in

Une policière Tunisienne voilée pendant son service

L’image est forte, et la symbolique du même acabit. Depuis quelques jours, le port du hijab d’une policière Tunisienne fait jaser sur la toile. Les réactions, aussi nombreuses que variées, témoignent de ce fait rare.

En rupture totale avec l’ancien régime, le nouveau gouvernement insiste sur la liberté de conscience : « Nous ne sommes pas contre tant que cela ne dérange personne ni son travail. Cette policière a fait la demande et nous lui avons accordé l’autorisation, car ça fait partie des libertés individuelles » (source ministère de l’Intérieur). Toutefois, le même ministère de l’Intérieur avoue craindre les conséquences de cette décision : les prétendantes au hijab au travail seraient de plus en plus nombreuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vers la “réforme islamique”

Les jeunes filles voilées rêvent-elles du prince charmant ?