in

Tuerie aux Etats-Unis : le beau-frère de Syed Farook, le principal suspect tué par la police, se dit “sous le choc”

Pourchassés par toutes les polices, Syed Farook, 28 ans et Tashfeen Malik, 27 ans, les deux principaux suspects de la tuerie sanglante de San Bernardino qui a fait, mercredi 2 décembre,14 victimes et une quinzaine de blessés, ont été tués à bord de leur 4X4 noir dans lequel ils avaient pris la fuite.

Armé de fusils d'assaut selon la version officielle, le tandem a ouvert le feu pendant une fête de fin d'année célébrée dans un centre pour handicapés. D'après le chef de la police locale, Syed Farook est né aux États-Unis. Il était employé au comté de San Bernardino depuis 5 ans. Il était présent à la fête avec ses collègues du département de la santé publique avant de s'éclipser, visiblement en colère. Il est ensuite revenu, accompagné de Tashfeen Malik, afin de perpétrer un massacre.

Le motif qui les a poussés à commettre l’irréparable reste pour l'heure inconnu, mais la piste terroriste n'est pas écartée.

Bouleversé, le beau-frère de Syed Farook a fait part de sa profonde incompréhension lors d’une conférence de presse organisée dans une mosquée voisine. "Je ne sais pas pourquoi il ferait quelque chose comme ça, je suis sous le choc", a-t-il déclaré, tandis que l'imam des lieux a fait un vibrant un rappel en présentant ses condoléances aux familles cruellement endeuillées : "Chaque vie est précieuse", a-t-il souligné, avec de la gravité dans la voix.

Selon le Washington Post, il s'agit de la 355e fusillade de l'année aux États-Unis, c'est plus d'une par jour en moyenne. 

L'intervention du beau-frère de Syed Farook à partir de 01'02

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les élèves musulmans d’une école britannique contraints de prier dehors, par tous les temps

Comment DAESH s’est armé avec l’aide involontaire de la France