in ,

Un Mémorial dédié aux soldats musulmans morts pour l’Empire britannique bientôt à Londres

Dans un royaume britannique où seulement 22% des sujets de Sa Majesté savent, plus ou moins confusément, que plus de 500 000 Indiens musulmans combattirent dans les rangs de l’Empire britannique, au cours de la Première Guerre mondiale, il est urgent d’exhumer des oubliettes de l’Histoire la grandeur du sacrifice consenti par ces héros de l’ombre.

Déterminé à ne pas laisser leur haut degré de courage et d’abnégation être totalement enseveli sous les cendres du passé, Lord Mohamed Iltaf Sheikh, le président et co-fondateur du National Muslim War Memorial Trust (NMWMT), aspire à leur rendre l’hommage posthume qu’ils méritent. Luttant à la fois contre les ravages du temps, de l’oubli et de l’ignorance, cet homme politique et d’affaires anglais d’origine indienne, anobli par la Reine, en appelle au nécessaire devoir de mémoire.

Fraîchement créée sous son impulsion, la NMWMT, une organisation caritative musulmane britannique, est en passe de voir aboutir le grand projet qu’il a ardemment défendu : l’édification d’un Mémorial à Londres, commémorant les extraordinaires contributions et services rendus aux forces armées britanniques par ces valeureux soldats musulmans, dont beaucoup tombèrent au champ d’honneur.

Publicité
Publicité
Publicité
Lord Mohamed Iltaf Sheikh

Lord Sheikh se réjouit d’avoir pu compter sur le précieux soutien du gouvernement britannique, mais aussi et surtout de Sadiq Khan, le premier maire musulman de Londres, les deux hommes étant animés de la même volonté d’honorer la mémoire de ces grands oubliés de deux conflits mondiaux dantesques.

« Le soutien du maire de Londres, outre qu’il me va droit au cœur, était essentiel, car le Mémorial sera ancré en plein cœur de la ville », a souligné non sans émotion Lord Sheikh, son fervent promoteur, tandis que Sadiq Khan déclarait avec solennité : « Les incroyables contributions que les soldats musulmans ont apportées et continuent d’apporter aux forces armées britanniques méritent d’être commémorées et célébrées ».

Sadiq Khan

« Il est juste que ceux qui ont donné leur vie pour notre pays soient reconnus et honorés par un monument national de premier plan et que le public puisse en apprendre davantage sur les sacrifices consentis par ces hommes d’un courage exceptionnel », a souligné le premier magistrat de la cité.

Publicité
Publicité
Publicité

Après avoir obtenu tous les feux verts pour que le projet, auquel il tenait tant, ne soit plus une simple esquisse couchée sur le papier, Lord Sheikh se projette déjà dans un avenir proche, lorsque le grand public, et particulièrement les chères têtes blondes britanniques franchiront le seuil de son Mémorial pour découvrir l’héroïsme des soldats musulmans.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

L’Islam vu par les penseurs du siècle des Lumières

Tunisie : les agriculteurs se tournent vers le passé pour assurer l’avenir