in

Un militant du FN joue au “croque-porc” dans un cimetière Musulman

Lundi dernier, un militant du FN, décrit comme « un peu fruste » et à l’attitude «  butée et revendicative » par un policier, a été interpellé à Castres (Tarn) suite à la profanation de tombes Musulmanes il y a un an. L’érudit, ex-militaire âgé de 48 ans, y avait déposé des couennes de jambon (peau de cochon utilisée en charcuterie). Malgré son interpellation, notre génie affirme ne pas regretter son acte : il « persiste et signe ».

Subtil comme tout, le futur prix Nobel de science s’est fait prendre à cause de son empreinte. L’intellectuel, connu des services de police pour avoir commis un vol avec effraction et dégradation de véhicule en 2006, devra comparaître devant le tribunal correctionnel de Castres le 7 décembre prochain. Et ce n’est pas tout : l’homme risque également d’être exclu du FN a affirmé Steeve Briois, le secrétaire général du FN.

Il dénonce un acte « particulièrement lâche et idiot, incompatible avec l’appartenance au mouvement de Marine Le Pen ». Pour rappel, en 2009, la ville de Castres s’était déjà faite remarquée lorsque la Mosquée Bilal fut le théâtre d’un spectacle de même niveau : des pieds et des oreilles de cochon avaient été accrochés à la Mosquée.

La ville de Castres abriterait-elle un cercle de poètes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jean-François Copé rattrapé par son embarrassante amitié avec Ziad Takieddine

Élections législatives au Maroc : une nouvelle mascarade électorale ?