in

Pour le syndicat des journalistes tunisiens, la visite de Ben Salmane en Tunisie est « une provocation »

Le prince héritier saoudien Mohammed Ben Salmame, qui a décidé d’effectuer une tournée internationale pour tenter de redorer son image terriblement entachée par ses crimes de guerre au Yémen et l’assassinat de Jamal  Kashoggi, peut déjà avoir un aperçu de son impopularité au Maghreb. Après le lancement d’une pétition contre sa venue en Algérie, c’est au tour du syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) d’exprimer son refus de voir Ben Salmane fouler le sol tunisien, mardi prochain.

Dans une lettre ouverte envoyée au président de la république, Béji Caid Essebsi, le SNJT parle de « provocation » et d’« une atteinte aux principes de notre révolution ». Le SNTJ ajoute également que « Mohamed Ben Salmane représente une menace pour la paix dans le monde et un ennemi de la liberté d’expression »a-t-on indiqué dans un communiqué rendu public.». Le voyage au Maghreb de Ben Salmane s’annonce particulièrement houleux !!!

 

Publicité
Publicité
Publicité

Yémen: La petite Amal, 7 ans qui avait fait la Une du "New York Times" est morte de faim

Yémen: La petite Amal, 7 ans qui avait fait la Une du "New York Times" est morte de faim

Publicité
Publicité
Publicité

Publiée par Oumma.com sur Mardi 6 novembre 2018

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Effectivement, en Algérie ça va être un peu difficile mais je pense que ça encore plus dur pour lui en Tunisie, démocratie tunisienne oblige.
    Au Maroc ça passera comme une lettre à la poste, entre alliés monarques faisant parti du club très setect des monarchies du golfe (dont le Maroc est membre à part entière) on se comprend, donc chuuut pas de critiques !!

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Emmanuel Macron bat tous les records d’impopularité

Fatima Nasser lance Yummy, un “Deliveroo libyen” et féminin