in

Un porcelet mort découvert devant la mosquée de Pontarlier

"Un acte indigne", c’est en ces termes que l’indignation des pouvoirs publics s’est exprimée à Pontarlier, dans le Haut-Doubs, après avoir été avertis par les responsables de la mosquée locale qu’un porcelet mort, d’environ 7 kilos, avait été découvert ce lundi, au petit matin, devant l’entrée principale du lieu de culte.

En proie à la consternation mêlée d’incompréhension, les fidèles comptent sur la célérité de la police pour faire toute la lumière sur cette profanation dont la nature raciste ne fait aucun doute, ayant besoin d’être assurés que l’impunité ne l’emportera pas et rassurés sur la volonté politique d’enrayer le fléau de l’islamophobie.

"La police est immédiatement intervenue et le porcelet a très rapidement été retiré", a précisé la directrice de cabinet du préfet du Doubs, Isabelle Epaillard-Patriat, en indiquant qu’une enquête a été immédiatement diligentée. 

Après avoir condamné sans réserve cette provocation odieuse, Stéphane Fratacci, le préfet de la région Franche-Comté, également préfet du Doubs, est allé à la rencontre d’une communauté musulmane sous le choc, tentant d’apaiser l’anxiété palpable en s’engageant à ce que tout soit mis en œuvre pour remonter la trace des auteurs de "cet acte intolérable" dans les meilleurs délais, tout en réaffirmant "l'attention portée par l'Etat, dans le cadre de la laïcité, au respect des sites et des libertés de culte."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Berlusconi l’affirme : “Face à la menace islamiste, Israël pourrait utiliser la bombe atomique”

Islam et démocratie (1/2)