in

Un barbecue halal dégénère dans une école maternelle de Montpellier

L’agitation qui a secoué, tourneboulé, et mis en ébullition l’école maternelle Robert-Surcouf de Montpellier, ressemblerait à s’y méprendre à une tempête dans un verre d’eau, si sa panique à bord n’avait été une fois encore déclenchée par la psychose nationale de la viande halal.

Plus hystérique que festif, le barbecue organisé le 18 juin par l’établissement scolaire aspirait à conclure l’année en toute convivialité, et trois semaines avant sa date fatidique, les parents d’élèves avaient été dûment informés par la direction qu’il serait halal.

"Nos moyens étaient très limités, et la viande non-halal nous restait toujours sur les bras. De plus, chacun était libre d’apporter ce qu’il souhaitait", a expliqué au Midi Libre, la directrice Marie-Line Schrotzenberger, mise sur le grill pour avoir osé « halaliser »  des merguez et des saucisses dans une école qui accueille une majorité d’élèves musulmans.

Pourtant, toutes les précautions avaient été prises pour éviter une crise d’angoisse parmi les familles non-musulmanes, et une réunion préparatoire avait même eu lieu le 28 mai dernier, en présence de 25 personnes, dont le compte-rendu avait été mis en évidence sur la grille de l’établissement. C’est tout juste si une cellule psychologique n’a pas été nécessaire pour dédramatiser ce qui s’annonçait comme une gentille fête d’école…

Mais l’hostilité à l’égard de l’islam ne connaît pas de trêve et abhorre les barbecue halal, à l’image de ces parents qui ont joué les trouble-fête furibonds le jour même du repas. Ces derniers s’en sont pris au seul et unique instituteur de confession musulmane de la petite école de l’Hérault, tout en se livrant à des raccourcis délétères entre laïcité et racisme qui ont pourri l’ambiance et laissé une amertume dans les cœurs.

L’incident peu glorieux est remonté jusqu’à l’inspecteur de l’éducation nationale de l’académie, qui invoque une « incompréhension mutuelle », assurant que « personne ne l’a fait exprès » et que cela ne se reproduira plus. Jusqu’à une nouvelle polémique paroxystique que seul le conditionnement de masse anti-islam a le pouvoir de générer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contre la détention et la torture des enfants palestiniens

La place Tahrir, le haut lieu de la manifestation contre le président Morsi