in

Prêche en français : L’UOIF dénonce les raccourcis de Copé

L’UOIF a été interpellée à plusieurs reprises, suite aux déclarations du Secrétaire général de l’UMP, M. Jean-François COPE, au sujet du prône du vendredi dans les mosquées, à l’issue de sa rencontre avec le Président de l’UOIF, M. Fouad ALAOUI.

En effet, M. COPE a déclaré que les responsables de l’UOIF lui auraient dit que le prône du vendredi devait se faire exclusivement en langue française. Il est fort regrettable qu’un tel raccourci soit fait de tout l’échange qui a eu lieu à ce sujet.

Or lors de cet échange, le Président de l’UOIF a répondu à une interrogation exprimée par M. COPE quant à l’obligation ou non d’utiliser la langue arabe dans ces prônes, selon la religion musulmane. Le Président de l’UOIF, a simplement expliqué que l’utilisation de la langue arabe dans le prône du vendredi ne faisait pas partie du dogme musulman.

L’UOIF désapprouve les déclarations et la récupération politiques faites à ce sujet, qui visent à placer le culte musulman dans une situation d’exception par rapport aux autres cultes exercés dans notre pays, et s’insurge contre cette volonté d’acteurs politiques de s’immiscer dans la manière dont les musulmans de France exercent leur culte.

Paris, 4 avril 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

“Réserver le RSA et le RMI aux Français”, la phrase du conseiller de Sarkozy remaniée à la hâte par Paris Match

Une révolution conservatrice dans la laïcité