in

Une association belge s’oppose à la venue d’Eric Zemmour à Bruxelles

Tous les racismes ne se valent pas !

Une co-production de Y. Mayeur et A. De Decker, mise en scène par M. Filipson

Co-starring le Cercle de Lorraine et le B19 Country Club

Le scénario était connu d’avance : la prise de position du Bourgmestre de Bruxelles, Yvan Mayeur, à l’égard de la polémique sur l’invitation de Monsieur Eric Zemmour par le Cercle de Lorraine, la librairie Filigranes et le B19 Country Club ce 6 janvier prochain, n’a rien d’étonnant. Elle était même prévisible tant nous avons été habitués au double standard en matière de protection contre la haine.

Nous avons pourtant encore à l’esprit la détermination avec laquelle M. Mayeur s’était insurgé, début novembre, contre la venue de Tareq Suwaydan à la suite de ses propos antisémites. M. Mayeur avait pris la décision de lui interdire toute entrée et intervention sur le territoire de Bruxelles.

Monsieur Mayeur avait rappelé, à juste titre, que nous sommes « dans un contexte quand même très particulier à Bruxelles avec l'attentat au Musée Juif, le recrutement de gens qui partent pour la Syrie, le fait que la Belgique participe aux conflits en Irak… Je pense que nous sommes dans un contexte où les propos de ce Monsieur (T. Suwaydan, ndr) ne conviennent pas et ne favorisent pas la paix entre les ménages à Bruxelles. Je pense qu'il ne faut pas autoriser cette expression-là à Bruxelles ».

Pourtant, le contexte n’a pas changé : seule la personnalité est différente. Facteur aggravant, M. Eric Zemmour a été condamné par la justice française pour ses propos incitant à la haine raciale. Il cultive en outre homophobie et négation de l’égalité homme-femme. Plus encore, M. Zemmour n’a jamais manifesté une once de regret, ni proféré la moindre excuse pour ses propos qui touchent à l’honneur et à la dignité de millions de personnes en France et, partant, à travers l’Europe.

Alors que de récentes déclarations essentialistes à l’égard des musulmans de France lui ont valu la condamnation sans équivoque du Ministre français de l’Intérieur, M. Bernard Cazeneuve, la mise à l’écart d’i-Télé et la distanciation de nombreux journalistes, certaines élites belges estiment encore que M. Zemmour est fréquentable et que ses idées méritent d’être entendues. Pourtant, toute conscience éclairée a tôt fait de comprendre qu’Eric Zemmour est à l’afrophobie et l’islamophobie ce que Robert Faurisson est à l’antisémitisme.

Il est inacceptable que Bruxelles, notre capitale, siège des institutions européennes, offre une caisse de résonance à un raciste notoire donnant ainsi le sentiment d’une hiérarchisation des haines et des racismes, certains condamnables, d’autres acceptés comme des évidences. Et c’est bien là le problème : par ce type d’attitude, nos responsables politiques organisent de facto la concurrence victimaire.

Messieurs Mayeur et De Decker se retranchent derrière le caractère « privé » de ces invitations pour justifier leur position de ne pas interdire. Mais si nous devions reprendre les propos de M. Zemmour en remplaçant « musulmans » ou « noirs » par « juifs », auraient-ils la même sonorité, paraîtraient-ils aussi inoffensifs ? Monsieur Mayeur accepterait-il que des propos antisémites puissent être proférés dans des milieux « privés », aussi « selects » soient-ils ? Rappelons par ailleurs que le racisme n’est pas une opinion, mais un délit ; que même un milieu privé n’est pas un zone de non-droit, et que s’il est légal de tenir des propos haineux en privé, en petit comité, on n’est plus dans le même cas de figure quand plus de cent personnes ont réservé des places pour assister aux giclées de bile haineuses de M. Zemmour.

Doit-on en outre admettre que la réflexion de nos « élites » économiques, politiques et académiques puissent être nourries de discours haineux pour autant que cela se fasse dans des salons feutrés ? Faut-il également accepter que des propos islamophobes et afrophobes ne soient considérés que comme une posture intellectuelle légitime parmi d’autres ? Doit-on, comme M. De Decker, Bourgmestre d’Uccle, s’exprimant à propos de M. Zemmour, considérer qu’« un journaliste ne lance pas n’importe quoi sans raison ». L’afrophobie, l’islamophobie et la négation de l’égalité des femmes et des hommes seraient-elles donc des idées raisonnables, sans conséquence pour notre convivium ? Signalons encore à nos élites que leurs pairs ont imposé le respect de l’égalité des femmes et des hommes comme critère d’intégration des personnes d’origine étrangère dans de nombreux pays européens…

Nos responsables politiques ont un devoir de cohérence et la nécessité impérieuse de traiter de manière équivalente des propos similaires dès lors qu’ils sont condamnables par la loi et de surcroît condamnés. En continuant de louvoyer, d’utiliser des circonvolutions rhétoriques et des artifices juridiques afin de nier la réalité de l’islamophobie et de l’afrophobie, on ne contribue pas à préserver la paix des ménages si chère à Monsieur Mayeur. Au contraire, on renforce plus encore l’idée, notamment parmi les jeunes, que la Belgique a un « problème » avec ses citoyens trop basanés ou trop musulmans, contribuant à renforcer l’attrait d’hasardeuses aventures syriennes ou irakiennes que certains seraient amenés à envisager.  

Il y a nécessité impérieuse d’œuvrer à l’apaisement et au développement de synergies plutôt que de contribuer, directement ou indirectement, à élargir le fossé entre les différentes communautés qui composent notre fabrique sociale.

Par conséquent, nous appelons les organisateurs des différents événements avec Monsieur Zemmour à reconsidérer l’opportunité d’inviter un xénophobe machiste sans complexe, multirécidiviste et condamné pour incitation à la haine raciale.

Face à l’inertie de ces acteurs privés qui dédaignent les interpellations de la société civile depuis près de deux semaines, nous appelons les décideurs politiques à faire preuve de courage, de dignité et de cohérence en déclarant M. Zemmour persona non grata sur le territoire de Bruxelles et des communes périphériques. Bruxelles, ville sans racisme, sans AUCUN racisme. No pasaran Eric Zemmour.

PS : Ceci vaut également pour l’invitation de M. Zemmour par le Cercle de Wallonie à Liège, cité qui fait pourtant partie de la Coalition Européenne des Villes contre le Racisme (ECCAR), soutenue par l’UNESCO. Liège fait en outre partie d’un projet pilote international visant à créer une œuvre artistique à partir de récits de discrimination raciale. Une occasion pour Liège de mettre ses principes en cohérence avec ses actions ?

Empowering  Belgian Muslims 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Célébration du Mawlid Nabawi: samedi 3 janvier 2015/12 Rabia’ Al Awal 1436/H

Faut-il fêter le Mawlid (naissance du Prophète Muhammad-SAWS) ? (vidéo)