in

Quand la propagande israélienne exploite l’atrocité d’une collision automobile contre des enfants palestiniens

La propagande israélienne a trouvé son nouvel angle de tir : l’exploitation visuelle de l’horreur, avec comme munitions une annonce publicitaire abominable, qui décharge sa haine contre les palestiniens en mots et en images.

Quel répugnant projectile, que l’affiche publicitaire imaginée par les esprits malades de la société automobile Subaru à Jérusalem, qui ont exploité la réalité atroce de la collision, en octobre dernier, du véhicule conduit par le directeur général de l’association des colons “Elad”, l’extrémiste David Perry, contre deux enfants palestiniens de Silwan à Jérusalem, pour la détourner en un thème ultra partisan, racoleur, et pire encore vendeur !

Nous allons voir qui va se tenir devant Subaru“, sur le ton insupportable de l’esbroufe et du défi, le slogan mis en exergue fait fuser des mots au fort pouvoir évocateur, censés faire mouche auprès des sionistes purs et durs et sensibiliser la fibre militante de la majorité silencieuse israélienne.

Et pourquoi, après tout, l’imagination malsaine des opérateurs de Subaru s’autocensurerait-elle, quand la police a trouvé des circonstances atténuantes au colon juif, fou furieux du volant, voire même de vraies raisons de foncer droit sur des enfants pour leur rouler dessus, au motif qu’il avait reçu des jets de pierre ?

Cette annonce d’une redoutable perversité publiée sur Facebook a franchi un nouveau palier dans l’innommable, celui qui cherche à faire fructifier un business en transgressant l’un des plus infâmes tabous qui soit – la mise à mort d’enfants palestiniens – pour mieux banaliser la détestation des palestiniens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etat des lieux de la religion en prison : les musulmans pénalisés dans leur pratique quotidienne

Le débat sur l’islam : vous avez été plus de 5 000 pétitionnaires !