in

Soufiane Djilali: “Le peuple algérien vaincra!”

Véritable opposant depuis des années au régime algérien, Soufiane Djilali, président du parti politique algérien Jil Jadid (Nouvelle génération) et coordinateur national du mouvement citoyen Mouwatana, est l’invité de l’Esprit d’actu. Depuis Alger, il réagit au retrait de la candidature de Bouteflika, souligne le rôle que son parti a joué dans la prise de conscience populaire et la mobilisation citoyenne, et propose des solutions concrètes pour un changement pacifique du système politique.

Soufiane Djilali: "Le peuple algérien vaincra!"

Soufiane Djilali: "Le peuple algérien vaincra!"Véritable opposant depuis des années au régime algérien, Soufiane Djilali, président du parti politique algérien Jil Jadid (Nouvelle génération) et coordinateur national du mouvement citoyen Mouwatana est l'invité de l'Esprit d'actu. Depuis Alger, il réagit au retrait de la candidature de Bouteflika. souligne le rôle que son parti a joué dans la prise de conscience populaire et la mobilisation citoyenne, et propose des solutions concrètes pour un changement pacifique du système politique.#algerie #algérie #5èmemandat #mouwatana #dz #alg #algeria #oran #alger #dzair #dzpower #لا_للعهده_الخامسه

Publicité

Publiée par Oumma.com sur Mardi 12 mars 2019

 

Publicité
Publicité

4 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Comme constate ailleurs les Algeriens voteront pour un parti islamiste ou un militaire,la maladie infectieuse continuera en terre arabo-musulmane,la democratie pas facile a aquerir,les peuples sortent dans la rue et ne peuvent malheureusement deposer le bon bulletin dans l’urne ou meme aller voter, ceux qui ont vraiment de gagner savent se mobiliser et les perdants ne peuvent s’en prendre qu’a eux memes tout en esperant que le vote de chacun compte et pas une arnaque ou une mise en scene dont les iraniens sont friands .

  2. Propositions très intéressantes de M. S. Djilali. Cela rappelle un peu la “table ronde” qui avait organisé la transition démocratique à la fin du régime communiste en Pologne, lorsque le pouvoir communiste avait accepté de discuter avec les représentants de Solidarnosc.

    Mais précisément, ce qui manque précisément, ce sont des représentants à ce peuple solidaire dans le refus de la continuation du régime…M. Djilali a vocation à en être un, manifestement.

    Ces propositions sont néanmoins réalistes : la rue ne peut pas exiger la chute brutale du régime qui ne s’effacera pas si facilement ; il faut du temps pour voir émerger des interlocuteurs du côté de la protestation populaire comme du côté du pouvoir ; et la seule issue véritable, ce sont bien des élections non truquées.

    Reste à savoir qui pourrait tirer les marrons du feu d’un processus électoral vraiment libre alors que la période de “consolidation des médiations” sera très brève…Inévitablement le consensus populaire risque de se fragmenter au moment de la compétition électorale…Quelles seront alors les forces dominantes ? Est-ce que les islamistes ne pourront pas reconstituer leurs forces plus vite que les autres ?

    Autant de questions ouvertes dans un processus qui s’annonce extrêmement intéressant. Si ça marche, on peut dire alors que non seulement l’Algérie mais le Maghreb et même le monde arabe ne seront plus comme avant. N’oublions la courageuse Tunisie qui a ouvert une première piste… On peut en attendre du meilleur dans la relation avec la rive nord car il est évident que la France aura tout intérêt à aider à la réussite d’une nouvelle démocratie algérienne.

    Je m’avance peut-être un peu – il n’est pas interdit de rêver !- mais on pourrait peut-être alors parvenir à solder nos “démons” du passé franco-algériens, comme on l’a fait avec l’Allemagne redevenue démocratique après 1945. L’image d’une France soutenant une 2de république algérienne libre, ce serait bien…

    N’anticipons pas mais pourvu que ça marche…

  3. Si par hasard certains Algériens ne sont pas encore convaincus de la fin du président déchu Abdelaziz Bouteflika , voici ce qui s’annonce comme une loi de défis pour les Bouteflikistes.
    IL va falloir être un peu courageux et arrêter de baisser les yeux devant les extravagantes calomnies des chiens de garde de ce système pervers et frauduleux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Coup d’Etat

Le maire d’Argenteuil: “Épouser une femme du bled, c’est faire entrer le ver dans le fruit”