Nicolas Beau

Auteur de plusieurs ouvrages dont Tunis et Paris : les liaisons dangereuses, Nicolas Beau a travaillé notamment au   Monde, Libération et en tant que journaliste d'investigation au Canard enchaîné.

Le nombre de français tués est la meilleure garantie d'un bon audimat

Le nombre de français tués est la meilleure garantie d'un bon audimat

“Tunis, Vingt trois morts, DONT DEUX FRANCAIS”

Mondafrique: Après chaque attentat, tombe le verdict macabre. Mais seul compte pour les journalistes et pour les présentateurs, le nombre de français qui ont été tués. Du coup, les cent quarante victimes des attentats suicide au Yémen (dont zéro français), passent presque inaperçues.

Vers une reconnaissance d'Israël par l'Arabie saoudite?

Vers une reconnaissance d'Israël par l'Arabie saoudite?

Le pouvoir saoudien vent debout contre le Hamas palestinien

Le voile, une obsession française

Le voile, une obsession française

Presque deux mois après le choc traumatique des assassinats programmés des journalistes de Charlie Hebdo et des clients juifs d'une supérette casher, le gouvernement de Manuel Valls, perspicace, aurait compris d'où venait le mal terroriste qui minait la société française: le voile à l'université, voilà ce qui serait la source de toutes les fractures françaises. Pathétique!

Abderrahmane Sissako, une imposture mauritanienne

Abderrahmane Sissako, une imposture mauritanienne

Un excellent article de notre ami Nicolas Beau paru sur Mondafrique qui évoque les liens d' Abderrahmane Sissako avec le régime mauritanien.

La gauche française mal à l’aise face aux islamistes d’Ennhadha

La gauche française mal à l’aise face aux islamistes d’Ennhadha

« Un trou noir ». Voici l’expression brutale qui aura été utilisée au Quai d’Orsay pour décrire l’anéantissement des autorités françaises lorsque l’ancien président Ben Ali s’envola, le 14 janvier 2011 à 18 heures, en direction de Djedda en Arabie Séoudite où feu le prince Naief, ministre de l’Intérieur du Royaume et grand amateur de chasse au sanglier en Tunisie, lui offrait l’asile.