in

Turquie : l’AKP donné grand gagnant des élections législatives

Les élections législatives turques de dimanche 12 juin semblent être une formalité pour l’AKP, le parti conservateur-islamique présidé par le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, au pouvoir depuis 2002, qui selon toute vraisemblance devrait être réélu dans un fauteuil.

Le suspens n’est donc pas à son comble quant au verdict des urnes, en revanche des interrogations se font jour sur le devenir de l’exception laïque qui a érigé la Turquie en modèle aux yeux du monde, l’AKP prônant une plus grande flexibilité dans son application.

Le régime turc, qui a fait la preuve que démocratie et islam font bon ménage, et à qui l’Europe et les USA ont tressé des lauriers sans pour autant lui accorder son visa pour l’Union Européenne, serait-il en passe de durcir ses fondements ?

Sinan Ülgen, chercheur au centre de réflexion Carnegie Europe, a confié au magazine La Croix que cette nouvelle interprétation de la laïcité vise «  par exemple, à permettre aux fonctionnaires femmes de porter le voile dans le cadre de leur travail, comme aux jeunes filles de moins de 18 ans », tout en soulignant que l’exception laïque turque « fonctionne, même si il y a des défauts conjoncturels comme la liberté de la presse et les questions des droits de l’homme ».

On peut être « conservateur musulman comme on peut être conservateur chrétien », insiste pour sa part Ahmet Insel, professeur à l’Université de Galatasaray, qui compare volontiers l’AKP au parti républicain américain. « Ils ont des ressemblances : conservatisme, politique économique libérale et populisme ».

Alors que l’AKP se refuse à présenter des candidates voilées pour les législatives, c’est un conservatisme plus visible et d’une nouvelle génération qui se répand dans la société : « Les conservateurs se modernisent. Les jeunes filles qui ne sortaient pas de chez elles vont à l’université, même si c’est avec un foulard. Nous vivons une période de normalisation. Si 70 % des Turcs se disent pratiquants, on ne peut pas prétendre que la société turque est uniquement laïque » explique Ahmet Insel.

Les images du Premier ministre Turc en campagne


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une magistrate interdit le port du voile au sein de son tribunal

L’affaire DSK relance une enquête sur une affaire similaire à Paris