in

Un commando de soldats israéliens assassine un Palestinien à l’intérieur de l’hôpital

Un commando de soldats israéliens a envahi la nuit dernière un des hôpitaux de Hébron (al-Khalil), fusillant à bout portant un Palestinien désarmé, rapportent les médias palestiniens et israéliens.

Cette violation, parmi les plus flagrantes, du droit humanitaire qui considère depuis plus de 100 ans les hôpitaux et centres de soins comme inviolables même en temps de guerre (cf l’adage « On ne tire pas sur une ambulance ») s’est effectuée au moyen d’un subterfuge : les soldats, à bord de deux camionnettes, portaient des vêtements civils, et ils ont prétendu avoir à bord une femme enceinte pour se faire ouvrir les portes de l’établissement, à 3 heures du matin jeudi.

Aussitôt, la troupe s’est ruée vers la chambre où se se reposait Azzam Ezzat Shalaldah, 20 ans, grièvement blessé par un colon le mois dernier.

Alors qu’ils arrachaient Azzam Ezzat de son lit, le cousin du jeune homme, Abdullah Azzam Shalaldah, 28 ans, est entré dans la chambre, revenant des sanitaires.

Les soldats lui ont aussitôt tiré plusieurs balles à bout portant, le tuant sur le coup, ont indiqué des sources hospitalières à l’agence Maan.

Puis la troupe est repartie, emmenant son nouvel otage, Azzam Ezzat Shalaldah. Un porte-parole de l’armée israélienne a répondu à l’agence Maan : « De toutes façons, cette famille, ce sont des gens du Hamas ».

Abdullah, qui était originaire du village de Sair, est le 80ème Palestinien assassiné par l’armée d’occupation depuis le 1er octobre dernier.

CAPJPO-EuroPalestine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Grande-Bretagne : l’imam Alyas Karmani, le “sex doctor” musulman qui brise les tabous sur la sexualité de ses coreligionnaires

Montargis: une prière musulmane dans une église à l’occasion su 11 novembre (vidéo)