in

Véronique Genest fait fuir deux jeunes chroniqueurs de “Touche pas à mon poste” en signe de leur plus vive protestation

On ne présente plus Véronique Genest, l’islamophobe et fière de l’être de la petite lucarne cathodique et des réseaux sociaux, qui avait promis, face à l’adversité, de ne plus polluer la twittosphère pour le plus grand bonheur des êtres doués d’un minimum de sagacité et de hauteur de vue, mais qui continue régulièrement de faire injure à l’intelligence et aux valeurs républicaines sous les feux des projecteurs.

A force d’avoir trop tiré sur la corde de l’islamophobie décomplexée, vulgaire et d’une bêtise abyssale, l’actrice has been fait fuir désormais en signe de protestation, comme cela s’est produit, hier soir, sur le plateau de « Touche pas à mon poste ».

C’est en effet pour mieux désapprouver sa présence que le duo de rappeurs Bigflo et Oli a annulé sa participation à l'émission, refusant de se prêter à un jeu de dupes face à une marionnette télécommandée à distance qui, comme tant d’autres, use de son capital sympathie sur l'opinion pour souffler sur les braises de la haine.

Les deux nouvelles recrues d'Hanouna ont expliqué sur Facebook les raisons qui les ont poussées à déclarer forfait : "L'invitée du jour est Véronique Genest, une personne qui ne partage pas du tout certaines de nos valeurs de tolérance, de fraternité et d'ouverture d'esprit qui sont fondamentales dans notre éducation, et qui nous a parfois choqués par la maladresse de ses propos notamment envers la religion de notre grand-mère et de quelques amis proches".

Et d'enfoncer le clou : "On ne voulait pas rester assis faire semblant de rire avec elle comme on aime le faire avec l'équipe de TPMP. Ça serait nous mentir et surtout vous mentir. On ne se sentait pas non plus l'envie de rentrer dans un débat sans issue sur des sujets qui nous dépassent et qui ne servent pas cette émission cool qui est faite pour s'amuser sans se prendre la tête."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un écolier britannique musulman âgé de 10 ans traité comme un “terroriste” pour une simple faute de langage

Nous resterons unis même si cela dérange Manuel Valls