in

Tunisie : Moncef Marzouki élu président de la République

Tout de gris vêtu, et arborant une chemise blanche sans cravate comme à son habitude, Moncef Marzouki accède à 66 ans à la fonction suprême, onze mois après la débâcle de l’autocratie au pouvoir.

L’intégrité faite homme, le fin tacticien, médecin de formation, et opposant de la première heure de Ben Ali, a été élu président de la République tunisienne, lundi 12 décembre, par l’Assemblée constituante, à une majorité de 153 voix, 3 contre, 2 abstentions et 44 votes blancs sur un total de 202 votants, parmi les 217 membres de la constituante.

Etreint par l’émotion devant ses pairs qui l’ont hissé au sommet, Moncef Marzouki a fait part de son “formidable honneur” de devenir le président de “la première république arabe libre”. Cristallisant de fébriles espoirs, l’ancien président de la Ligue tunisienne des droits de l’homme sera investi mardi, après avoir prêté serment au Palais présidentiel de Carthage, pour une durée d’un an au moins, jusqu’à l’élaboration et l’adoption d’une nouvelle Constitution.

“Ce jour est mémorable, vive la Tunisie du plus profond de mon coeur”, s’est exclamé l’homme du renouveau et à poigne, se disant “fier de porter la plus précieuse des responsabilités, celle d’être le garant du peuple, de l’Etat et de la révolution”. La désignation du chef du gouvernement, qui devrait être selon toute vraisemblance Hamadi Jebali d’Ennahda, donnera le coup d’envoi de son mandat.

Voir ci-dessous un entretien de Moncef Marzouki accordé à OummaTV en novembre 2009.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le vice-président du FN, Louis Aliot, fait escale à Tel Aviv

Les Kadhafi, réfugiés en Algérie, sur le départ vers l’Afrique du Sud ?