in

Un jeune hacker algérien, ennemi informatique n°1 en France

Israël n’est pas le seul Etat dans la ligne de mire de hackers arabes, la France est également la proie de prédilection d'attaques électroniques qui sont l’œuvre de Samo DZ, un jeune algérien de 22 ans.Ennemi informatique n°1, le pirate du Net de Bab El Oued est activement recherché par la police française, pour avoir infiltré et paralysé différents sites de préfecture et du gouvernement.

Les fins limiers de la police sont sur sa trace depuis plusieurs mois, ainsi que le révèle Le Parisien. Mais si son identité a été percée à jour, Samo DZ continue d’agir, tapi dans l’ombre, alors que pas moins d’une dizaine de sites de préfectures et quatorze du gouvernement restent toujours inaccessibles.

Rien ne semble arrêter le hacker masqué qui réduit à l’écran noir chacun des sites institutionnels qu’il vise, en signant parfois son cyberforfait d'une revendication  politique  : " la France doit reconnaître ses crimes en Algérie ". C’est en revisitant les pages d’une clinique toulousaine et d’un forum de l’université de Picardie que l'introuvable Samo Dz, qui se targue sur certains forums d’un palmarès de 250 actes de piraterie, a refait parler de lui en ce début d'année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tunisie : les élus d’Ennahda quittent l’Assemblée constituante

Islam, une police de la pensée socialiste