Akram Belkaïd

Journaliste et essayiste, auteur notamment  d' "Etre arabe aujourd'hui" aux éditions  Carnets Nord

Les dérives d'Erdogan
Alerte, revla l’Sarko !
Etats-Unis et Arabie Saoudite : feu, le pacte du Quincy ?
Les vérités dérangeantes d'Emmanuel Todd
De Garissa à Yarmouk
 La parole, une urgence française
Monologues en peurs et colères

Monologues en peurs et colères

Paris, quatorzième arrondissement, une pâtisserie. Première halte.

France, et maintenant
Algérie- Maroc : attention, danger !
Algérie- Maroc : attention, danger !
L’histoire du sandwich halal
Du marasme et du mérite en France
Un niqab à l’opéra
Les deux imams bouffons

Les deux imams bouffons

Le duo de comiques est une vieille tradition dans le monde. On connaît, pour ne citer qu’eux, Laurel et Hardy, Bud Abbott et Lou Costello, Pierre Dac et Francis Blanche ou encore Omar et Fred. Loin de ces talentueux amuseurs, la France se découvre désormais une doublette appelée peut-être à faire date dans la longue liste de bouffons dont le pathétique le dispute à l’obscénité.

Israël ou la folie de Sparte

Israël ou la folie de Sparte

Jusqu'où et jusqu'à quand ? La folie criminelle d'Israël ne semble plus avoir de limites comme en témoigne le bilan humain sidérant de son intervention militaire à Gaza. Plus de 1.700 morts au 3 août! Des victimes civiles pour leur grande majorité.

Gaza: mais que font les Arabes ?

Gaza: mais que font les Arabes ?

Commentant l'un de mes articles concernant le massacre commis par Israël à Gaza, un ami m'a écrit les mots suivants : « C'est à désespérer du monde arabe ! Il devient le trou noir de l'humanité. La Tunisie mise à part. Que retenir de ces cinquante dernières années arabes ? De l'Atlantique jusqu'au Golfe ? Rien, le vide abyssal. Peut être juste un prix Nobel de littérature et quelques écrivains ».

Qui, pour aider les Palestiniens ?
Comment peut-on (encore) aimer le football ?

Comment peut-on (encore) aimer le football ?

Comment peut-on aimer le football ? C’est un sport injuste. Un sport où la meilleure équipe, la plus belle à regarder jouer, la plus offensive, la plus généreuse, n’est presque jamais assurée de l’emporter pendant la Coupe du monde ou d’autres compétitions majeures. La Hongrie en 1954, le Brésil en 1982 et 1986, la France, aussi, en 1982 et en 2006 sans oublier les Pays-Bas en 1974 et 1978 en sont les meilleurs exemples.

Onfray et les gentils musulmans

Onfray et les gentils musulmans

Quelques heures après l'annonce de l'arrestation d'un suspect dans l'affaire de la tuerie du musée juif de Bruxelles, voici ce que Michel Onfray a twitté à l'adresse des musulmans, vraisemblablement ceux qui habitent en Europe et plus particulièrement en France et en Belgique. « Mehdi Nemmouche le tueur antisémite de Bruxelles : à quand la grande manifestation de musulmans pour se désolidariser de cet islam-là ? ».

Le FN vainqueur : la faute à qui ?

Le FN vainqueur : la faute à qui ?

Le Front national (FN) vainqueur des élections : à qui la faute ? Même si le pire n’est jamais certain, il va falloir s’habituer à se poser cette question après chaque échéance électorale française. Dimanche 25 mai, ce n’était « qu’un » scrutin européen.

Sami Nasri, Zaïr Kédadouche, le football, et le vrai racisme

Sami Nasri, Zaïr Kédadouche, le football, et le vrai racisme

Parlons encore football mais pour la bonne cause… On connaît désormais la liste des vingt-trois joueurs français qui, sauf blessure, iront au Brésil pour disputer la Coupe du monde de football. Comme on s’y attendait, Sami Nasri, de père algérien, ne figurera pas dans le groupe malgré son excellente saison dans le championnat d’Angleterre.

Monologue de l’abstentionniste

Monologue de l’abstentionniste

J’ai toujours voté à gauche, pour le parti socialiste, même en 1983, en 1993 ou en 2002 quand j’étais très en colère contre le bilan social du gouvernement. J’ai toujours fait preuve de discipline électorale. Pas question « d’envoyer un message » comme disaient certains de mes potes en 2002 et qui se reprochent, aujourd’hui encore, de ne pas avoir voté Jospin au premier tour.

Algérie, constater l'échec avant de se relever

Algérie, constater l'échec avant de se relever

DRS vs état-major, Saïdani vs le général Mediène, Toufik vs Saïd Depuis quelques semaines, l'Algérie semble être prise par une frénésie pipolo-politique ou, c'est peut-être plus le cas, pipeau-politique. Par voie de presse, on s'invective, on lance des accusations sur les mœurs des uns, sur les méfaits des autres et tout cela alimente une atmosphère des plus putrides dans un contexte national mais surtout régional des plus incertains.

Cette guerre mondiale qui ne dit pas son nom

Cette guerre mondiale qui ne dit pas son nom

D'un côté, 85 personnes. Les plus riches de la planète. De l'autre, 3,5 milliards d'individus. Les plus pauvres de la population mondiale. Quel est le lien entre eux ? C'est simple, les premiers possèdent autant que les seconds réunis soit 110 mille milliards de dollars. Enoncée autrement, cette statistique révélée dans un rapport par l'ONG Oxfam, signifie que 1% des plus riches détiennent près de la moitié (46%) des richesses mondiales (1).

La Tunisie, vaille que vaille

La Tunisie, vaille que vaille

Il y a trois ans tombait le régime de Zine el Abidine Ben Ali, du moins était-ce la chute d'un président qui se voyait le rester à vie même si - on le savait déjà à l'époque - son intrigante d'épouse se voyait bien le remplacer. Trente-six mois plus tard, et après bien des péripéties, souvent désespérantes, la Tunisie est toujours engagée dans l'inévitable transition qui suit la fin brutale, d'aucuns diront inattendue, de la dictature.

Un désarroi Français

Un désarroi Français

Je le promets, je ne vais pas encore infliger au lecteur des lignes et des lignes à propos de mon hostilité à l'encontre de Dieudonné, la précédente chronique ayant abordé cette question (on pourra aussi lire la prise de position de la campagne BDS qui appelle au boycottage d'Israël tant que les droits des Palestiniens ne seront pas respectés). Par contre, il m'est impossible de ne pas faire état de ma stupéfaction devant la tournure que prend cette affaire.

La marche des beurs et le keffieh

La marche des beurs et le keffieh

En 1983, au lendemain de l’arrivée de la Marche pour l’égalité et contre le racisme, surnommée depuis Marche des beurs par les médias, un journaliste du quotidien Libération avait certes salué cet engagement.

Du foot, de l'extrême-droite française et du quatrième mandat d'Abdelaziz Bouteflika

Du foot, de l'extrême-droite française et du quatrième mandat d'Abdelaziz Bouteflika

Rares sont les événements qui déclenchent des passions aussi fortes et aussi folles que le football. On peut le déplorer, on peut trouver cela excessif mais cela n’y changera rien. Dans de nombreux endroits du globe (même des pays comme la Chine ou l’Inde y viennent), le ballon rond possède un puissant pouvoir de séduction et de mobilisation.

La résignation rageuse des Français

La résignation rageuse des Français

Un président qui se fait huer par des militants d’extrême-droite le jour d’une commémoration nationale. Un président, toujours le même, qui atteint des records historiques en matière d’impopularité. Une classe politique, balayée par vents et marées médiatiques, qui donne l’impression de courir derrière les événements et de ne plus savoir quel discours tenir.

La France et ses hystéries dilatoires

La France et ses hystéries dilatoires

Un pays épié, des diplomates écoutés, des communications, sensibles, privées ou banales, massivement enregistrées, des comptes internet piratés Dans un Etat qui se respecte avec une presse à la fois professionnelle et consciente de son rôle, une opinion publique attentive, informée et mature, et, pour finir, une classe politique responsable et courageuse, un tel événement devrait provoquer une immense vague d'indignation avec moult protestations.

Que vaut la vie d’un Népalais travaillant au Qatar ?

Que vaut la vie d’un Népalais travaillant au Qatar ?

Il s’appelait Ganesh Bishwakarma. Il avait seize ans et, comme 43 de ses compatriotes népalais, il est mort l’été dernier sur le chantier de construction du futur centre urbain de Lusail au Qatar (ce qui donne en moyenne un décès par jour).

Le bijoutier de Nice et la tentation FN de la droite française

Le bijoutier de Nice et la tentation FN de la droite française

Les faits divers sont souvent révélateurs de l’état d’une société et des pulsions qui l’animent et, parfois, la minent. L’affaire dite du bijoutier de Nice, se faisant justice lui-même en abattant l’un de ses agresseurs, en est un parfait exemple. Mise en examen pour homicide volontaire et placée en résidence surveillée, cette personne est désormais au centre de passions qui la dépassent.

De la laïcité et de l’islam en France

De la laïcité et de l’islam en France

Le gouvernement français s’en défend mais pour de nombreux musulmans de France la mise en place d’une charte de la laïcité à l’école s’apparente à un acte hostile contre eux et contre leur religion. Il ne faut pas se leurrer : la défiance à ce sujet est réelle d’autant qu’il faudrait être naïf pour nier l’existence d’arrière-pensées des autorités concernant un sujet hautement délicat pour ne pas dire explosif.

Une leçon égyptienne

Une leçon égyptienne

Jour après jour l’Egypte s’achemine vers la guerre civile. Qu’on le veuille ou non, ce qui s’y passe est la conséquence directe de la destitution du président Mohamed Morsi par l’armée le trois juillet dernier. Qui a pu croire alors que les Frères musulmans et leurs sympathisants accepteraient ce coup de force sans réagir ?

Le PSG, les ultras, les jeunes de banlieue et le drapeau algérien

Le PSG, les ultras, les jeunes de banlieue et le drapeau algérien

Les désordres et violences qui ont accompagné la célébration du titre de champion de France de football du Paris Saint-Germain n’ont rien d’étonnant. Tout cela était même prévisible pour qui connaît l’histoire de ce club.

Hessel et les vérités insincères d’Hollande

Hessel et les vérités insincères d’Hollande

« Il pouvait aussi, porté par une cause légitime comme celle du peuple palestinien, susciter, par ses propos, l’incompréhension de ses propres amis. J’en fus. La sincérité n’est pas toujours la vérité. Il le savait. Mais nul ne pouvait lui disputer le courage. » Les lignes qui précèdent sont extraites du pseudo hommage prononcé par François Hollande lors des obsèques de Stéphane Hessel. « L’incompréhension… »