in

Un musulman descendu de force d’un autobus

Signalé au chauffeur par des passagères qui lui trouvaient un air sournois et que sa présence mettait mal à l’aise, un musulman a été descendu manu militari par le staff de la compagnie National Express. Dans une tentative de dédouanement de son chauffeur, et certainement pour échapper à des poursuites légitimes, la compagnie affirme qu’il aurait refusé de mettre son bagage dans le compartiment spécifique. Les témoignages spontanés d’autres passagers qui ont pris sa défense affirment en fait qu’il ne pouvait le faire car il n’y avait plus de place dans le compartiment en question et que d’autres passagers avaient également été obligés de garder leurs bagages dans les bras.

Une passagère, Rebekah Makinde, étudiante, témoigne : « Dès qu’il est monté dans l’autocar, les dames qui étaient en face de lui se sont tues et le fixaient. Elles laissaient voir leurs sentiments de manière très évidente. Dès qu’il s’est assis une des dames est allée parler au chauffeur. Un autre membre du staff est alors arrivé et a demandé à l’homme de descendre. Il n’a pas protesté et est juste descendu. Ce qui m’a le plus dégouté c’est que quelqu’un a félicité la femme après qu’il soit descendu. » (Traduction Oumma)

La jeune fille de 21 ans a demandé des explications au chauffeur qui lui a dit que l’homme n’avait pas respecté l’obligation de placer les bagages dans le compartiment. Elle lui a alors fait remarquer que celui-ci était plein et qu’elle-même avait ses bagages et son laptop entre les bras et que personne ne lui avait fait de remarques. L’homme, dont l’identité est inconnue, aurait quitté la station à pieds sans utiliser son ticket pour la navette suivante. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Droite et gauche renvoyées dos à dos à la Courneuve (vidéo)

Un sketch de Nicolas Canteloup sur l’état de santé de Bouteflika suscite la polémique