in

Un sketch de Nicolas Canteloup sur l’état de santé de Bouteflika suscite la polémique

Le dernier sketch de Nicolas Canteloup, l’humoriste vedette de la radio française Europe 1, sur Abdelaziz Bouteflika a fait mal, très mal. “Abdelaziz Bouteflika ne bouge plus, ne parle plus, ne se nourrit plus, il a fait 45 AVC et il n’est pas mort. Il est vivant. Il est superman, super-bobo, il ne meurt jamais. Nous espérons fabriquer du Boutefliteks, le premier médicament contre la mort !” Ces mots de Nicolas Canteloup ont résonné dans les oreilles de certains Algériens comme une insulte ou une “atteinte à la dignité” de la personne du président de la République rapporte le site Algérie Focus.

Et ce n’est pas un parti au pouvoir, le FLN ou le RND, qui a réagi, mais Rachid Nekkaz, l’ancien candidat malheureux à l’élection présidentielle d’avril 2014, qui a vivement dénoncé ce sketch qu’il considère comme un ensemble de “propos insultants et discriminatoires”. “J’ai décidé de porter plainte contre la radio française Europe 1 et son présentateur vedette Nicolas Canteloup pour propos insultants et discriminatoires contre le président algérien Abdelaziz Bouteflika”, explique Rachid Nekkaz dans une vidéo postée sur sa page Facebook.  De nombreux commentateurs ont exprimé leur désaccord avec son attitude et ont fait valoir le droit à la liberté d’expression. D’autres ont estimé que se moquer du Président Bouteflika ne constitue nullement une atteinte à l’intégrité morale de l’Algérie indique Algérie Focus. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un musulman descendu de force d’un autobus

“L’autre Djihad”en Belgique, une enquête en profondeur réalisée pour “Spécial Investigation” (reportage)