Ration de porc obligatoire pour des musulmans à Clermont-Ferrand !

Commis de cuisine au sein de la société Home Dôme, un foyer d’hébergement de Clermont-Ferrand, une salar

mercredi 17 juin 2009

Commis de cuisine au sein de la société Home Dôme, un foyer d’hébergement de Clermont-Ferrand, une salariée aurait exercé une pression insistante pour servir un plat à base de porc à trois résidents tunisiens en octobre dernier.

Sanctionnée pour une attitude à caractère « discriminatoire » à l’égard de trois stagiaires musulmans et licenciée pour faute grave, l’employée qui avait intégré la structure en juillet 2006 en CDI exige aujourd’hui réparation pour ce qu’elle considère relever d’un licenciement abusif.

Récusant tout comportement raciste et notamment anti-musulman, l’avocat de l’ex-commis de cuisine plaide pour le « droit de méconnaître la religion d’autrui », demandant une contrepartie de plus de 58 000 euros aux titres de préavis, de congés payés, de dommages et en réparation des préjudices.

Face à la complexité du dossier, les prud’hommes ne rendront leur jugement que le 12 octobre, ou comment donner du temps au temps…

Parmi les droits de l’Homme dont la France se targue d’être la mère patrie, ignorer la religion de son prochain est en effet un droit des plus élémentaires. Seulement voilà, à part vivre en ermite replié dans sa bulle, prétendre ne pas savoir qu’un tunisien est de confession musulmane et que la consommation de porc lui est interdite, s’avère être un système de défense bien peu crédible dans la France de 2009, où l’islam est non seulement devenu la deuxième religion du pays, mais également le sujet de prédilection des médias qui affectionnent particulièrement le traitement sensationnaliste de ses préceptes !

Publicité

commentaires