in

Viande: une religion peut en casher une autre…

Depuis que Marine le Pen a dégainé la viande halal, il ne se passe pas un jour sans que les musulmans soient la cible des islamophobes de tout poil.

Elle n’est pas seule. Claude Guéant y met du sien, de même que la droite dite populaire, et même certains à gauche. On sentait bien que quelque chose manquait encore à cette campagne faite parfois au nom d’une pseudo laïcité dévoyée.

Derrière l’islam, le judaïsme! Avec l’échauffement de la campagne électorale, on y est venu. Jusqu’à ce bon premier ministre catholique de l’ouest, François Fillon qui vient de déclarer hier sur Europe 1:« Je pense que les religions devraient réfléchir au maintien de traditions qui n’ont plus grand-chose à voir avec l’état aujourd’hui de la science, l’état de la technologie, les problèmes de santé ».

De quoi il se mêle? Il a poussé le bouchon si loin que même le CRIF d’habitude si proche du pouvoir s’est senti obligé de protester:

« J’ai été stupéfait par cette déclaration du premier ministre », a déclaré le président du CRIF, Richard Prasquier. « Quand on est premier ministre de la France, une position personnelle devient ipso facto une position officielle, or le gouvernement n’a pas à donner des conseils en matière de tradition religieuse », a-t-il souligné.

Pour une fois, on approuve Richard Prasquier… Pendant ce temps, certains « intellectuels juifs » comme Shmuel Trigano, ont d’autres chats à fouetter.Sa diatribe anti BDS l’entraîne si loin que, sans craindre le révisionnisme et le ridicule, il parle des boycotteurs comme de « sections d’assaut nazies« !

http://www.jforum.fr/forum/communaute/article/les-sections-d-assaut-des-nouveaux

M. Trigano, plutôt que de défendre les criminels de guerre israéliens, ferait mieux de combattre les remugles d’un vieil antijudaïsme et antisémitisme des classes dirigeantes françaises.

La feuille de choux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Halal/Casher : le CRIF l’ouvre, le CFCM ne “comprend pas”

Quand François Fillon défendait les «produits casher ou israéliens»