in

Un terroriste néo-nazi et islamophobe qualifié de “mal absolu” par un juge britannique

A 42 ans, Ian Forman (photo ci-dessus), sous son air tranquille, n’a rien d’un homme sans histoires menant une vie bien rangée dans la localité portuaire de Birkenhead. Sous les apparences trompeuses se cachait en réalité un néo-nazi et fier de l’être, qui voue un culte à Hitler, se répandant sur le Net pour faire l’apologie de l’idéologie raciste qui l’électrise, jusqu’à ce qu’il décide, un beau jour, de passer à l’acte et de faire exploser deux mosquées situées à proximité de son domicile. 

C’est sur Youtube, sa plateforme de prédilection sur laquelle il avait coutume de déverser sa haine sous un pseudo, que le terroriste en puissance a diffusé, en juin 2013, les photos des deux lieux de culte dans sa ligne de mire, étiquetés « cibles » pour que l’on prenne ses menaces au sérieux, avant d’avertir qu’il allait les « faire sauter » pour finir de convaincre les plus sceptiques des internautes.

L’annonce de son plan funeste, qui n’était pas de simples paroles en l’air, aura surtout permis aux fins limiers de la police du comté de remonter sa trace et de passer le relais à l’Unité de lutte contre le terrorisme du Nord-Ouest de l’Angleterre qui s’est chargée de l’interpeller au saut du lit, début septembre, les explosifs retrouvés chez lui constituant des preuves accablantes.

Quelques mois après son arrestation, le dangereux nazillon non repenti a comparu pour la première fois devant le juge du tribunal de Kingston Crown Court, lequel, à sa vue, n’a pas eu de mots assez forts pour le qualifier "d’engeance du mal absolu", dont la culpabilité dans la préparation d’actes terroristes était établie.

Ian Forman pourra toujours continuer à vénérer Hitler derrière les barreaux, en espérant qu’il ne fasse pas renaître le spectre du fascisme dans un univers carcéral d’une grande violence, car le verdict à son encontre sera impitoyable comme l’a requis le juge Dodgson et devrait se traduire par une longue peine d’emprisonnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le travail des enfants au Maroc (vidéo)

La France est-elle en guerre contre les français?