in

Algérie: la prestation humiliante d’Abdelkader Bensalleh face à Poutine

Les déclarations humiliantes pour le peuple algérien du président par intérim, Abdelkader Bensaleh, en marge du sommet Russie Afrique, ont été massivement critiquées par les réseaux sociaux.
« Les prises de parole publiques comme celle d’Abdelkader Bensaleh à Sotchi ne font que renforcer la population algérienne dans l’idée que le système est aux abois et qu’il ne dispose d’aucune autre ressource que le recours aux soutiens externes », affirme à Mondafrique un avocat algérien.
Dans son intervention, Abdelkader Bensaleh reconnait avoir sollicité une rencontre à Poutine pour lui expliquer que la « situation est sous contrôle » et que l’ampleur de la contestation doit être minimisée car due à une certaine presse et aux réseaux sociaux.  La vieillesse dans le sérail du pouvoir est un naufrage.

La réaction des Algériens ne s’est pas faite pas attendre et a pris la tournure d’un réquisitoire à charge contre le président intérimaire, sa voix affaiblie et son visage aminci par la maladie, son discours de sollicitation et d’imploration, et sa posture de quémandeur. La scène est vécue, à la fois, comme un affront et une humiliation imposée à tout un peuple.
En face, un Poutine sourire narquois, déguste la mise en scène et renforce l’image d’une Russie protectrice de ses intérêts et imposant un équilibre à l’échelle planétaire, y compris en Algérie.
Mondafrique

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Demain le premier novembre 2019.
    les gens avancent sur Alger, en voiture à pied des quatre points cardinaux du pays.
    Il y a même ceux qui viennent de Tamanraset, à deux milles kilomètres d’Alger.
    Le premier novembre 1954,
    Le premier mort était le Caïd Hadj Sadouk, l’erreur est la mort d’un instituteur Français Monéraux qui n’avait rien à voir.
    Hadj Sadouk a fait le massacre de Guelma en 1945, le préfet Listrat de Constantine l »a nommé Caïd pour le remercier de ce massacre.

  2. Cheyenne;
    Bensalah est marocain, ce n’est un secret pour personne.
    Pour ma part, le problème n’est pas d’être Algérien ou Marocain.
    Le problème est d’être un homme ou un singe; avec tout le respect que je dois à la nation animale.
    Ce valet des généraux disparaîtra avec ses maîtres.

  3. Tu as tout résumé.
    Je ne rajouterai rien sauf qu’il est minable dans la vie et mourra minable et sera présenté devant ALLAH en minable.
    Chaque homme mérite la vie qu’il mérite.
    J’ai regardé hier un petit film du commandant Si Azzeddine relatant ses exploits dans la wilaya 4 pendant la révolution algérienne et j’ai pleuré de fierté et d’amertume. Un lion vivant et un lion mort et un lion sera au jugement dernier.
    Vive l’Algérie et liberté au peuple algérien.

  4. Que voulions nous entendre dire de la bouche de ce président cadavre.. serpillère du système? LA HONTE, une humiliation supplémentaire ..pauvre peuple livré à lui même!
    Il parle uniquement pour les militaires en place!

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Attaque à la Préfecture de police de Paris : la piste terroriste n’est plus privilégiée

Algérie : qui avait intérêt à faire disparaître de Youtube le documentaire « Recycler pour Résister » ?