in

Turquie : un professeur condamné à 2 ans de prison pour avoir refusé une étudiante voilée

C’est en larmes que Rennan Pekunlu, un professeur d’astrophysique à la retraite de 64 ans, a dispensé un ultime cours consacré à « l’univers et son évolution » devant un auditoire très ému, composé d’anciens élèves, de quelques collègues et amis syndicalistes, avant d’essuyer les plâtres d’une première pénale en Turquie : purger une lourde peine de deux ans de prison pour avoir refusé une étudiante voilée dans sa classe, un délit que ce dernier n’a cessé de réfuter tout au long de son procès retentissant.

Alors que ses proches et partisans dénoncent un procès en sorcellerie, et s’insurgent contre la tyrannie de l’AKP, le parti de l’actuel président Recip Tayyan Erdogan, à qui ils prédisent un "effondrement" certain, Rennan Pekunlu aura clamé son innocence jusqu’au bout, niant le chef d’inculpation qui l’envoie derrière les barreaux pour de longs mois. Celui-ci s’en tient, envers et contre tout, à sa version initiale des faits : "J’ai simplement signalé la présence d’étudiantes voilées à ma direction. Je le referai aujourd’hui dans les mêmes circonstances. Je n’ai fait que mon devoir", a-t-il déclaré au téléphone à la chaîne d’information CNN-Türk.

La balle est à présent dans le camp de la Cour européenne des droits de l’Homme, qui a été saisie de l’affaire par l’avocat de l’ex-pédagogue, ce dernier déplorant vivement un "jugement malencontreux dans un pays laïque et régi par l’Etat de droit"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Il sauve un homme de la noyade à Toulouse: Rachid Djaoued ne sera pas expulsé vers l’Algérie

G. Collard: “Israël n’est pas un Etat raciste, mettez-vous cela dans la tête !” (vidéo)