in

Un diplomate iranien malmené à New York, sur fond de grandes manœuvres du lobby pro-israélien

Alors que l’allocution prononcée par le président de la République islamique d’Iran, Mahmoud Ahmadinejab, mercredi, à l’Onu, dans le cadre de son assemblée générale, a provoqué une houle d’indignations à New York, le porte-parole iranien du ministère des Affaires étrangères était pris à partie par des manifestants « anti-régime » à l’extérieur du siège des Nations Unies.

Sorti sans escorte, Ramin Mehmanparast a été insulté, poussé, bousculé, et traité de «terroriste» sous les huées de la foule, dans laquelle, selon les autorités iraniennes, se trouvait un groupe dissident Mujahadin-e Khalq (MEK), classé « secte terroriste » en Iran,  ce qui n’est plus le cas aux Etats-Unis qui viennent de le rayer de leur liste des organisations terroristes étrangères.

A la vue de cette explosion de colère contre l’Iran qui est allée jusqu’à malmener un de ses hauts représentants, le plus incroyable restait à venir et c’est à l'ex-maire de New York, Rudolph Giuliani, présent aux côtés des protestataires, qu’on le doit. Pourquoi tant de haine à l’encontre de la présence de Mahmoud Ahmadinejab? Parce que "l’Onu lui offre une tribune en plein Yom Kippour" et en "faisant cela, l’Onu démontre qu’elle n’a aucun respect pour Israël, aucun respect pour le peuple juif, aucun respect pour les religions", a-t-il invectivé devant les médias.

Que l'on ne s'y trompe pas, derrière les ahurissants propos victimaires de l'ancien premier magistrat de Big Apple, le puissant lobby pro-israélien américain fourbit ses arguments et ses armes médiatiques pour passer à l’attaque, à quelques encablures de l'élection présidentielle. Dans la droite ligne de sa campagne islamophobe, d’une rare nocivité, qui affiche actuellement son aversion contre l’islam au nom d’Israël dans le métro de New York, la charge de Rudolph Giuliani résonne du bellicisme d'une stratégie offensive globale, qui appelle purement et simplement à déterrer la hache de guerre contre l’Iran.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Janet Jackson convertie à l’islam par amour

Les pays de l’Organisation de la Coopération Islamique demandent des lois contre la “haine religieuse”