      Mais vous avez raison. Sauf que depuis la captation du CFCM par les turcs, l’Islam de France n’est pas vraiment parti pour se démocratiser. Quant à l’UOIF, ça serait sympa qu’ils mettent un terme à leurs procédures pour blasphème.
      Ceci étant posé, je me demande qui pourrait bien rééquilibrer ces institutions. Pas question que ça soit Valls ou Macron (ou moi). Peut être manque-t-il un leader modéré capable d’entraîner derrière lui les musulmans tolérants.
      Dans tous les cas, c’est bel et bien le problème des musulmans. Je serai le premier à protester contre un système de Concordat. Par contre, on pourrait mettre fin à celui des alsaciens. Surtout s’ils persistent à nous casser les oreilles avec leurs cloches.

  2. Non seulement Vals mais beaucoup d’autres,considèrent que le djihadisme salafiste et ses rejetons, groupes armés terroristes est une aubaine pour l’occident qui n’a reculé devant rien à lui apporter le soutien nécessaire sous toutes ses formes, logistique, militaire, financière et médiatique tant que son rayon d’action demeure circonscrit au seuil des pays musulmans.Ce soutient engloba même le côté diplomatique en resserrant l’étau sur ceux qui l’ont combattu. Cet extrémisme joua bien sûr le jeu de ses “bienfaiteurs” le temps qu’il fallait, cachant ses véritables desseins hégémoniques sur le monde entier ou presque. Aujourd’hui il n’est plus perçu comme une aubaine mais bien une malédiction imminente et irrésistible. Ce n’est pas l’interdiction du salafisme ou les panneaux anti “djihadiste” qui vont permettre de face à ce péril mais une vraie coopération tout azimut avec les états syrien, irakien, russe et iranien passés aujourd’hui maîtres en matière de lutte anti-terroriste… .

    • Vous n’avez pas tort.
      Je ne pense pas que Bush ait dynamite les Twin Towers, mais ce drame l’a bien arrangé lorsqu’il a lancé le Patriot Act, puis mis en place deux guerres ineptes.
      A ce propos, personne ne remet en cause la guerre contre l’Afghanistan, alors qu’elle a juste permis de créer 20 millions de terroristes au lieu des 3 ou 4 milles qui y vivaient. Mais ces conflits ont permis à Halliburton, sponsor de la campagne Bush, de faire des fortunes.
      Après, on apprend que le financement des attentats était le fait des saoudiens (et non de Saddam, ou du Mollah Omar).
      Quant à Daech, cette organisation est issue d’une alliance entre Al Qaida, jadis subventionnée par les EU, et des restes de l’armée de Saddam, que les américains avaient virés sans indemnités.
      Bref, pas besoin de creuser longtemps pour découvrir les racines du terrorisme. Combien de futurs assassins parmi les victimes de nos bombardements? Le terrorisme est né dans les pays qu’on a prétendu libérer. Et, en plus, il est sponsorisé par nos alliés (Wahhabites, turcs, pakistanais).
      Je ne sais pas combien rapporte la vente des Rafale, mais je doute que ça couvre les dépenses de notre glorieuse armée. Si au moins les marchands d’armes et les pétroliers payaient leurs impôts…
      Beaucoup d’intervenants de ce site pensent que le problème est politique, genre domination de l’occident. Mais je crois qu’il n’y a que l’argent, celui des multinationales, un argent qui, en plus, file dans les paradis fiscaux.

  3. Oula!
    – D’un côté, le CFCM est désormais inféodé aux turcs, sponsors principaux de Daech, Al Qaida, et la prétendue Armée syrienne Libre, filiale d’Al Nosra. (Désolé, ils ont tellement de noms que je retiens le plus connu).
    – D’un autre côté, tous les salafistes ne sont pas des terroristes. Et loin s’en faut. Si l’idée est d’interdire le fondamentalisme, il faut aussi interdire les juifs orthodoxes, les évangéliques, l’Opus Dei, les St Nicolas, les Témoins de Jéhovah, et les FM, à savoir les dirigeants de l’UOIF.
    – En posant le problème de cette manière simpliste, on comprend tout de suite que, pour interdire le terrorisme, il faut interdire le terrorisme. Mais ça n’est pas facile.
    – Mr Valls aurait aussi pu évoquer le problème posé par la Turquie, le Qatar, et l’Arabie Saoudite. On les sanctionne, ou on leur vend des Rafale?
    – Enfin, nous avons des lois. Il suffit de les appliquer. L’incitation au terrorisme est un délit grave. Un imam qui appelle au djihad risque la prison. Mais un imam qui explique qu’écouter de la musique vous transforme en porc n’est pas en infraction. La loi de 1905 autorise les religieux à mentir. Ils peuvent même prétendre que la terre a été créée il y a 10 000 ans.
    – La loi de 1905 a été mise en place pour garantir la sécurité des minorités religieuses, tout en protégeant l’état laïc de leur influence. C’est une excellent loi qu’il faut défendre contre vents et marées. Elle a fait ses preuves. La lutte contre le terrorisme est dévolue à la police. Valls devrait le savoir: On ne supprime pas un fléau en votant une loi anticonstitutionnelle et inutile. (Sarko était un spécialiste du genre).

      • Oula! Grand merci! Mais pour le génie, voir Einstein.
        j’ai passé un test de Qi, un jour, et ça n’a pas été brillant. Je n’ose même pas vous donner le résultat.
        Bref.
        Mais c’est gentil de me soutenir.

    • @patrice
      cet islam dis salafiste ou djihadiste, est plus dangereux pour les musulmans, que n’importe qui d’autre, ils n’on fait que détruire les pays musulmans
      cet islam interdis au femmes le savoir, la joie, le sport,etc,etc,comme ses femmes seront incultes,elle ne pourront transmétre à leurs enfants que l’inculture et les peurs et les névroses, et autre phobie, donc aucune confiance en soi et au autres; donc pas de oumma, cqfd donc des générations de dégénérées, manipulable à souhait
      ne jamais oublié, le savoir est une arme, et ses salafistes interdisent le savoir, ils travails pour qui,,,,, ils sont un virus mental contre les musulmans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Droits humains en Egypte : un bilan alarmant

La Knesset sur le point d’officialiser l’apartheid