,

Omran, petit garçon devenu symbole des bombardements à Alep itele

Au milieu du chaos ambiant, le calme de cet enfant syrien surprend autant qu'il émeut. Il s'appelle Omran Daqneesh et il est devenu -en quelques heures à peine- le nouveau symbole des bombardements qui frappent la ville d'Alep. Rescapé d'un raid aérien mercredi 17 août, il est devenu le visage d'une guerre qui n'en finit plus. L'enfant ensanglanté et choqué est extrait d'un bâtiment visé par une frappe, sans que l'on sache si elle provient des avions du régime d'Assad ou de ses alliés militaires russes. Il est heureusement vivant et soigné, contrairement aux milliers d'enfants tués ces cinq dernières années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour ses 90 ans, Fidel Castro revêt le survêtement de l’équipe nationale algérienne

Burkini: une débandade raciste ahurissante en lieu et place de politique