La police ferme un lieu de culte

Communiqué Le mercredi 2 janvier au matin, les forces de police sont intervenues au sein de la cité univers

par

mercredi 2 janvier 2008

Communiqué

Le mercredi 2 janvier au matin, les forces de police sont intervenues au sein de la cité universitaire Jean Zay à Antony (Hauts-de-Seine) dans le lieu qui faisait office de salle de prière pour l’évacuer.

Cette salle dans laquelle les étudiants de confession musulmane célébraient leur office depuis trente ans a été fermé après que le CROUS d’Antony ait fait vider sa bibliothèque et fait interdire l’accès invoquant les travaux prévus à cet endroit.

Le CCIF dénonce les méthodes employées depuis quelques années par les organismes gérant les foyers de travailleurs ou les résidences universitaires pour fermer les lieux de culte qui existent depuis plusieurs dizaines d’années pour certaines. Ces fermetures semblent être décidées en commun accord avec les municipalités qui n’hésitent pas à signer des arrêtés de fermeture sans chercher au préalable à assurer la persistance du droit des occupants à pratiquer leur culte.

Le CCIF s’associe aux habitants de la cité universitaire d’Antony dans leur dénonciation des méthodes usitées et face à l’injustice qui leur est faite de ne plus pouvoir pratiquer leur culte.

Le CCIF demande à la municipalité d’Antony d’intervenir auprès du Crous afin de trouver en concertation avec les étudiants une solution juste qui permette aux résidents de pouvoir exercer leur culte librement.

Publicité

Auteur : le CCIF

Collectif Contre l'Islamophobie en France

commentaires