Un jeune soldat français musulman poursuivi par l’armée, pour refus de combat

D’après le blog Secret défense du journaliste Jean-Dominique Merchet, un engagé au 501-503 ème régiment

dimanche 8 février 2009

D’après le blog Secret défense du journaliste Jean-Dominique Merchet, un engagé au 501-503 ème régiment de chars de combat (RCC), de confession musulmane et originaire de Mourmelon, ferait l’objet d’une procédure disciplinaire pour avoir refuser de partir en Afghanistan, pour des raisons religieuses.

Il s’agirait d’une situation très rare. L’armée de terre reconnaitrait l’existence de "moins de cinq cas". Pour l’armée, il s’agit d’un manquement professionnel pouvant aboutir à la rupture de son contrat. Un autre cas concerne un engagé du 1er régiment d’infanterie. « Après avoir exprimé son refus, il s’est rétracté à la suite d’un entretien avec un aumônier musulman, mais il a ensuite été mis en congé maladie et ne partira donc pas avec ses camarades lors de la prochaine relève. Un autre cas a été signalé au 501-503. Là encore, le jeune s’est rétracté et partira finalement en Afghanistan.. », révèle le journaliste.

Il n’y a aucun recensement du nombre de soldats musulmans dans l’armée française, la loi l’interdisant.

Il existe, par contre, à ce jour, 30 aumôniers militaires musulmans au sein des Armées, ainsi que 165 catholiques, 47 protestants et 24 israélites.

Publicité

commentaires