in

Vérité et Justice pour Saïd Bourarach, battu à mort, le 30 mars 2010

Souvenons-nous de l’agression raciste terrifiante dont a été victime Saïd Bourarach, cet agent de sécurité et maître-chien apprécié de tous, chargé de la surveillance du magasin de bricolage Batkor de Bobigny, et dont le corps meurtri, portant les stigmates de son calvaire, a été retrouvé sans vie dans le canal de l’Ourcq.

Le drame a eu lieu il y a trois ans, le 30 mars 2010, et si le souvenir de ce bon mari et père de famille aimant est toujours vivace parmi ses proches, il tend à s’effacer dans l’opinion, alors que l’affaire est en cours d’instruction et que les médias, fidèles à leur ligne de conduite, ne s’empressent toujours pas d'en faire leurs manchettes.

En mémoire de cet homme exemplaire, décédé dans la force de l'âge, 35 ans, sous les coups d’une horde de barbares, la vidéo ci-dessous réalisée par Mourad Boudabbouz et Gamal Abina lui rend un vibrant hommage, mais aussi justice.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

“Le voile, une obsession bien française”, un député socialiste s’oppose à une nouvelle loi anti-voile

Pas d’école musulmane à Orléans, le maire UMP oppose son veto