in

Somalie : au moins 276 morts et 300 blessés dans le terrible attentat survenu à Mogadiscio

Le bilan tragique de l’attaque au camion piégé qui a endeuillé, samedi, Mogadiscio, la capitale de la Somalie, comme jamais auparavant, ne cesse de s’alourdir et pourrait dépasser les 300 morts.

L’explosion qui, à cette heure, a tué 276 personnes et blessé 300 autres, selon les dernières estimations communiquées par le ministère somalien de l’Information, s’est produite devant l’hôtel Safari, un établissement populaire qui, habituellement, n’est pas fréquenté par des responsables gouvernementaux. Des officiels qui sont d’ordinaire la cible de prédilection des islamistes somaliens, les Al-Shabab, vers lesquels tous les doigts sont pointés, bien qu’ils n’aient pas encore revendiqué cet effroyable bain de sang.

Malgré leur expulsion de Mogadiscio en 2011 et quelques revers locaux, ceux-ci contrôlent toujours une part substantielle du territoire somalien. Sûrs de leur force, ils n’hésitent pas aujourd’hui à attaquer des camps militaires de l’armée nationale ou de la Mission de l’Union africaine en Somalie (Amisom), à qui ils dérobent armes, explosifs et munitions.

Cet attentat a frappé en milieu d’après-midi au carrefour PK5, situé dans le district de Hodan, un quartier commercial très animé de Mogadiscio, comptant de nombreux commerces et hôtels.

“Cent onze victimes ont été enterrées par leurs proches, alors que le gouvernement local à Mogadiscio a respectueusement enterré les autres. Il y aura un deuil national et des prières pour les victimes dans les jours à venir”, a précisé le ministère dans son communiqué.

Le précédent attentat le plus meurtrier en Somalie avait fait au moins 82 morts et 120 blessés, en octobre 2011. Son mode opératoire était similaire : un camion piégé explosant dans un complexe ministériel à Mogadiscio.

 

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. Il y a 414 morts et 500 blessés mais la communauté internationale s’en fout.
    C’est la turquie, djibouti, le qatar qui sont allés au secours de la somalie immédiatement après l’attentat.
    Et après que dont certains réseaux sociaux l’amérique a été critiquée, elle a finalement envoyé un avion avec quelques médicaments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fondements théoriques d’un calendrier musulman basé sur le calcul astronomique

Le halal, entre normalisation et marchandisation