Emoi de la communauté internationale face au rapprochement entre les autorités pakistanaises et les islamistes

Les nouvelles relations, scellées dans le cadre d’un récent accord, qui lient désormais les autorités pa

jeudi 19 février 2009

Les nouvelles relations, scellées dans le cadre d’un récent accord, qui lient désormais les autorités pakistanaises aux islamistes interpellent et inquiètent grandement l’ensemble de la communauté internationale, car elles favorisent la résurgence de la charia.

Occupant une partie du nord-ouest du pays, les islamistes en question qui appartiennent à la mouvance du « Mouvement pour l’établissement de la loi islamique » ont exigé l’interdiction de la scolarisation pour les jeunes filles dans le district de Swat en contrepartie de la cessation définitive des affrontements.

La presse internationale se fait l’écho de cette évolution préoccupante que d’aucuns considèrent comme une vraie menace.

Pour le Guardian, ce « pacte légitime l’insurrection talibane », une analyse partagée par l’Asia Times, pour qui cet accord signe la victoire des Talibans, le Times soulignant qu’il ne garantit nullement la paix espérée, quant au Washington Post il observe que les deux parties tardent toutefois à « formaliser leur entente, Islamabad craignant de se couper de Washington et de New Delhi, tandis que le risque pour les islamistes du TNMS est de s’aliéner la base plus radicale ».

Publicité

commentaires