in

Norvège : les excuses des responsables d’une mosquée, suite au refus de trois musulmanes de serrer la main du prince héritier

Loin d’y voir un affront cuisant, le prince Hakon de Norvège a certes été décontenancé, mais nullement offensé, par le refus poli de lui serrer la main que lui ont opposé trois jeunes femmes musulmanes.

La scène s’est passée la semaine dernière à Oslo, au Centre islamique Al Noor, alors que le prince héritier du royaume était venu manifester son soutien à la communauté musulmane, encore hantée par la fusillade qui éclata dans son enceinte sacrée, le 10 août dernier.

Une fusillade qui, grâce à l’intervention héroïque de Mohammad Rafiq, un officier de l’armée de l’air pakistanaise à la retraite, n’a fait qu’un blessé – celui-ci parvint à désarmer Philip Manshaus, un jeune extrémiste de droite déterminé à nuire – mais a laissé des traces sur les murs de la mosquée et, indélébiles, dans les cœurs.

 Mohammad Rafiq, salué en héros à 65 ans

Accueilli avec tous les honneurs dus à son rang par les responsables du Centre islamique qui se réjouissaient de sa visite réconfortante et hautement symbolique, de nature à panser bien des plaies, le prince Hakon était en train d’enchaîner les poignées de main chaleureuses, lorsqu’un incident de parcours se produisit.

Publicité

Un incident sans gravité à ses yeux, d’autant plus qu’il était accompagné de la plus grande courtoisie, mais qui, hélas, allait mettre le feu aux poudres sur les réseaux sociaux… Trois femmes musulmanes, par conviction religieuse, ont en effet préféré le saluer à leur manière, la main posée sur le cœur, non sans s’être justifiées auprès de sa personne avec déférence.

Face à la polémique passionnelle qui n’a cessé d’enfler sur la cybersphère dans les heures qui ont suivi, les responsables du Centre islamique d’Oslo, dépassés par la tournure des événements, ont été contraints de battre leur coulpe publiquement afin de calmer les esprits surchauffés.

« Nous ne voulions pas que le prince héritier se retrouve dans cette situation, mais nous ne savions pas que ces trois femmes refuseraient de lui serrer la main. Nous présentons toutes nos excuses au prince héritier pour ce désagrément », a déclaré, visiblement contrit, Waheed Ahmed, le porte-parole de la mosquée Al Noor.

« Lorsque nous avons préparé cette visite en interne, à aucun moment nous n’avons abordé le problème des salutations. Nous n’y avons même pas pensé. Si nous avions été informés du refus de ces femmes de serrer la main du prince, nous l’en aurions immédiatement informé, cela va de soi », a assuré ce dernier.

Publicité

Au royaume des fjords, tandis que les réseaux sociaux, agités par une effervescence malsaine, montaient en épingle une affaire somme toute mineure, en criant presque au crime de lèse-majesté, le prince Hakon de Norvège s’employait, lui, à désamorcer la controverse paroxystique… royalement !

Il n’en a retenu que l’essentiel, s’élevant avec majesté au-dessus de la mêlée et d’une agora virtuelle emplie de bruit et de fureur, comme son communiqué officiel l’a mis en exergue : « Le prince héritier a été extrêmement touché par l’accueil chaleureux et respectueux que lui ont réservé les responsables du Centre islamique Al Noor et l’ensemble des fidèles qui étaient présents lors de sa visite. Plus que jamais, il aspire à construire une société ouverte et fraternelle, dans laquelle les musulmans ont toute leur place et où chaque Norvégien puisse se sentir libre de ses choix et en totale sécurité ».

 

 

Publicité

Publicité

49 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Ces femmes méritent d’être encourager dans leur conviction. Elles ont un niveau de foi non négligeable, qu’Allah leur protège et protège leur foi en Allah. Si elles ne sont pas marient et qu’elles le désirent, nous les recommandons aux hommes qui ont la possibilité, car c’est à travers des croyantes comme elles qu’on peut avoir une descendance porteuse d’espoir pour la oumma. incha Allah. Au lieu de laisser les autres cherchés à les décourager :
    وَالطَّيِّبَاتُ لِلطَّيِّبِينَ وَالطَّيِّبُونَ لِلطَّيِّبَاتِ أُوْلَئِكَ مُبَرَّؤُونَ مِمَّا يَقُولُونَ لَهُم مَّغْفِرَةٌ وَرِزْقٌ كَرِيمٌ…….” ” An-Nur-26

  2. Salam ! L’islam est un quelque soit la partie de la planète où on se trouve .
    Respect pour la 1ère religion du monde ; qui progresse le plus vite sur terre !

  3. Foulan,

    Effectivement tout à fait d’accord avec vous, le choix du port du voile en Occident n’offre pas (ou très difficilement) de vitrine sur une carrière professionnelle ou sociale (au sens large)… C’est la Loi et nous la respectons…

    Sur le conflit israélo-palestinien, il me semble que pour le coup et vu l’impact et les résonances gravissimes cela offrait une bonne illustration, un raccourci plus frappant en tous cas …

    Mais j’aurais pu aussi plus insister sur le fait que de nos jours une personne qui ne fait pas d’aplaventrisme (et je pèse mes mots) face au pouvoir, à l’argent, la notoriété en restant fidèle à ce qu’elle est, à ses valeurs est loin d’être condamnable et à considérer…

    Comment une certaine haine anti-musulmane sans discernement a pu s’installer au point de faire prendre le pas à la forme sur le fond.

    A ne voir (dans ce qui ne demeure au fond qu’un détail) que le mauvais coté formel et être aveugle au point de passer à coté d’un message de fond porteur de valeurs propres à l’être et non de l’avoir… Ce qui nous constitue tous ou presque …

    Sur ce point (et tant d’autres) ces valeurs sont communes au Christianisme et à l’Islam.

    Tout à fait d’accord avec vous sur la « confiance » sur ce fond car on pressent que malgré toutes situations elles sauront rester elle-même, une intégrité… Parce qu’elles portent profondément et non pas superficiellement certaines valeurs…

    Dans ce cadre,

    Mieux vaut ce qui peut apparaître comme le peu d’ostentation dans la forme derrière un vrai accueil mais un salut honnête et sincère que l’abondance de mains tendues et l’hypocrites qui sourient et ne se tendent qu’à l’argent, au pouvoir… L’hypocrite emprunte les us qu’il choisit et ne rend pas ; mais le cœur juste use à sa manière de grâce, et donne l’essence…

    C’est pourquoi, je ne crois pas au conformisme de façade comme on voudrait nous le « vendre » dans certains commentaires ou la condamnation sans discernement trouve à faire son lit et à se répandre…

    En général, il me semble qu’il faut éviter de privilégier la forme sur le fond et vous savez comme moi combien de nos jours c’est difficile surtout pour nos plus jeunes…

    La forme peu importe le riche, le pauvre, l’instruit, le salut de la main, la bise, le hug, le salut asiatique ou non, le prince ou le mendiant … Un bonjour formel me suffit… Un bonjour sincère m’enrichit et donne sens…

    La liberté individuelle chérie accorde-t-elle une place pour le partage d’une manière ou d’une autre une forme de politesse, de respect de l’autre… en dehors du conformisme de façade…

    L’habit fait-il le moine ? Le code vestimentaire, le citoyen qui serre la main, le diktat de la mode…

    Pourquoi pas pour certains mais sommes-nous toujours dans la Liberté individuelle d’expression de soi lorsque qu’on nous “somme” de suivre, de “recopier” ce qui aujourd’hui n’est finalement qu’une mode la bise généralisée par exemple…

    Le conformisme de façade érigé en valeur supérieure ? Peut-être pour certains?

    Nos sociétés libérales où trop souvent l’argent est source d’honorabilité de respect, d’aplaventrisme. C’est bien à l’argent à qui on sourit, qu’on applaudit, à qui on serre la main, qu’on respecte, le strass, les paillettes… la poudre aux yeux ?

    Serrait-on volontiers la main d’un sans abri qu’on croise dans la rue ou lui assène-t-on (dans le meilleur des cas) un bonjour de loin en jetant une pièce (meilleur des cas encore)?

    Qui alors pour critiquer ? Qui pour s’offusquer ? Qui pour commenter ?

    Les codes conformistes, les ressentiments, une certaine presse, à géométrie variable ne nous permettent pas de prendre de la hauteur et peuvent polluer l’appréhension des faits… De tous les faits… Instrumentaliser la forme à quoi ça sert ?

    La société moderne peut nous donner des gages de confiance en façade en nous présentant de belles vitrines clinquantes très jolies (peut-être pour mieux nous tromper ou non?) mais pas suffisantes pour qui cherche à se déterminer « en vérité », en profondeur (ou du moins en quête) et qui n’hésite pas à aller voir ce qui se passe en coulisse…

    On pourrait avoir des surprises !

  4. Dernier point sur les États Unis sachant que je préfère la culture française et de loin mais j’y ai de la famille (une partie ayant émigré en France l’autre aux États Unis suite à la guerre du Vietnam) et des amis. Non seulement les contacts physiques n’y sont pas prohibés entre hommes et femmes. Mais j’ai toujours fait la bise sans problème la bas. Par ailleurs, si les gens ne se serrent pas la main (ce qui ne m’a pas frappé), ils ne le font sûrement pas sur une discrimination de genre. Un homme ne serrera pas la main à un homme dans ce cas. Tout le monde est logé à la même enseigne. C’est une différence majeure. Par ailleurs, je ne vois pas le rapport entre les interactions sociales en France et aux États Unis. La France n’a jamais été alignée sur les États Unis dans ce domaine. Bref voilà un parallèle qui tombe complément à plat car hors de propos.
    Enfin je connais un médecin qui refuse de me serrer la main par hygiène. Je le prends très mal et n’en ferai pas mon médecin traitant. La civilité fait partie de mon éducation. Je sers la main à tous les hommes et fait la bise à toutes les femmes au travail. Je fais aussi la bise aux hommes avec qui j’ai un lien d’amitié professionnelle et sers la main des clientes sauf quand elles veulent que l’on se fasse la bise pour marquer une proximité de bon aloi. Rien de sexuel bien entendu dans tout ça.

  5. Aux États Unis, les contacts physiques entre hommes et femmes ne sont pas prohibés au nom de la religion. Ça se saurait.
    Il serait bon aussi de mettre autant de cœur dans la critique quand on prône la tolérance, en dénonçant l’attitude de marocains qui appellent au meurtre de gamines bénévoles qui portent des shorts (voir l’article d’Oumma à ce sujet). Car en l’occurrence ça, ça s’appelle de l’appel à la haine et le silence est coupable. On serait bien avisé aussi de dénoncer les propos de Abdel Ali qui promeut l’ostracisme des « kouffars » et la domination absolue de l’islam. Mais on n’a pas grand espoir : le 2 poids 2 mesures non seulement règne mais la violence est à priori tout à fait acceptable quand il s’exerce sur l’Occident. A part ça, comme dirait le type balancé d’une tour à la moitié de sa chute : jusqu’ici tout va bien. La méthode Coué continue à faire des merveilles donc.

  6. Beaucoup de donneurs de leçons à la noix juges autoproclamés de ce fil le savent pertinemment et pour cause les us et coutumes US font partie de leur formation de base, mais ils ne feront jamais le parallèle … Il y aurait pourtant matière à :
    En effet c’est pareil pour une majorité d’américains et d’américaines qui préfèrent saluer de vive voix plutôt que de tendre la main mais eux c’est à cause de leur conception de l’hygiène. En clair le message dans leur cas est non pas « je ne peux pas désolée Cémwé c’est contre mes convictions religieuses » mais carrément « je ne peux pas désolée Cémwé car je présume que vous et moi n’avons pas les mêmes valeurs ni en l’occurrence, le même souci de l’hygiène irréprochable … ». De Cémwé l’anonyme lambda jusqu’à un prince au sang bleu, chacun appréciera lequel des deux gestes est méprisant.
    Mais ce n’est toujours pas « The point »
    La seule chose que je pourrais regretter à la limite c’est que les responsables de la mosquée n’aient pas pris le soin d’informer au préalable le cabinet ou le protocole du prince le jour où ils ont appris la visite, de sorte à lui éviter la gêne de tendre la main. Cet omission fait qu’ils ont mérité de devoir s’excuser à postériori. Rien de moins mais rien de plus et je n’ai par contre strictement rien à reprocher à mes sœurs qui elles n’ont en rien failli, ni été irrévérencieuses, ni fait preuve de manque de respect à qui que ce soit, n’en déplaise à qui ça déplaira.
    En fait, le prince lui-même qui l’a parfaitement compris à leur sourire bienveillant mais gêné ou qui l’aura confirmé par la suite auprès d’autres sources, a tout dit –après le cataclysme nucléaire- et c’est tout-à son honneur:
    « Plus que jamais, il aspire à construire une société ouverte et fraternelle, dans laquelle les musulmans ont toute leur place et où chaque Norvégien puisse se sentir libre de ses choix et en totale sécurité »
    « Libre de ses choix et en totale sécurité » tout est dit en effet, alors si une musulmane – ou une américaine-, ne veut pas me saluer en me touchant la main, parce qu’elle a ses raisons elle doit rester libre de ses choix – et pas qu’icelui – ce qui signifie notamment ne pas encourir du fait desdits choix le risque d’un attaque terroriste… car dussè-je aller à contre courant du contre-feu voulu pour détourner l’attention, je rappelle que l’objet même de la visite princière a été l’horreur d’une attaque terroriste subie par la mosquée et dont évidemment personne ne parle plus dans ce fil, tout le monde étant passé par la grâce des brasseurs de vent professionnels à autre chose… ‘achtement plus important que l’attaque terroriste elle même. Hélas beaucoup de mes frères sont tombés dans le piège du « débat » pour et contre qui aurait à la limite eu un sens en discussion avec une des sœurs en question pour essayer de la convaincre de ci ou de ça ou d’essayer de comprendre sa motivation, mais comme ce n’est pas le cas, tout ce qui compte –mais alors tout ce qui compte – c’est que c’est leur choix libre…

    • Votre connaissance des us et coutumes des US est assez sélective.
      Certes ils limitent le serrage de mains mais ils lui substituent le hug, une étreinte très serrée qui risque de vous convenir encore moins.
      Quant à ne pas juger irrespectueux le fait de mettre un vent au prince , nous n’avons pas la même conception de la politesse.

  7. L’histoire se passe en Norvège ( la poule qui pond ) et en france comme d’hab ( le coq se plaint d’avoir mal au dèrche ).
    Et tiens que je te balance du “chez nous”, nos coutumes, les “retournez chez vous”, …
    Normal quand on a des fusibles grillés, on n’a que ça à servir.
    En tout cas, comme diraient des ados, les Norvégiens ne vous calculent même pas.

    Sérieusement, au lieu de laisser les Norvégiens gérer leur vie comme ils l’entendent, il y a des français “de toutes les causes” qui s’autoproclament tuteurs, conseillers, … ayant une ascendance. J’ai comme l’impression que cette espèce est endémique à la france moderne; elle s’accroche à un orgueil comme à un tronc creux pendant que le monde avance et même aux frontières de la france. C’est un choix!

  8. Au lieu de saluer le courage et la pureté de celles qui ont refusés de serrer la main du prince pour encourager nos femmes et nos filles a suivre l’ exemple les indignent pseudos musulmans présentent des excuses aux Kouffars parce que des musulmanes respectueuses,courageuses et dignent n’ont fais que leur devoirs envers leur seigneur ALLAH LE TOUT Puissant QUI leurs a ordonner de ne pas s’approcher des hommes étrangers.
    bientôt ces pseudos musulmans vont demander a ALLAH AZZA WA JAL DE PRESENTER SES excuses a ces individus pour l’Islam QU’IL A IMPOSER a l’humanité entière.
    صبحنا عكس ما أمرنا به الله في كتابه أعزة على الكافرين أذلة على المؤمنين.الله يعزنا بالاسلام وانتم تريدون أن تذلوننا بالإسلام يامسلمين

    • Sérieux ? Vous n’avez pas votre place en Occident pas plus que votre vision de la religion ça c’est sur. Les kouffars comme vous dites sont chez eux et vous n’avez rien à leur imposer.

    • Faut arrêter ce cirque…c’est quoi ce baratin …ne pas serrer la main d’un homme…plus ridicule tu meurs……pourquoi voir en lui un sexe mais pas son égal …
      Dans quel monde on vit

  9. au debut je faisait la bise a la fille de ma tante ,ensuite elle m a tendu la main ,ensuite elle m a dit bonjour de loin, aujourd hui je l ignore royalement ,dieu sait ce qu elle est capable de me faire demain?peut etre de me traiter de kouffar? sait elle que lorsqu elle touche un billet de 50 euros celui ci a peut etre etait touche par une prostitue, un fornicateur, un charcutier ca ne l empeche pas de le toucher ,il est vrai que l argent n a pas d odeur

  10. Spéra,

    Premièrement ce n’est pas votre pays mais le nôtre…

    Il me semble que le genre d’efforts que vous visez fait tout à fait honneur tant aux minorités qu’aux majorités qui partagent la même citoyenneté…

    Mais n’inversez pas les rôles…

    La Loi sur la laïcité en France est très contraignante pour les minorités, dont les Musulmans, et elle est bien respectée…

    Alors et après la Laïcité, ne trouvez-vous pas qu’on ne doit pas troquer les droits de chacun, la liberté individuelle contre des « enfantillages », des détails montés en épingle par la fausseté et l’hypocrisie de discours alarmistes…

    C’est bien pour ces dames que la Laïcité est ultra contraignante… Elle leur impose de renoncer à une carrière professionnelle, une certaine vie sociale…

    Au niveau du symbole,

    Une servante de Dieu qui ne s’incline que devant Dieu et « s’oppose » à un Roi (qui d’ailleurs lui en rend grâce) pour la fidélité à ses principes dans un Monde mercantile et vénale…

    Je n’ai aucun doute dans ce cadre que son salut soit des plus sincères et qu’il y a beaucoup de noblesse des deux côtés dans cet échange et qu’elle est peut-être un de ses meilleurs soutiens…

    Il me semble qu’on peut volontiers confier à ce genre de personnes la garde de ses enfants pour une heure ou plus si elle sont d’accord ( ou tous autres taches de confiance qui vont au delà d’une vision monétaire des choses… )…

    C’est cette situation qui prévalait avant la Nakba en Israël-Palestine… La confiance des mères Chrétienne, Musulmanes ou Juives qui s’entraidaient… Il me semble que c’est la voie à suivre… La seule qui vaille la peine d’être vécue…

    What else !

    • Loulou,
      J’ai dit notre pays et pas mon pays donc ne me faites pas ce faux procès trop commode.
      La laïcité est contraignante et de la même manière pour toutes les religions dont la vôtre qui est arrivée après comme celle des vietnamiens d’ailleurs et qui n’en font pas tout un fromage et ne réclament ni pagodes ni nems à la cantine . Contraignante certes mais pour le bien commun. Il semblerait que le sens de ce terme vous indiffére et à vous seuls, c’est dommage.
      Ces dames ont fait un choix que d’autres ne font pas, qu’elles assument les conséquences elles n’y sont pas obligées et surtout pas par leur religion.
      Pour les mères chrétiennes, musulmanes et juives je suis totalement en accord avec vous, elles s’aimaient s’entraidaient et vivaient en parfaite entente, la haine à été créée par désir de pouvoir mais pas par elles..

    • Loulou

      Le port du voile c’est déjà faire un choix de mort social en occident. C’est un fait. On peut le regretter, mais c’est un fait. Nul doute qu’une sœur voilée puisse être de confiance pour la garde d’enfants ou tout autre mission. Cependant je ne comprend toujours pas pourquoi vous ramenez le sujet au conflit israélien. C’est récurent dans les débats. A croire que tous les problèmes de la communauté passent par la Palestine et/ou Israel.

  11. @ Loulou et Biz,

    Pourquoi devrions nous systématiquement nous adapter aux coutumes des autres dans notre pays alors que vous ne l’envisagez pas dans l’autre sens ?

    • @Spera
      Qui vous demande quoi que ce soit? et pour qui vous prenez-vous?
      Le “nous” globalisant ne represente que vous. Si vous parlez au nom des français, vous vous monter le bourrichon. Soyez donc plus humble et parlez en votre nom.
      Cela réduit la perpective, n’est pas?

      • @Biz. La perspective de Spera est largement partagée. Comme le rappelle le dernier rapport de la fondation Jaurès, les français soutiennent massivement la loi de 1905 et veulent même la durcir. Ils sont notamment opposés aux signes religieux ostentatoires notamment musulmans comme le voile. Toutes les lois vont dans ce sens et aucune n’a été remise en question. Alors peu de chance que les français acceptent tout d’un coup que les femmes ne doivent pas serrer la main des hommes au nom de l’islam et plus généralement que l’on substitue à leurs coutumes des coutumes issues d’une religion étrangère. En d’autres termes je vous retourne la question (pour qui vous prenez vous ?) et à mon tour je vous appelle à l’humilité car c’est votre perspective qui est minoritaire et donc réduite. Nous ne sommes pas en terre musulmane. Merci de vous en souvenir. Ça évitera les malentendus.

  12. Trois à faire leurs malignes par pure provocation et persuadées qu’elles font du bien à l’Islam sans réaliser l’image désastreuse qu’elles en donnent.

  13. Que doit-on faire quand on rencontre un japonais pour qui il est hors de question de serrer la main?
    La polémique vient-elle du fait que ces femmes soient musulmane?

    Je précise que de mon point de vue rien n’empêche de serrer la main d’un homme ou une femme musulmane. Mais je pense qu’il faut être ouvert aux us et coutumes et croyances de chacun et qu’en occurrence l’amabilité, les paroles, l’attitude suffisent pour afficher son respect à la personne rencontrée. Il n’y a pas d’obligation ou de conformisme en la matière.

    On sent comme d’habitude la polémique montée de toute pièce. Le Prince n’est nullement offusqué seuls quelques crétins islamophobes sautent sur l’occasion pour créer un pseudo scandale. “Quand la poule pond le coq a mal au C…” (proverbe arabe)
    Nous en avons l’illustration sur ce site:
    Il y a ceux qui affirme comme des perroquets “A Rome fait comme les Romains” et ceux qui battent leur coulpe affichant leur “intégration” étant plus royalistes que le roi.
    Quel spectacle affligeant!

  14. On est pas sorti de l’auberge avec tous ces hadith délirant. Les mêmes hadith qui autorisent des relations avec des captives de guerre dans le cadre du butin.

    Y’a du ménage à faire avec toutes ces traditions plus que douteuses.

  15. @Didier. Ça ne m’étonne pas. Au-delà le bouddhisme (en tout cas tibétain) s’est d’ailleurs révélé assez misogyne mais s’est aussi adapté à l’Occident. Même le dalaï lama revoit d’ailleurs régulièrement ses positions sociétales. Ce fut notamment le cas lors du mariage pour tous.

  16. @Mohammed. Oui je veux bien vous croire. Les juifs orthodoxes peuvent avoir des pratiques complètement aberrantes pour un occidental et se traduire par la ségrégation entre les hommes et les femmes. Avez-vous entendu parler de la frumka chez les ultra orthodoxes israéliens ? Les juifs sont en revanche nettement moins nombreux que les musulmans (le rapport est de 1 pour 100) et ils ne font pas de prosélytisme.

      • @ « Jean ». Je me fous du CRIF comme des juifs, des sionistes, des anti sionistes tant qu’ils respectent la France et encore plus d’Israël et de la Palestine mais pas de l’antisémitisme en France. Vous avez du mal à comprendre.

  17. Je connais une femme, élue, à qui un dignitaire bouddhiste avait refusé la main qu’elle lui tendait en signe d’accueil.
    Il lui a gentiment dit, en s’excusant, que dans le bouddhisme, cela ne se faisait pas. Ce à quoi cette élue lui a répondu que cela ne se faisait pas de refuser un geste d’accueil amical.
    Les réactions furent diverses, mais cette élue avait raison.

  18. Zarathoustra, “Rome fais comme les romains ?”
    C’est du pure Zemour là, sauf que lui , sois en sûr, a Rom, il fait comme les israélites.
    Sinon, je dirais plutôt, “à la mosquée, on fait comme les musulmans”

    • Sauf qu’on vous répète que l’islam n’interdit pas aux femmes de serrer la main aux hommes. C’est comme le voile et d’autres choses. Il s’agit d’une vision arabe de la religion., de pratiques souvent ante islamiques qui se sont mélangées à la religion. Voilà pourquoi l’adhésion à une religion est une acculturation qui n’a rien à voir avec la spiritualité le plus souvent. Si ça peut vous rassurer on trouve la même chose dans le bouddhisme tibétain.

      • @zaratoustra

        La blague du siècle

        Un juif sayan qui défend l’état fantoche juifiste tueur d’enfants, venir donner des leçons sur l’islam hahaha.
        T’en penses quoi si on demande l’avis d’un nazi sur l’existence des chambres à gaz ???

  19. Cela me rappel le jour il y a eu la cérémonie à Paris, en hommage aux victimes du terroriste Merah.
    François Hollande et Netanyahou en rendant hommage à l’épouse de Jonathan Sandler, ils sont restés tous les 2 à distance face à elle en lui parlant sans s’approcher alors qu’en général dans ces cas il y aurait eu une accolade ou au moins une poignée de main bien franche.
    Mais comme les juifs orthodoxes ne serrent pas la main au sexe opposé, les 2 présidents étaient plantés là, à 1 mètre de la veuve de Sandler.
    Dans ce cas au niveau du protocole, Hollande a du etre mis au courant avant, Netanyahou lui connaissant bien ce fait.

  20. Ne vous basez pas sur des hadiths pour expliquez ce refus .Il n’ y a aucune règle qui stipule qu’une femme doit refuser de serrer la main à un homme .Que cela se pratique en terre islamique mais en Norvège !!!!

    • Ah bon pourquoi chaque pays a son islam , dans un pays non musulman on doit serrer la main et dans un pays musulman on pourrait refuser ” l’islam a la carte “

      • Les musulmanes que je connais n’ont pas d’état d’âme à serrer des mains ou faire des bises, ici ou dans les pays du Maghreb. Votre Islam à la carte c’est vous qui tentez de l’imposer parce que vous n’êtes jamais d’accord entre vous. “Chaque pays a son Islam ” et oui et c’est bien votre problème.

  21. Si certains Norvégiens ont été plus royalistes que leur prince héritier, les musulmanes en question ont été plus “islamistes” que l’islam lui-même.

    Concernant le refus des femmes musulmanes de serrer la main aux hommes, cela n’a rien à voir avec l’islam.
    En effet, le pays où l’islam est né (l ‘Arabie Saoudite) avait pour tradition avant l’avènement de l’islam, que les femmes ne se mélangeaient pas avec les hommes, et donc elles ne leur serraient pas la main.
    Ceci dit, cette tradition de mélange hommes-femmes est nouvelle chez les musulmans. Elle est née avec l’émigration des musulmans en Occident; et donc elle n’a aucun rapport avec l’islam lui-même.
    Des nouvelles traditions chez des musulmans (et non les musulmans) sont dues à l’ignorance de l’histoire d’avant et après l’islam, car les musulmans ne l’enseignent pas l’histoire à leurs enfants, ni aux fidèles. La majorité écrasante des musulmans ne connaissent que très peu de l’islam.
    Nous ne sommes plus au temps de l”âge d’or des musulmans, lors duquel les guides des musulmans n’étaient pas formés seulement en théologie (fiqh), mais ils étaient aussi des polyvalent dans des domaines divers du Savoir. Car à l’époque les musulmans recommandaient aux fidèles d’apprendre la Science dès leur naissance jusqu’à leur mort (du berceau jusqu’à la tombe). Ce temps est révolu pour les nouveaux musulmans !

  22. Ils ont bien fait de présenter leurs excuses pour ces femmes sans éducation. Il n’y a pas de religion qui tienne. À Rome fais comme les romains. Mais quand on refuse de s’intégrer qu’on ne s’étonne pas des réactions. Ces femmes sont arabes et pas norvégiennes. Elles le démontrent.

    • Tout à fait d’accord avec toi. C’est l’ignorance et le manque de savoir vivre de ces malheureuses femmes venues de pays où l’éducation est inexistante. Ce prince qui les a invité, protégé, nourri et soigné gratuitement dans son pays, elles refusent de lui serrer la main!!!!!. Comme si serrer la main est un viol. Si ce même prince, décide de les renvoyer demain chez elles, époux et enfants avec, elles lui feront la bise pour rester sous prétexte qu’il est le chef et dans leur islam rétrograde, il est recommandé de respecter le chef même si il te frappe ou te prends ton argent et/ou te maltraite. L’Islam du prophète n’a rien avoir avec ces comportements indignes.
      Bonne journée à toutes et à tous.

    • Qui dit arabe ne dit pas forcement musulmans; il y a des arabes chrétiens, juifs, athée, adeptes des étoiles, adeptes du culte des mort, de la réincarnation…..

      La France souffre de la mondialisation.
      Ce n’est pas l’islam qui a reclassé le fromage cru en France, ni le droit à la chasse, ni avoir le droit de vivre dans son intimité, c’est la mondialisation.

      Quoi qu’il en soit, la femme a toujours une priorité sur l’homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Le ney, un des plus anciens instruments de musique utilisés par les musulmans

Algérie : Soufiane Djilali, l’homme politique porteur d’une alternative crédible