in

Alger : la violente répression contre une grève de médecins soulève l’indignation générale

Une violente répression policière a fait plusieurs blessés graves à Alger, après avoir usé de la manière forte pour briser un sit-in observé par des médecins algériens au Centre hospitalo-universitaire (CHU) Mustapha Pacha, et contrecarrer leur marche protestataire contre leurs conditions de travail difficiles, affectés dans des régions isolées, sans considération aucune pour leur situation familiale.

Ces contestataires en blouse blanche souhaitaient « faire entendre leur voix » auprès des différents départements ministériels directement concernés par leurs récriminations, avec une détermination d’autant plus grande que la rencontre, mercredi dernier, entre leurs représentants et le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, s’est soldée par un échec.

Dénoncée vigoureusement par le Collectif autonome des médecins résidents algériens (CAMRA), par le syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP) et des partis politiques, dont le RCD et le FFS, cette démonstration de force désastreuse des forces anti-émeutes a été largement relayée sur les réseaux sociaux, où les images des médecins grévistes, le visage et la tête en sang, ont créé un vif émoi.

Des « blessures graves au niveau de la tête », dont des « traumatismes crâniens majeurs » et des « fractures diverses » ont soulevé l’indignation de plusieurs autres syndicats, praticiens de la santé exerçant dans différentes wilayas, ainsi que de nombreux responsables de partis politiques. Le bureau régional du CAMRA a même appelé à un sit-in dans la wilaya d’Oran, pour « rendre justice à tous ces blessés ».

Les images de ces médecins algériens tabassés sans retenue et se retrouvant aux urgences ont provoqué une forte onde de choc émotionnel, notamment au sein du syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP) qui a exprimé sa « profonde inquiétude », accusant les autorités publiques « d’entretenir les conflits ». Le « sang qui a coulé aujourd’hui et entaché les blouses blanches est celui de tous les médecins algériens », se sont émus ses responsables, avant de déplorer vivement une « image honteuse de trop », un « dépassement intolérable et non justifié ».

De son côté, le syndicat national des enseignants chercheurs hospitalo-universitaires s’est dit « choqué par les brutalités policières » dont ont été victimes les médecins résidents, appelant les autorités à ce que le dialogue l’emporte sur la violence. Une violence contre le corps médical qui, pour beaucoup, représente une tache de honte sur le drapeau.

Dans un communiqué publié suite à cette répression, le CAMRA avait menacé de « suspendre le service minimum, y compris les services de gardes et des urgences », après l’arrestation de plusieurs grévistes. Ses responsables se sont finalement ravisés à l’annonce de la relaxe des 7 praticiens concernés, exigeant aussitôt de « rencontrer les hautes autorités ».

C’est désormais chose faite. A l’issue de leur réunion avec le ministre Mokhtar Hasbellaoui, ce dernier a indiqué que « les revendications des médecins résidents pour l’amélioration de leurs conditions de travail avaient été prises en compte, à travers la mise en place de mesures incitatives dans le cadre des lois en vigueur ». Peut-être faut-il y voir une sortie de crise qui se dessine dans la douleur…

17 commentaires

Laissez un commentaire
  1. jab vous avez oublié le vendeur de poisson broyé dans la peine.
    c’est malheureux je ne veux pas faire de la concurrence avec de tels faits car ils sont graves

  2. Tout commence par l’éducation, et l’instruction, et à tous les niveaux sociaux.
    Si c’était le cas medecin et homme d’État se seraieent rencontré avec civilité pour communiquer, et la police serait là pour maintenir l’ordre en toute civilité et non créer le désordre et la violence.
    Un gouvernement éduquée sait qu’il doit l’éducation à son peuple.
    Autrement dit, ce triste incident reflète l’intelligence et l’éducation du gouvernement de ce pays.

    • Madame ce n’est pas de ça qu’il s’agit. Le problème n ‘est pas l’éducation.
      Le président Obama avait dit aux gouvernements arabes de ne pas s’inquiéter , que leur frontière sont protégés et qu’ils doivent s’occuper de l’intérieur.
      Ce qui veut dire :
      Le rôle de l’armée n’est pas les frontière , l’Amérique protège les frontières .
      Le corps sécuritaire a pour rôle de mater les manifs.
      C’est pourtant facile pour ne pas se tromper.

  3. A Jab, vous dites que les manifs au maroc ne se terminent pas dans le sang: je vous renvoie à la page Google sous les mots-clés ” Manifestations au Maroc -blessés “où l’on peut trouver tout un tas d’articles de journaux en ligne qui nous parlent de dizaines de blessés ( 80 ) certains grièvement tant du côté des manifestants que du côte des policiers lors des manifs d’El Hoceïma en juillet dernier. Faut vous renseigner, ça se passe dans votre pays tout de même.
    Si vous avez l’impression que la presse algérienne se réjouit à l’idée de voir le maroc imploser, eh bien sachez qu’ils ne font là que vous rendre la monnaie, car la lecture de la presse marocaine depuis des années n’est qu’un incroyable concentré de haine hargneuse contre l’Algérie. Les marocains ont dépassé toutes les limites, même les pieds noirs et les sionistes ne vont pas aussi loin que vous. Regardez vous même ce que vous faites, vous intervenez sur une information qui se passe en Algérie dans le but de nous dénigrer tout en débitant des mensonges sur votre propre pays. Moi par contre je n’ai pas voulu intervenir sur les manifs actuelles à Djérada et je m’interdis toujours d’accabler le maroc quoi qui se passe dans le pays.
    Quant à Algérie Patriotique il est le seul et unique organe algérien qui publie un courrier de lecteurs férocement critique à l’égard du maroc, c’est indéniable, mais il n’y en a pas d’autre que celui là. Le maroc quant à lui exploite des dizaines et des dizaines de sites en plusieurs langues étrangères sous drapeau marocain ou sous couverture africaine ou autre dans le but de dénigrer, trainer dans la boue, humilier, calomnier l’Algérie et son peuple et pas seulement son gouvernement.
    Sans parler des soldats qui patrouillent sur Youtube où aucune vidéo n’échappe aux commentaires haineux des marocains MRE si l’on en juge par leur niveau d’expertise en matière d’obscénités. Ce sont ceux là les pires, les pyromanes qui font tout pour semer la haine.

  4. Les manif au maroc au moins ne se termine pas dans le sang et il peuvent manifester c est sur les pay arabe ne sont pas des modèles de démocratie mais les journaux algériens sur le hirak et jerada critique le maroc se croyant un modele de democratie je rêve il jouisse a l idée d un maroc qui implosé de l intérieur mais devrait faite attention à sa situation intérieur lire le torchon algerie patriote journal d un assassin qui a des millier de morts durant la décennie noire

  5. un seul commentaire emprunté au grand Tunisien que fut Ibn Khaldoun

    3oribète wa khoribète

    Salah Hamouri vient d’ etre libéré ( trés discrètement) il est assigné a résidence

    quans a Ahed Tamimi elle est devenue adorable d’ aprés ses gardiennes; respectueuse, gentille, je pense qu elle va bénéficier d’ une remos de peine

    en effet elle a été filmée en faisant des bisous a son insu a des geoliers israeliennes en uniforme, et en train de serrer la main du soldat quelle a frappé!

    ça va etre difficile a l’ avenir pour elle de jouer a l’ égérie palestinienne….y a plus qu a la marier a un riche palestinien des Etats unis d’ un soixantaine d’ années…la place ayant été investie par quelque beaux garçons juif, il n’ aura pas trop de mal a la penetrer …

  6. Plus les caisses se vident et plus le pouvoir montre ses muscles. Après des années de laxisme, les Algériens vont découvrir le sens du mot répression et du capitalisme triomphant, industrialisation du pays oblige. En ce moment ça se durcit à tous les étages. Le retour du projet funeste sur le gaz de schiste contre les intérêts majeurs de toute une nation, ça va être du sport. Sacrifier une mer d’eau fossile potable quand on a l’énergie solaire à profusion pour faire plaisir à Total, faut le faire.
    Hélas pour l’Algérie en proie à une fuite effrénée des cerveaux, on peut maintenant prévoir un exode massif de médecins vers le Canada.

    • Bine dit ya el Abd de passage.
      Bien dit “De passage”. Ces gens-là écrivent toujours le “0 ” ZÉRO à l’envers et sont au Service de leurs Maîtres.
      Dans leur {Âne gérée}, le NORMAL devient ANORMALE et RÉCIPROQUEMENT. Oua El Hadith QIASS.
      Je pleure mon pays quand je me renseigne sur ce qui s’y passe par le biais de la toile, car je vous fais une confidence: Je suis devenu “CASANIER et même AGORAPHOBE”, ne voulant plus me joindre au troupeau de MOUTONS que nous sommes devenus. Wallahi, les Entrepreneurs en TERRORISME qui nous gouvernent finiront bien par payer tout ce qu’ils font à ce peuple dont ils feignent d’ignorer qui étaient leurs ancêtres. La patience a des limites…

    • Je ne cautionne ni les médecins ni les policiers .
      En Algérie , il faut prier Dieu pour ne tomber dans aucunes mains de ces 2 corporations .
      La désinvolture dans le fonctionnement des hôpitaux est plus qu’inquiétante et des malades meurent par négligence . Les pseudos médecins parlent de fatalité et de destinée quand un malade meurt dans un hôpital : el ajel .
      La réalité est bien plus effrayante : l’incompétence , l’insouciance ,la negligence, l’absence de conscience professionnelle sont les véritables maux des hôpitaux et je ne souhaite à personne de se retrouver entre les mains de ces pseudos médecins qui sont souvent coupables suite à des décès de patients .
      Je sais que je vais peut être choquer mais nous venons de vivre cela au sein de l’hôpital d’oran et la négligence et la légèreté des suivis ont amené la mort d’un jeune pere de famille , entré pour un problème de toux , debout sur ses jambes et il s’est retrouvait dans le coma le lendemain jusqu’à sa mort .
      Aucune explication : “el ajel “disent ils ….
      Alors Oui, je ne soutiens pas les médecins algériens …. non …. jamais plus

  7. C’est LA HONTE; un seul mot qui peut qualifier ces actes. Ceux-ci témoignent que ces régimes n’appartiennent pas à notre temps. Aux autres concernés je dis : vous soutenez des dictatures qui ne sont pas de ce temps, incompatibles avec l’époque, avec l’homme, avec le sol, avec la politique, avec l’eau, avec le sol, avec l’air avec …
    Comme au maroc voisin mais avec les profs, les bac +8 tabassés par les bac -8.
    Comment ces dictatures peuvent-elles espérer continuer à exister? elles se rongent elles-mêmes et elles ne doivent leur présence qu’à l’absence des peuples.
    Il n’y a de force ni de puissance que par Allah

    • Mon ami , je ne soutient aucune dictature.
      Question : pourquoi dieu a puni le peuple d’Israël , 40 ans sans avenir, ni même présent.
      40 ans veut dire un autre souffle, une autre génération qui n’a pas connu la servitude et qui n’a pas vécu sous Ramsès.
      On ne fait pas du nouveau avec du vieux.

  8. Et quand on disait il y a plus de vingt cinq ans, que les problèmes sont liés et une solution générale s’impose, on nous appelaient hommes d’un autre temps , espèce en voix de disparition.

    Après, les caisses étaient pleines à craquer et les cadres républicains, qu’ils soient blouse blanche , en combinaison ou même blouse noir profitaient de la manne pétrolière.

    Maintenant que les masques sont tombés, un homme d’honneur ne crache jamais dans la soupe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les pays arabes figurent dans le classement mondial de la consommation d’alcool

TV française: le débat sur l’islam et les musulmans au ras des pâquerettes !