in

Royaume-Uni: la première députée sikh s’oppose à l’interrogatoire des écolières musulmanes sur le port du hijab

Elle est entrée par la grande porte dans l’histoire du Royaume-Uni, Preet Gill, 44 ans, la première députée britannique d’origine sikh, ne décolère pas depuis qu’elle a appris qu’un de ses pairs malintentionnés souhaitait faire le tour des écoles primaires de Birmingham pour soumettre les petites écolières musulmanes à un véritable interrogatoire.

Parmi les questions tendancieuses qui taraudent ce parlementaire des West Midlands, celle de savoir pourquoi des petites filles revêtent le voile l’obsède littéralement…

Une question que la directrice académique, Amanda Spielman, ne trouve absolument pas déplacée, pas plus qu’elle ne s’offusque d’une telle initiative auprès de jeunes enfants fort impressionnables, car elle nourrit elle aussi une obsession contre le voile et considère que, porté très tôt, il est le signe de « la sexualisation des jeunes filles ». Dans une société décadente de consommation, où l’hypersexualisation des jeunes filles en fleurs s’est banalisée de manière alarmante, celle-ci serait bien avisée de balayer devant sa porte…

Mais c’était sans compter la vive indignation générale que cette démarche déplorable a suscitée à l’échelle de la région, teintée d’écoeurement en ce qui concerne Preet Gill, la députée travailliste d’Edgbaston. Très impliquée dans la protection de l’enfance, elle s’est aussitôt insurgée contre une chasse aux sorcières qui ne dit pas son nom.

Cette fille méritante d’un chauffeur de bus, sortie victorieuse des urnes après avoir siégé au Conseil municipal, s’est fendue d’un courrier de protestation auprès de Justine Greening, la secrétaire générale de l’Education nationale, afin de lui faire part de « la consternation d’un grand nombre de ses électeurs » et de lui demander instamment d’agir dans le seul intérêt des enfants, en l’occurrence des écolières musulmanes du comté.

« Il est intolérable que des enfants puissent subir des interrogatoires inutiles et préjudiciables », a-t-elle écrit en préambule. « Je suis sûre que vous serez d’accord avec moi sur le fait que les enfants devraient être libres de pratiquer leur religion sans interférence indue. Je souhaiterais que vous puissiez vous assurer que les jeunes filles musulmanes de la région sont en mesure de pratiquer leur religion sereinement, sans souffrir de discrimination », a exigé Preet Gill, fermement résolue à se dresser contre ceux de ses pairs islamophobes qui se sentent l’âme de grands inquisiteurs.

 

8 commentaires

Laissez un commentaire
  1. S’il y a obsession du voile, ça doit être chez les musulmans. Sur le site on ne parle que de ça et autour de chez moi les rues sont remplies de femmes voilées.
    Les signes extérieurs de religiosité ont l’air d’avoir chez vous une importance extrême alors que ce vêtement n’est qu’une marque de soumission et d’inégalité (comme pour l’héritage…)

    • L’héritage dans le coran est clair , la femme parfois obtient plus que l’homme et parfois non.
      Il faut juste savoir de quelle femme et de quel homme il s’agit.

      Avant 1850 , l’héritage en France, si je ne me trompe pas était basé sur le droit d’aînesse
      Le culte républicain l’avait aboli en 1849.
      Dans l’Islam il n y a pas le droit d’aînesse

  2. Dans l’Islam, il y a adulte et enfant , ce n’est pas la loi qui fait le seuil entre les deux, c’est la biologie, qu’on soit de sexe masculin ou féminin. L’adulte est chargé, l’enfant n’est pas chargé.

    Depuis que le monde est monde , la biologie humaine n’a pas changé, à moins qu’on soit Darwiniste

  3. Ils cachent leur haine viscérale de l Islam et des musulmans sous des traits de faux démocrates, ils ne savent plus quelles stratégies adopter pour en finir avec l Islam, malheureusement pour eux se sont eux mêmes et ce qu’ils représentent de contradictions qui semble disparaître au fil du temps ! Ni rien ni personne ne pourra endiguer leur lente descente aux enfers !!!

    • Votre “haine viscérale” de tout ce qui n’est pas encore musulman vous égare…
      Au fait, aucun pays musulman n’est démocratique.
      Rassurez-vous, l’islam est là, et continuera à poser bien des problèmes.
      A vous de résoudre ces problèmes !

      • Ce n’est pas l’Islam qui pose problème, c’est la pensée grecque romaine.
        On ne choisit pas son dieu comme on choisit sa voiture.
        Dans l’Islam, on a pas élevé le prophète au rang divin, pour qu’après chacun comprend le coran à sa manière, il n y a pas de clergés dans l’Islam.

        Christianiser l’Islam est une entreprise impossible à réaliser,

        Il y a une seule vérité, comme le soleil en plein journée.
        Si le monde occidental dit que je suis bien, pour moi c’est une preuve que je suis sur le mauvais chemin.
        Si le monde occidental dit que je suis inhumain, pour moi c’est une preuve que je suis sur le droit chemin.

  4. OH, Miracle, le foulard des jeunes filles ou le hijab des grandes dames, tout à coup bloque la marche de la civilisation occidentale.
    Ces obsédés du foulard, ne peuvent ni dormir, ni réfléchir ni regarder la tête d’une fille avec un foulard, c’est le diable qui les hante et bloquent totalement leurs méninges.
    Ils oublient, Jadis , il y a 60 ans, leur parents vivent en convivialité dans les colonies. et les colonies se sont révoltés pas pour la religion, mais pour les droits civiques.(Ni musulmans, ni Sikhs ni bouddhistes ont prétexté de guerre de religion. (à l’époque ces gens étaient civilisés)
    S’il y a 60 an, la Grande Bretagne et la France étaient des grandes démocraties, la majorité serait Musulmane, et pour autant dans les pays Musulmans, Juifs et Chrétiens appliquent leur religion sans contraintes.
    Si vous déniez le droit d’une gamine de porter son foulard, comme elle l’entend, c’est que vous n’avez rien d’un démocrate. que vous êtes raciste et que vous déniez aussi le droit de 2 milliards de musulmans d’exister avec vous sur cette planète. (Imaginez, que cela soit le contraire)
    D’ailleurs, ce problème ne concerne que des individus mal dans leur peau, les gens équilibrés paient trèc cher pour aller au bout du monde et partager un sourire avec des êtres différents, et 50 ans plus tard, il vous dira c’est le meilleur moment de ma vie.
    je m’étonne que des gens refusent de le vivre, ici et maintenant à coté de leu maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une publicité pour les soins capillaires met à l’honneur une célèbre blogueuse voilée

Tunisie : après les manifestations, les premiers procès