in

Obama n’est plus le candidat préféré des américains musulmans

Les américains accorderont-ils une seconde chance à l'homme providentiel qui incarna l’illusion du renouveau, alors que nombre d’observateurs s’accordent à dire que la messe est loin d’être dite pour son mormon de rival, le conservateur Mitt Romney ?

Un certain désenchantement semble poindre chez les musulmans américains, dont les intentions de vote en faveur de l’orateur très prometteur du Caire de juin 2009 sont en déclin, tranchant avec l’enthousiasme communicatif qui les avait massivement poussés à faire bloc derrière le champion des démocrates en novembre 2008.

Sondages à l’appui, cette tendance pétrie de défiance envers Barack Obama et sa politique étrangère placée sous le signe du «changement dans la continuité», source d’une immense déception, ne cesse de se confirmer, sonnant le glas de l’engouement qu’il suscitait lors de la précédente présidentielle, où 9  musulmans sur 10 l’avaient plébiscité.

Echaudés par une Obamania qui s’est révélée être un cruel miroir aux alouettes, les musulmans, citoyens de la première puissance mondiale, ne vibrent plus au son du «Yes we can », et ne sont guère sensibles à la rumeur persistante, mais mille fois démentie, de l’islamité du premier noir d’Amérique à s’installer dans le bureau ovale.

Ils ne lui pardonnent pas son soutien aux projets anti-terroristes qui ont injustement visé les musulmans, l’espionnite aiguë du FBI à leur encontre, les offensives américaines en Afghanistan et au Pakistan, le coup de semonce poudre aux yeux contre Israël, son colonialisme forcené et ses attaques meurtrières dans les territoires occupés, sans oublier les dossiers syrien et iranien… Les griefs sont nombreux, les plaies sont à vif, et le retour à la réalité fut brutal.

Placés face à un choix cornélien, les musulmans américains opteront-ils pour l’abstention ? Là est toute la question, car le vote sanction contre Obama hisserait vers les cimes du pouvoir le républicain Mitt Romney, partisan de l’impérialisme Bushien de sinistre mémoire, pro-israélien et par conséquent farouchement hostile à la souveraineté palestinienne… Autant dire une alternative inenvisageable, sauf à vouloir que le sort des musulmans américains empire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les musulmans de France vus par la BBC

Musulmans et immigrés: la recette pour bien s’intégrer !