in

Nouvelle-Zélande: le tueur aurait séjourné en France et retient l’image d’un pays “envahi par les non-blancs”

Selon l’Express, “le principal suspect de la tuerie de Christchurch, qui a fait au moins 49 morts dans deux mosquées de la deuxième plus grande ville néo-zélandaise, aurait séjourné en France au printemps 2017, en pleine élection présidentielle.”

Nous sommes en train d’étudier l’hypothèse de son passage récent en France”,  a indiqué à L’Express une source proche du dossier, “et le cas échéant les services vont retracer son parcours sur notre sol”.

Dans ce même article, L’Express rapporte que dans un document de quelque 70 pages, intitulé “Le Grand Remplacement”, cet extrémiste de droite australien détaille ses motivations et se prévaut de la “bénédiction” d’Anders Breivik, le terroriste norvégien qui tua 77 personnes en juillet 2011 à Utoya. L’auteur du texte explique également sa volonté de “venger les centaines de milliers de morts dus aux invasions étrangères en Europe au long de l’histoire” et plus récemment les “victimes des attentats” djihadistes. Mais surtout, et c’est ce qui cristallise l’intérêt des autorités françaises, Brenton Tarrant évoque longuement la France où, à l’en croire, il aurait séjourné entre avril et mai 2017.  De ce passage supposé, il retient l’image d’un pays “envahi par les non-blancs”, et déplore “le pessimisme de la population française”.

Publicité

Publicité
Publicité
Publicité

15 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Il n’y a pas de décompte à faire, il suffit de se rappeler que ce massacre a eu lieu en NZ, aux antipodes, et il est un peu logique que le presse française, tout en en parlant abondamment, en parle moins que si cela était arrivé en France, comme il est probable que la presse NZ n’a pas parlé du massacre du Bataclan autant que la presse française.

  2. Mais qu’est ce qu’on s’en fout de savoir si c’est un”terroriste”, un extrémiste, ou quoi que ce soit d’autre ?
    Un idéologue “fanatisé” c’est très probable.
    Un “assassin” c’est plus que certain.
    Alors on peut mettre les mots qui nous arrangent sur tous ces meurtriers, selon ce que l’on souhaite prouver.
    Meme les psy y vont de leur couplet (dangereux psychopathe, schizophrène compulsif, déséquilibré ayant perdu tous ses repères ect…etc )
    Il n’en reste pas moins que tous se rattachent ,soit à une religion, soit à une idéologie, qui sont depuis toujours de grands pourvoyeurs de “fanatiques”.
    Elle est ou la différence entre Brevik, le norvégien, tuant de sang froid tous les jeunes à sa portée, et Merah tirant à bout portant sur des enfants à la sortie de l’école à Toulouse ?
    Entre Salah Abeslam qui purge sa perpétuité avec plus de 200 morts sur la conscience, et les assassins et tortionnaires Argentins, (à qui les familles de disparus demandent aujourd’hui des comptes) qui au nom de leur idéologie (soit disant chrétienne) ont fait disparaître des centaines voire des milliers de personnes ?
    A mon sens il n’y en pas !
    Les fanatiques religieux vous expliquerons que c’est eux les vrais croyants, les purs, ceux qui sont au plus près de la Vérité, et que de ce fait c’est Dieu qui a armé leurs bras !
    Les idéologues fanatisés, vous sortirons leur bréviaires idéologique,dans lequel la fin justifie les moyens, et dont la finalité du combat, est infiniment supérieure aux moyens mis en oeuvre pour y parvenir.
    Nous sommes là , bien sur dans un univers ou règne la folie, celle des nihilistes , qui ont depuis la nuit des temps ensanglantée l’Humanité.
    C’est pourquoi, il me bien inutile de vouloir classer, trier, mettre dans des cases, les pulsions de mort qui animent tous ces êtres fanatisés.
    C’est de mon point de vue, inutile et dangereux, car cela ouvre immédiatement la porte à tous les amalgames d’abord, pour finir par toutes les stigmatisations .
    Tristement mais cordialement néanmoins.

  3. @ DIDIER,
    Soyez svp objectif en avouant que c’est tout de même troublant de voir que le traitement médiatique n’est pas le même…et désolé mais ça ne relève pas du procès d’intention. Je constate et m’interroge uniquement.
    Qu’avez-vous à répondre à mon décompte?

  4. REDOUANE vous vous enfoncez dans votre manie de faire des procès d’intention. Revenez à votre 1re intervention, et contentez-vous d’admettre que j’ai réagi à votre affirmation que l’Express n’utilisait pas le mot “terroriste”, ce qui est magnifique procès d’intention. Sur le reste, je ne vous suivrai pas, parce que c’est de l’argutie sans objet.

  5. @krashno (et par la même occasion Didier):
    j’ai bien lu votre commentaire mais malheureusement il contredit la définition du Larousse:
    TERRORISME:
    Ensemble d’actes de violence (attentats, prises d’otages, etc.) commis par une organisation OU UN INDIVIDU pour créer un climat d’insécurité, pour exercer un chantage sur un gouvernement, pour satisfaire une haine à l’égard d’une communauté, d’un pays, d’un système.

    Les gens du front national sont taxés de “fascistes” et “extrémistes”, sont-ils à placer au même niveau que votre “raciste isolé” qui a abattu 49 personnes innocentes?

    Je suis sûr que si je tenais votre discours à l’égard des TERRORISTES du Bataclan, vous seriez choqués…

    Comme disaient les Inconnus: il y a le bon chasseur et le mauvais chasseur…et j’ajouterais: tout dépend juste de son origine ethnique.

  6. Redouane, extrémiste et fasciste, sont des mots forts. Ils renvoient à une image particulièrement violente. Après, il peut être du KKK ou de tout autre parti néo nazi ou suprémaciste blanc. Bref, il n’y a rien de sympathique dans le jugement de cet individu contrairement à ce que vous semblez penser.
    Pourquoi pas Terroriste ? Bien sur que son acte sème la terreur. Mais contrairement à Daesh, on n’a pas à faire à un individu agissant au nom d’un groupe qui prône la haine, la destruction de l’autre et qui invite à tuer tous les ennemis de “leur cause”, au travers des réseaux sociaux et dans les médias. On a à faire à un homme seul (pour le moment). Si demain, le groupuscule raciste auquel il appartient venait à tenir ces mêmes propos, dans le médias, sur les réseaux sociaux, tout en revendiquant le massacre d’innocents à cause de leur croyance, alors oui, nous pourrions parler de Terrorisme, comme on le fait pour Daesh, groupe raciste, haineux par excellence ! pour l’instant, c’est un cas isolé d’ attaque raciste, mais pas d’un groupe organisé en réseau. Ce qui s’est passé en France à Paris, au Bataclan, à Saint Denis, dans le magasin de Français de confession juive, dans les rues de Paris où des policiers sont morts. Là, c’est du terrorisme. Ce sont des actes de haine commis à grande échelle, simultanément et coordonnés. Ensuite revendiqués et même félicités par de nombreuses personnes sur les réseaux sociaux en France et à l’étranger. Par exemple, dans des collèges Français de certains quartiers, la minute de silence contre les victimes des tueries n’ a pas été respectée (Tourcoing Roubaix…etc). Et au contraire, elle a été refusée avec t shirt “je suis Kouachi”, portés par des gamins. On n’ a donc pas une personne comme en Nouvelle Zélande (une de trop, c’est certain), mais une dizaine de tueurs, des milliers de sympathisants justifiants les actes horribles des assassins et un groupe DAESH qui revendique. C’est ça la différence entre le terrorisme et le massacre d’un raciste isolé. Le terrorisme c’est une organisation criminelle, souvent haineuse, qui cherche a déstabiliser un pouvoir et à détruire la paix. Donc à installer un sentiment de Terreur. Si on ajoute Nice, le curé égorgé à Saint Etienne du Rouvroy, au nom de la même cause, on n’ a plus de doutes possibles sur la nature TERRORISTE ! On espère donc que l’acte monstrueux de ce facho d ‘extrême droite (il y en a aussi à gauche, confère l’agression du Français de confession juive, Alain Finkekraut), n’est pas dans un groupe nazi aussi puissant que DAESH. On en est même plutôt sûr ! Tant mieux.

  7. REDOUANE. Vous exagérez ! L’Express, comme tous les médias, a cité sans ambiguïté, dès connaissance des faits et à de très nombreuses reprises dans LEURS articles (il faudrait les lire !) qu’il s’agissait d’un terroriste et d’un acte terroriste. Je répète, vous leur faites des procès d’intention injustifiés et à moi aussi, au passage… Ça ne correspond peut-être pas à ce que vous voudriez pour asseoir vos convictions, mais c’est comme ça, vous avez tort…

  8. @DIDIER:
    https://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/fusillades-dans-des-mosquees-en-nouvelle-zelande-plusieurs-morts_2067184.html
    je ne suis tellement pas “juste” que je vous laisse compter le nombre de fois dans l’article de l’express où on utilise le mot “terroriste”, soit en tout et pour tout 1 fois lorsqu’on cite la Première Ministre Néo-Zélandaise lorsqu’elle parle de l’attaque.
    Sinon, on a droit aux qualificatifs suivants: “extrémiste” “l’ancien instructeur” “fasciste” “l’homme” “tireur” “tireur” “tireur” “l’homme” “il” “l’auteur du carnage” “il” “il” “Brenton Tarrant” “tireur” “tireur””tarrant” “tireur” “tarrant” “tarrant”
    En clair, on mentionne dans ce brillant article 19 fois le TERRORISTE sans utiliser une seule fois le mot “TERRORISTE”.
    Je comprend, c’est tellement difficile d’appeler un “blanc” comme soi, un TERRORISTE?

  9. REDOUANE.
    Vous n’êtes pas juste avec le rédacteur de l’article de l’Express dont des extraits sont ici repris et qui fait état d’une interview avec une “personne proche de l’enquête”. D’abord l’Express n’a jamais hésité à qualifier cet acte et son auteur de terroristes. Ensuite, le contenu de l’article ne laisse aucun doute sur la nature terroriste. Enfin, si la source de l’enquête à l’origine de l’interview est (et elle l’est sans doute) néozélandaise, les autorités politiques et policières de ce pays n’ont jamais exprimé le moindre doute quant à la qualification terroriste du drame et de l’assassin. Il ne faut pas faire de procès d’intention.

  10. Vous avez raison Redouane l’expression cache quelque part un sentiment honteux que l’on peut figurer par un : “ils l’ont bien cherché”.
    Dans le “ils l’ont bien cherché” chacun y met ses détestations, ses rancœurs, ses peurs, ses dogmes, ses croyances etc. et inversement !
    C’est un peu ce qui a été ressenti, par certains, pour Charlie Hebdo en 2015 et pour le Bataclan plus tard.
    http://www.leparisien.fr/politique/non-respect-des-minutes-de-silence-l-ump-veut-des-sanctions-pour-les-eleves-20-01-2015-4463345.php

  11. ah si est passé par la France c’est un problème! souvenez vous le régime de vichy! je suis a participé pour une nouvelle démocratie dans le monde! nous en discuterons une dans des moments de joie une autre fois mes condoléances aux famille des innocents victimes d’un aussi entre autre victime blanc

  12. “Extrêmiste de droite” pour un mec qui tue 49 innocents…il a de la chance le gentil touriste néo-zélandais de ne pas être taxé de terroriste, lui!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Nouvelle-Zélande: le terroriste d’extrême droite est un adepte de la théorie du “Grand Remplacement”

France: La surveillance des mosquées renforcée après l’attaque terroriste en Nouvelle-Zélande