in

A l’heure du Macronisme, du Lepénisme et du Fillonisme…

“Le bourgeois n’avoue aucun déchirement intérieur
et aurait honte de manquer de confiance en soi;
mais il se soucie de la réalité et de l’avenir car ils 
menacent de rompre l’équilibre incontesté du présent où il possède”

Emmanuel Lévinas, de L’évasion.

Et si l’image qui illustre le mieux notre civilisation n’était que ce contraste visuel entre Nous, automobilistes occidentaux bien assis dans notre voiture haut de gamme, et ces syriens ou ces Roms tentant délibérément d’attirer notre attention ou de laver notre pare-brise pour quelques malheureuses pièces?
Toutes ces Lumières philosophiques et technologiques, tout ce progrès pour en arriver là? Le must du must? Cette barrière de verre, l’un dans son habitacle confortable et l’autre supportant les morsures du froid.

L’automobiliste agacé ne dédaignant même pas jeter un regard en direction de ce loqueteux, ce crasseux, le teint basané, qui rappelle toute la misère du monde; et de répéter du haut de son piédestal intérieur cuir: « ils n’ont qu’à aller ailleurs ! » ou « ils ne peuvent pas travailler comme tout le monde ! » ou « il aurait dû soutenir Bashar El-Assad ou le combattre, quoi qu’il en soit il a trahi son pays » en lui jetant quelques jets de lave-glace à la manière d’un lion qui marque son territoire, pour lui dire recule pouilleux !  Et lui, le pauvre Rom ou le pauvre syrien, (non, j’entends déjà de la part des cyniques : « ils méritent ce qu’ils méritent ») qui rêvait du pays des droits de l’Homme, d’un peu de compassion. Oh ! Il y a la fondation de l’Abbé Pierre, la Croix Rouge, le Secours Catholique, le Secours islamique, etc.

Mais ce que l’immigré économique ou l’exilé politique oublie, c’est que cet Eldorado où beaucoup croient que l’on se fait de l’argent facile à la pelle juste en se baissant dans la rue, à l’image de ces traders et financiers dans le film Inside Job avec Matt Damon ou Le loup de Wall Street avec Di Caprio, c’est que les inégalités sont de plus en plus criantes, et qu’on est dans le culte du fric, même s’il est acquis de façon malhonnête. Le loup de Wall Street ou les escrocs sont vus comme des héros ! L’inversion des valeurs annonçait Nietzsche.

Et cela va des politiciens et des médias qui dévoilent dans un séquençage ou un timing surprenant, pour ne pas dire théorie du complot selon d’autres, soit les faiblesses charnelles de leurs adversaires (affaire DSK) soit l’arrogance et la mégalomanie de raïs prétentieux (Khadafi “ami” de Sarkozy), soit les supposés emplois fictifs (affaire Fillon, affaire Marine Le Pen), du haut de la chaîne jusqu’en bas en passant par le plus petit trafiquant, le modèle mafieux érigé en système?

En effet, du blanchiment d’argent à travers les chichas et les boîtes de nuits des petits dealers reconvertis en commerçants payant le RSI et les douanes, au grand mécontentement des hérauts du Grand Remplacement, sans oublier les grands patrons qui détournent des millions pour frauder le FISC (évasion fiscale) via des cabinets d’avocats payés rubis sur ongle pour jongler avec les failles du système, pendant que d’autres promettent davantage de places en prison et plus de Police (Macron). Quel programme !

Non, revenons à notre Rom qui esquisse un sourire et marque un cœur de sa raclette sur le pare-brise teinté du gros 4×4. Ou encore le petit syrien avec son carton écrit en arabe et sa mère portant le foulard. Encore une ! Décidément ils sont de partout ces musulmans ! Qu’est-ce qu’il est long ce feu rouge ! Une éternité. Voilà le Rom ou le syrien qui passe comme un fantôme. Personne ne fait attention à lui. Il n’existe pas. Oui, comme quand la caisse se met à sonner dans l’hypermarché et que la caissière nous regarde embarrassée. Zut, ma carte bleue ne marche plus ! Et nos cœurs sont-ils en plastiques avec un petit logo VISA ou Gold ou American Express ? Wouah la classe! Bof, ils nous ont insensibilisé nos cœurs, tu crois quoi?

Consomme et tais-toi ! Après la loi El-Khomry ou Macron on est à l’ère des grosses multinationales, et les salariés seront les nouveaux Germinal : Zut ! On y est déjà, les PME écrasées par le RSI et les charges, les licenciements, le chômage, pas étonnant qu’ils fassent tous du black.
Quoi? Je suis un faible parce que j’éprouve de la compassion pour ces syriens et ces Roms? Peut-être bien. Attention je vais finir au Goulag via une fiche S…. Le roman 1984 cartonne aux USA depuis l’élection de Trump. Pas étonnant.
Zut encore ce syrien, mais qu’est-ce qu’il veut à la fin? Notre mauvaise conscience? On en a une? Moi, en tous les cas, je suis mal à l’aise. Suis-je le seul? Et si c’était moi ce pauvre gars qui a subi des bombardements, qui a tout perdu au nom de la lutte contre le terrorisme, pris en étau par Daesh, pas les russes, par Bachar el Assad et par les alliés occidentaux? Oh ! ça en fait du monde !
Mais pourquoi pauvre gars d’ailleurs? Le soir ils retournent parmi les siens et ils rigolent à la belle étoile à chanter du Kenji Girac ou du Assala Nasri ? Libres, pauvres, fiers, dignes, sachant qui ils sont et pourquoi ils se battent : pour leur dignité. Nous on est « Des gens sans dents » comme disait l’autre président normal : peut-être a-t-il raison ? Surtout après toutes ces affaires et toutes ces révélations de fraude… Souvenons-nous que la troisième République est tombée suite aux collusions et aux affaires de corruption entre le politique et les milieux mafieux. Non je m’égare.
Et l’automobiliste? Il rentre chez lui, lit son courrier, ses factures, ses PV en râlant, regarde du TF1, on lui chante les louanges de l’ultralibéralisme et du modèle allemand avec des pauvres qui travaillent pour 400 Euros. En Italie, en Espagne et en Grèce ce n’est pas mieux. Il aime son matériel TV de qualité HD, son ordinateur dernier cri et sa console de jeux vidéo. Pour peu que sa copine ou sa femme ressemble à Kim Kardashian, l’extase ! Le pied! Il mange ce qu’il veut, suffit de mettre au micro-onde son plat surgelé, et regarde ce qu’il veut comme film pour s’évader, et les amis virtuels sur Facebook Tweeter Snapchat n’en parlons même pas. Hum, le summum de la civilisation!

Pendant ce temps, ils nous parlent de la guerre, Daesh, le terrorisme, la mondialisation, l’Europe? Tant que le prix du pétrole ne monte pas à la pompe. De toute façon Marine Le Pen, Philippot, Camus, Zemmour, sont là pour nous rassurer : Au nom du peuple pour une France apaisée contre le Grand Remplacement.

Macron ou Fillon, je me marre aussi. L’un, ancien trader de Rothschild ni gauche ni droite, l’autre en bon catho transparent et ancien ministre de Sarko (ce dernier pas si transparent que ça). Ils sont tous pareils ? Des corrompus ? Pas tous. Mais qu’est-ce qu’on peut y faire? Les banques et les multinationales? Il faut les aider les pauvres, ce sont elles qui soutiennent l’économie, jusqu’à la décision au Conseil Régional de ma ville pour la construction du tramway. Et les PME du centre-ville peuvent bien mourir. Vive Bolloré, Bouygues, LVMH, Total, Dassault, Auchan, etcétéra ! Vive le retour des privilèges ! Louis XVI est tombé pour rien ? Le monothéisme du marché a supplanté la monarchie catholique… La République ? La démocratie ? Heureusement que les sondages ne sont pas parole d’Evangile et les journalistes les nouveaux évêques. Quoique.

Et pendant ce temps le monde peut bien crever. Ah! Mon bain moussant. Et au diable Rousseau avec son éloge de la pitié ! Certains diront que c’était un sentimental, un faible. Et bien moi aussi je suis de ceux là, qui ne peux m’empêcher de donner une pièce et de pleurer intérieurement des conséquences du drame syrien et de la misère roumaine.

Quoique l’Europe de l’Est attire la délocalisation d’entreprises (dernièrement Whirlpool, même si celle-là a fait des bénéfices monstrueux à Amiens et a laissé sur la paille des milliers de Français).

4 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Tout cela doit amener à poser la question pourquoi des pays qui avaient un niveau social et éducatif correct et une politique de développement constante, comme ceux d’Europe de l’Est ou des pays arabes comme la Libye, la Syrie, l’Irak, l’Algérie sont ils descendus aussi bas que les monarchies rétrogrades, pourquoi peu d’autres pays, sauf en Asie orientale, sont montés depuis et pourquoi une masse de citoyens du premier monde est tombée dans le quart monde en attendant le tiers monde. Pourquoi les guerres et les murs se sont multipliés depuis “la chute du mur” ? Pourquoi nous vend on une politique de crédits et de consommation de pacotille là où on avait conquis le droit à de réelles politiques de promotion sociale, de non alignement, de non ingérence et de désarmement ? Pourquoi des politiques d’abrutissement télévisuel à la place de politiques de développement culturel ? Pourquoi le délitement au lieu du progrès social ? Qui avait le pouvoir ? Qui a le pouvoir ? …Et qui va prendre le pouvoir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le leader mondial des fonds indiciels basés sur l’or certifié Charia compatible

Belgique : le coup de gueule du cinéaste Mourad Boucif contre la loi autorisant l’expulsion de personnes étrangères en séjour légal