Le marché Halal est tendance !

Prenez une situation de crise endémique, ajoutez-y un segment économique florissant, en pleine diversificati

mardi 25 août 2009

Prenez une situation de crise endémique, ajoutez-y un segment économique florissant, en pleine diversification, mélangez le tout avec des statistiques très prometteuses de nouveaux consommateurs, et vous avez là, peut-être, un nouvel antidote contre l’islamophobie : le marché Halal ! De Casino à Auchan, la convoitise de la grande distribution est à son comble en cette période de Ramadan.

Franchissant allègrement le pas du Halal, les grandes surfaces n’hésitent plus à réserver des rayons entiers à une offre qui ne cesse d’élargir sa gamme de produits. Soupes, raviolis, pizzas, hachis parmentier, les grandes marques nationales telles que Maggi, Herta, Fleury Michon, ou encore Panzani osent les plats cuisinés, rejoints par les volaillers comme Duc, la chaîne Casino, de son côté, innovant avec ses propres produits sous la marque Wassila. Estimé par l’agence Solis, spécialisée dans le "marketing ethnique", à près de quatre milliards d’euros en 2009, avec une croissance annuelle de l’ordre de 15%, le marché Halal est tout simplement providentiel par les temps qui courent.

Seule ombre au tableau, le terreau de l’islamophobie a ses réflexes irrationnels, que même le plus fructueux des marchés ne peut ignorer…

Ainsi, nombre de chaînes partent à la conquête de la clientèle musulmane, tout en craignant d’assumer ouvertement leur choix. Un dilemme qui leur fait préférer au terme Ramadan sur leurs brochures, des titres à l’exotisme suranné : « Saveurs de l’Orient » ou « Les routes des épices ».

A l’heure des labels de qualité et de développement durable, le temps ne serait-il pas venu de créer un label spécial « évolution des mentalités » ?

Publicité

commentaires