in

Il sauve un homme de la noyade à Toulouse: Rachid Djaoued ne sera pas expulsé vers l’Algérie

De héros d’un jour à paria pour toujours, il n’y a qu’un pas, ou plutôt un grave faux pas, que la gendarmerie du Gers a franchi allègrement, jeudi 20 novembre, en interpellant Rachid Djaoued à l’aube, ce jeune homme de 24 ans, sans-papiers mais plein de témérité, célébré par une Haute-Garonne admirative devant son acte de bravoure qui l’a conduit, en septembre dernier, à sauver un homme de la noyade à Toulouse.

Placé illico presto en centre de rétention et mué en héros maudit, le sauveteur providentiel de la ville rose, à qui la préfecture envisageait de décerner une médaille, n’avait plus pour horizon que les barreaux d’une prison et la perspective d’une expulsion vers son pays d’origine, l’Algérie.

Cette épée de Damoclès, suspendue au-dessus de la tête du malheureux Rachid Djaoued en guise de seule récompense, s’est enfin dissipée judiciairement mercredi 26 novembre, après que le juge des libertés et de la détention ait abondé dans le sens du réquisitoire de son avocate qui a pointé « l’irrégularité d’une procédure de flagrant délit par les gendarmes du Gers. Or, ils n'en avaient pas reçu l'ordre du parquet, et aucune infraction constatée ne justifiait l'entrée des forces de l'ordre dans le squat ».

Insensible aux arguments du représentant de la préfecture qui a, bien entendu, fait bloc derrière la gendarmerie, le juge Philippe Guichard a relaxé le jeune immigré, sans toit, sans ressources et au faciès un peu trop typé qui, n’écoutant que sa conscience, a volé au secours d’un inconnu, dépassant sa propre peur qu’on lui demande ses papiers pour avoir l’autorisation de se jeter dans la Garonne… 

Comble de l’ironie, c’est seulement quelques heures avant son placement en rétention qu’un coup de fil officiel qu’il n’espérait plus a informé Rachid Djaoued de la volonté de la préfecture de Haute-Garonne de rendre hommage à son grand courage. Mais la plus belle des gratifications ne serait-elle pas la régularisation toutes affaires cessantes de ce jeune algérien venu en France pour y trouver un eldorado, et dont la bonne action constitue l’un des plus nobles visas qui soit ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inondations à Gaza : la tragédie de trop dans un territoire meurtri (vidéo)

Turquie : un professeur condamné à 2 ans de prison pour avoir refusé une étudiante voilée