in

Suède: une styliste crée un hijab pour les policières musulmanes

Objet de controverses passionnelles, l’intégration du voile dans la police suédoise n’a pas été sans susciter des joutes oratoires houleuses en 2011, exacerbant des tensions qui, loin de réfréner la créativité de Iman Adelbe, une styliste d’origine jordanienne, l’ont au contraire formidablement stimulée.

Alors que le blizzard de la polémique soufflait, au pays des fjords, sur les têtes voilées de ses coreligionnaires entrées dans l’institution policière par vocation, Iman Aldebe, réfugiée dans son atelier de couture, a réussi à donner libre cours à son expression artistique, faisant naître sous ses doigts de fée une ligne de hijabs, sobre et élégante, conçue sur mesure pour les musulmanes en uniforme.

Qu’elles aient rejoint les rangs de la police, de l’armée, voire des sapeurs-pompiers, avec une motivation renforcée à l’épreuve du terrain, par des préjugés tenaces qui ont inévitablement jalonné leur parcours, la poignée de femmes musulmanes agents ou officiers de police, militaires, ou encore muées en combattantes du feu furent alors autorisées à revêtir le couvre-chef islamique qu’elles devaient au talent et à l’opiniâtreté de Iman Adelbe.

Accueillie avec enthousiasme par ses égéries ayant une haute idée de leur mission de maintien de l’ordre public, et plus froidement par les farouches opposants au voile qui crièrent aussitôt à « l’islamisation de la Suède », sa collection de hijabs ne poursuivait qu’un seul objectif, plus louable que séditieux : encourager l’autonomisation des femmes musulmanes en général, et de celles attirées par ces « métiers d’hommes » en particulier, en apaisant leurs tourments face à un cruel dilemme.

Si elle se réjouit que le voile, confectionné par ses soins il y a six ans de cela, rehausse toujours l’uniforme des quelques policières musulmanes qui n’ont pas renoncé à le porter, Iman Aldebe veut croire qu’il contribuera, lentement mais sûrement, à conférer une image « plus positive », débarrassée des noirs fantasmes, à l’ensemble des citoyennes suédoises de confession musulmane.

5 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Pourquoi pas ! C’est une tenue sympa très féminine et qui a le mérite de bien maintenir les cheveux !! Contrairement à certains qui diabolisent l’islam je n’y vois aucun signe extérieur de religion puisque les femmes juives chrétiennes et musulmanes le portent !!!

      • Les religieuses le portent certaines femmes agées le portent Les femmes qui veulent avoir chaud à la tête le portent certaines femmes dans certaines conditions le portent … De plus la France n’est pas le “nombril” de la chrétienneté Dans certains pays très catholiques comme l’Irlande et la pologne le voile est très porté par des femmes chrétiennes Et au delà de nos religions monothéistes le voile est un symbole de la féminité donc rien à voir avec la représentation diabolisée et islamophobe d’aujourd’hui !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le cinéaste K. Loach fait don des recettes de son dernier film dans des salles israéliennes au mouvement BDS

Génocide des Rohingyas: pourquoi l’Arabie saoudite reste silencieuse