in

Al Adhan

 Traduction de Moussa Allem (Moussa[email protected])

Avant propos :

Nous avons pour habitude de traduire trois concepts islamiques différents par le mot prière. Nous devons, pour bien comprendre l’islam, savoir de quoi il s’agit lorsque nous disons : Dou’a, Salah et Dhikr

  • La Dou’a, est une invocation faite individuellement ou en groupe, par laquelle les croyants sollicitent Dieu.
  • La Salah ( ou salat ) est la prière canonique ou rituelle, qu’il est obligatoire d’accomplir à cinq horaires précis de la journée. Elle est l’acte d’adoration par excellence. En dehors de ces moments, elle est surérogatoire ( nafila )
  • Le Dhikr est la remémoration d’Allah. Par exemple, faire mention de Dieu, en disant : ’ Al Hamdoulillah, Louanges à Dieu. ’

Je me protège auprès d’Allah contre Satan le lapidé, Au Nom d’Allah, Clément et Miséricordieux, et que la Paix et la Prière d’Allah soient sur notre Prophète Mouhammad sur sa famille et ses Compagnons jusqu’au jour du Jugement dernier.

L’appel à la prière, ’ al adhane ’  est l’annonce de l’heure de la prière canonique. C’est un devoir qui incombe à tous les habitants de la ville et du village. A ce sujet, le Prophète a dit : ’  Quand l’heure de la prière arrive, que l’un de vous fasse l’appel et que le plus âgé parmi vous préside à la prière. ’ ( Hadith collecté par Al Boukhari et Mouslim )

Al adhane n’est pas obligatoire pour le voyageur et la malade. C’est une Sounna ( Tradition du Prophète )

Sa formule, lancée par le mouadhinne ( qui a donné muezzin en français ), telle que le Prophète l’a enseignée à Abou Mandour, qu’Allah l’agrée est :

’ Allahou Akbar, Allahou Akbar ( Dieu est Le Plus Grand )

Puis le mouadhine, dit pour lui-même, à voix basse :

J’atteste qu’il n’y a de divin qu’Allah, J’atteste qu’il n’y a de divin qu’Allah

J’atteste que Mouhammad est le Messager d’Allah, J’atteste que Mouhammad est le Messager d’Allah ( Puis il répète à voix haute, deux fois aussi )

Venez à la prière, Venez à la prière,

Accourrez au succès, Accourrez au succès,

Allahou Akbar, Allahou Akbar ( Dieu est Le Plus Grand )

La ilaha illAllah ( Il n’y a de divin qu’Allah )

NDLR : A la fin, les chi’ites ajoutent une fois : ’ Ali wali Allah, Ali est Le Saint de Dieu ’

Pour la prière du matin, on ajoute, par deux fois : ’ La prière est meilleure que le sommeil ’

Selon le rite de l’école Malékite, il faut suivre les savants de Médine. Même s’il y a des divergences, pour Ibnou Taymia, qu’Allah lui fasse miséricorde, tous les adhanes sont valables, car l’essentiel est : ’ Al Iqama ’ c’est-à-dire l’appel à l’office.

Ce deuxième appel intra muros, est une Sounna recommandée à propos de chacune des cinq prières canoniques. Sa formule est :

Allahou Akbar, Allahou Akbar ( Dieu est Le Plus Grand )

J’atteste qu’il n’y a de divin qu’Allah

J’atteste que Mouhammad est le Messager d’Allah

Venez à la prière,

Accourrez au succès,

La prière commence, La prière commence,

Allahou Akbar, Allahou Akbar ( Dieu est Le Plus Grand )

La ilaha illAllah ( Il n’y a de divin qu’Allah )

D’autres traductions de l’adhane existent, mais elles ont toutes le même sens.

Après cela, il nous faut prier et pour cela, nous allons continuer, aujourd’hui, l’exégèse du hadith dans lequel il y a les préceptes de la salat ( prière canonique ) et de ses piliers : ’  Si tu pries, fais tes ablutions. Celui ( ou celle ) qui fait ses ablutions et qui, sincèrement, fait deux rak’âtes, uniquement pour Dieu, ses péchés précédents lui sont pardonnés. ’

NDLR : Les ablutions restituent au croyant ( e ) un état d’harmonie ou de pureté pour accomplir les rites religieux. La première, le ’ ghousl ’, grande ablution, implique de se laver complètement le corps pour se débarrasser des impuretés appelées ’ jounoub ’ ou ’ janabah ’, causées par les rapports sexuels, la pénétration, l’éjaculation avec ou sans coït, la menstruation, l’accouchement, l’écoulement sanguin et le contact avec un cadavre.

Le deuxième type d’ablution est le ’ woudhou ’ ou petite ablution, qui enlève les impuretés mineures, causées par les fonctions corporelles : lâcher un vent, avoir fait ses besoins, après le sommeil ou après le contact avec un chien, etc… à la condition que l’état de ’ ghousl ’ n’ait pas été perdu.

La troisième ablution est le ’ tayamoum ’, à utiliser au cas ou l’eau manquerait. On se sert de la terre, du sable ou d’une pierre.

Il va de soi qu’il s’agit de se purifier, tout en ayant une bonne hygiène corporelle. L’islam ne demande pas de se frotter avec du savon cinq fois par jour et de devenir ’ obsédé de la pureté corporelle ’

Nous détaillerons cela dans de prochains cours, incha’ Allah.

Les ablutions sont instituées par le Coran et la Sounna. Dieu l’indique en ces termes :

 

’ Ô les croyants ! Lorsque vous vous levez pour la Salat, lavez vos visages et vos mains jusqu’aux coudes ; passez les mains mouillées sur vos têtes ; et lavez – vous les pieds jusqu’aux chevilles. Et si vous êtes pollués ’jounoub’, alors purifiez – vous ( par un bain) ; mais si vous êtes malades, ou en voyage, ou si l’un de vous revient du lieu où il a fait ses besoins ou si vous avez touché aux femmes et que vous ne trouviez pas d’eau, alors recourez à la terre pure, passez- en sur vos visages et vos mains. Allah ne veut pas vous imposer quelque gêne, mais Il veut vous purifier et parfaire sur vous Son bienfait. Peut-être serez- vous reconnaissants. ’

( Traduction du sens du verset 6, Sourate 5, Al Maïda, Ta table Servie )

Le Prophète dit aussi : ’ La prière de l’un d’entre vous, en état d’impureté, ne sera agréée que si les ablutions sont faites. ’ ( Al BouKhari )

Mais auparavant, il y a l’intention ( an – nyia ), c’est – à – dire la résolution d’accomplir les ablutions conformément à l’ordre divin et du Prophète qui dit que ’ les actes ne valent par les intentions qui les inspire. ’

Les actes obligatoires ( faraïdh ) des ablutions sont :

  • L’intention
  • Se laver le visage
  • Les mains jusqu’au coude
  • Essuyer la tête avec les mains, d’avant en arrière
  • Se laver les pieds, jusqu’aux chevilles

Les actes Sounna ( recommandés par le Prophète ) sont :

  • Dire ’ Bismillah ’ , Au Nom d’Allah
  • Se laver trois fois les mains
  • Se rincer la bouche trois fois
  • Se nettoyer le nez trois fois
  • S’essuyer les oreilles
  • Toujours commencer par le côté droit
  • On peut démêler sa barbe et avoir une attention particulière pour les doigts et les orteils

Il y aussi la grande ablution. En effet, en état de ’ Janaba ’, après un rapport sexuel, l’on pratique la purification complète du corps. Dans cet état, on ne peut prier, on ne lit pas le Coran.

Notre mère Aïcha, qu’Allah l’agrée, a dit : ’  Le Prophète récitait le Coran alors que j’étais en état de menstrues. ’

Les règles, ainsi que l’accouchement, annulent et invalident le jeûne et la prière ( que nos sœurs ne sont pas tenues de rattraper, à l’inverse du jeûne ). Selon certains théologiens, le ’ tawaf ’ , circambulation autour de la Ka’aba, n’est pas permis en état de menstrues

NDLR : il se peut cependant q’une femme utilisant un moyen contraceptif comme la pilule, par exemple, puisse retarder l’arrivée des règles pour ce faire. Ce procédé ne doit être utilisé qu’en prenant toutes les précautions nécessaires, pour ne pas perturber votre organisme.

Consultez donc votre gynécologue !

A une femme qui avait des écoulements permanents, le Prophète a conseillé de se laver et de faire sa prière.

Ensuite pour entrer en prière, il y a le ’ takbir al – ihram ’ . C’est le fait de sacraliser sa prière en disant ’ Allahou Akbar ’, Dieu est Le Plus Grand. Le Prophète nous enseigne que la clef de la prière est l’ablution et ’ takbir al – ihram ’, sa sanctification. ’ On ne peut prier assis lorsque la posture debout nous est possible. Puis l’on entre en prière avec piété, attaqwa,

Sachez mes sœurs et frères que la prière est paix car elle comporte le salut ( de paix ). Elle débute toujours par la Fatiha, l’Ouvrante, les 7 versets répétés, la ’ mère ’ du Coran.

Si l’on prie derrière un imam, l’on n’est pas tenu de la réciter. Au contraire, Dieu nous recommande d’écouter le Coran lorsqu’il est lu.

Et Allah est Le Plus Savant !

Certaines notes de la rédaction sont extraites de :

’ Le dictionnaire encyclopédique de l’Islam ’ de Cyril GLASSE, éditions Bordas 1991

Pour en savoir plus sur les menstrues, je vous conseille le livre ’ menstrues, métrorragies et lochies, les règles juridiques selon les quatre écoles ’ du Docteur Hassan AMDOUNI, éditions Al – Imen, 1994, deuxième édition.


®

Mosquée El Feth 31 octobre 1997, 29 joumada 2 1418

49, rue Suzanne Lannoy-Blin

59720 Louvroil

Tél. : (00.33) 03.27.65.23.89

E-mail : [email protected]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quelle liberté de conscience ?

Le voisinage