,

Tourisme Halal: Le Maroc destination Halal préférée au Maghreb

Les vacances venues et à mesure que leur désir d’évasion s’est accru en l’espace de quelques années, les milliers de familles musulmanes disséminées à la surface du globe sont de plus en plus nombreuses à opter résolument pour le tourisme Halal, seul à même de leur offrir une parenthèse exotique enchantée, mêlant harmonieusement découverte, détente et accomplissement du devoir religieux.

Parmi les destinations phares qui attirent un nombre croissant de touristes musulmans, assurés de passer un séjour des plus agréables sans que leur éthique musulmane soit sacrifiée sur l’autel du dépaysement touristique, la Tunisie, la variété de ses paysages et ses prestations hôtelières constituent une belle invitation au voyage, susceptible de plaire aux chercheurs de sérénité comme aux curieux, avides de la visiter.

Sur les 130 pays passés au crible par l’entreprise américaine Mastercard et le leader mondial du voyage et tourisme Halal CrescentRating, la Tunisie pointe à la 19ème place d’un prestigieux classement international hiérarchisant les petits coins de paradis Halal les plus prisés par les visiteurs musulmans.

Alors que la Malaisie, les Emirats arabes unis et l’Indonésie forment un trio de tête indétrônable, le Maroc, pour sa part, demeure la destination Halal préférée au Maghreb et se classe 7ème,  quant à Singapour qui ferme la marche de ce Top10, son offre touristique « halalisée » de qualité en fait le premier pays non musulman le plus attractif pour les familles musulmanes.

Pour se hisser au sommet de la pyramide des destinations Halal les plus plébiscitées, il fallait réunir 11 critères principaux classifiés comme suit : le caractère familial de la destination, la sécurité pour les voyageurs musulmans, le nombre de touristes musulmans, l’offre de dîners et d’assurances Halal, l’accès aux lieux de prières, les installations aéroportuaires, l’accès à un hébergement, la facilité de communication, la connectivité aérienne, l’accès au visa et enfin l’attractivité dans les autres pays.

Atteignant l’excellence en matière d’accès aux lieux de prière (un score de 100 pour 100), et forte de ses très bons résultats obtenus pour l’accès au visa (un score de 88 sur 100) qui lui permettent de décrocher la troisième place, juste derrière la Malaisie et l’Indonésie, et pour son offre de dîners à la sauce Halal (un score de 80 sur 100), la Tunisie parvient à contrebalancer ses failles relatives sur le plan de la sécurité, au même titre que la France, les Etats-Unis, le Pakistan ou encore l’Egypte, et de l’afflux de touristes musulmans sur son sol.

Alors que le secteur florissant du tourisme Halal a incontestablement de beaux jours devant lui, sous des latitudes d’autant plus idylliques qu’elles sont respectueuses des valeurs musulmanes, le remarquable potentiel d’attractivité de la Tunisie reste intact et lui permet de rivaliser d’attraits avec de nombreux pays, dont entre autres les Maldives, le Sultanat de Bruneï et l’Egypte.

 

5 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Se replier sur les pays dont le charme est d’être musulmans, ça s’appelle se replier et vivre en vase clos.
    Heureusement, nous les non-musulmans, nous allons aussi visiter les pays musulmans lorsque les conditions de sécurité sont remplies bien sûr, et le Maroc remplit à peu près ces conditions. Une explosion a eu lieu en 2011 sur une terrasse de la place Jama El Fna à Marrakech où je me suis souvent rendu en 2007 : 17 morts dont 12 Français.

    J’aimerais bien visiter l’Arabie Saoudite où c’est très sécurisé mais très musulman. Comment faire ?

    • Tout comme vous je déplore profondément que l’Arabie saoudite n’ouvre pas son territoire au tourisme y compris pour les musulmans. Seuls les musulmans qui font le pèlerinage sont autorisés à pénétrer sur le territoire saoudien. L’autosuffisance en pétrodollars, la politique assez sectaire de la famille régnante et sûrement une interprétation radicale de l’Islam en sont les causes.
      Le musulman pour qui la pratique de la religion est au-dessus de tout, ne trouve pas ce qu’il lui faut dans les pays non musulmans (nourriture halal, lieux de cultes, etc…), sans parler du fait que le mode de vie occidental (femmes dévêtues, alcool, mixité dans les piscines, etc…) heurte sa sensibilité religieuse. Le marché du tourisme halal représente plusieurs dizaine de milliards de dollars et certains pays musulmans l’ont bien compris (comme la Turquie, le Maroc, la Malaisie, EAU, etc…). Les pays occidentaux sont freinés par leur laïcité, tant pis…..

  2. Les voyages ouvrent l’esprit et donc pour s’ouvrir au monde dans toute sa diversité et sa riche histoire avec l’apport des différentes civilisations : découvertes d’autres cultures, d’autres modes de vie, d’autres façon de s’habiller (dévêtues ou pas), d’autres cuisines et façon de manger, d’autres histoires (et non pas nous sommes les meilleurs et avons raison car pseudo-élus), etc etc mais là voyager “hallal” (sic) c’est plus se conforter dans son étroitesse d’esprit et dans cette pseudo arrogance inconsciente ou pas. Ce qui est à l’opposé de l’humilité et de la tolérance prônées par la religion. Mais bon on ne peut pas obliger les gens à faire le contraire de ce qui les attire ou croient être la parfaite attitude, mais le business lui sait en jouer et en profiter.

  3. Merci de ne pas censurer mon commentaire comme hier.
    Vous n’acceptez pas la critique légère mais vous laissez s’exprimer des islamophobes du type “leroy” ?

    Pourquoi avoir changé le titre de cet article de
    “Tunisie 19 eme destination mondiale la plus prisée en matière de tourisme halal”
    à
    “Tourisme Halal: Le Maroc destination Halal préférée au Maghreb” ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’obésité et le diabète font des ravages dans le monde arabe

22 ans après l’extermination de 8 000 musulmans à Srebrenica, les Serbes de Bosnie nient le génocide