in ,

La naissance de l’univers ne doit rien au hasard

 «Ce que je vois dans la nature est un grand dessein que nous ne pouvons comprendre que de manière imparfaite, et que doit remplir une personne qui réfléchit avec un sentiment d’humilité…»

Albert Einstein

De tout temps les hommes se sont posé les questions suivantes, fruit d’une inquiétude légitime: «Qui sommes-nous?» L’astrophysicien André Brahic avec son humour «scientifique» nous assure que «nous sommes les petits-enfants du Big Bang?». D’où venons-nous? Où allons-nous? Comment expliquer l’ordre superbe de l’Univers, depuis la délicate harmonie d’une humble fleur des champs, jusqu’à la splendeur sombre de la voûte étoilée? Suffit-il de laisser agir les lois de l’Univers pour qu’à partir du hasard naisse, naturellement, la vie ou faut-il imaginer qu’au-delà des choses visibles, il y a encore autre chose, une intelligence discrète, un horloger, qui animerait la matière et lui donnerait souffle?
Les constantes régissant la mélodie secrète de l’Univers

Le cheminement vers le modèle du Big Bang ne se fit pas «sans douleur». Il fallait, à Einstein, pour sa théorie, supposer que l’Univers est immuable en le clouant avec sa fameuse constante cosmologique. Un homme osa s’opposer aux équations d’Einstein et à sa théorie de la relativité: Alexander Friedmann. Il remet en cause, justement, l’approximation faite par Einstein avec sa constante cosmologique qui, en quelque sorte, cloue l’Univers sur place. Le Big Bang semble être une théorie qui se tient. L’astronome Edwin Hubble établit par ses observations au télescope en 1924 la nature extragalactique des nébuleuses. L’Univers venait encore de s’agrandir. Ainsi, les observations de Hubble semblaient indiquer que l’Univers dans son entier était en expansion, depuis cet instant lointain où, pour la science, il avait jailli du néant.

Le Big Bang nous fait découvrir une histoire imprévue et fantastique. Il a eu une naissance, grandiose, il grandit maintenant, et peut-être connaîtra-t-il un jour la vieillesse et la mort. L’histoire connue commence alors que l’univers avait déjà atteint l’âge de 10-43 seconde – le temps de Planck- Avant, on ne sait rien. Puis, pour une raison inconnue que les scientifiques ne s’expliquent pas, le vide si vivant s’est mis à enfler. C’est comme si quelqu’un a donné le signal du début. En moins de temps, qu’un battement de cil (entre 10-43 et 10-32 seconde), son volume a été multiplié par 1050 (10 suivi de 50 zéros)! Et sans que l’on sache pourquoi, sont apparues les premières particules de matière. Après cette barrière fatidique des trois cent mille ans, des nuages de gaz se sont formés. Ils donnèrent naissance aux milliards de galaxies pendant près de 13,82 milliards d’années.

Aujourd’hui, à l’instant du Big Bang, l’Univers est encadré par une série de constantes cosmologiques qui gouvernent, à chaque instant, chaque étape de la naissance de la matière. A tel point que certains physiciens parlent de miracle car sa naissance est parfaitement ordonnée, ce qui a fait dire à Georges Smoot prix Nobel de physique, que «le Big Bang est l’évènement le plus cataclysmique que nous puissions imaginer, et à y regarder de plus près apparaît finement orchestré». Pour l’astrophysicien Trinh Xuan Thuan: «L’univers, écrit-il, se trouve avoir, très exactement, les propriétés requises pour engendrer un être capable de conscience et d’intelligence. Les astrophysiciens peuvent jouer aux dieux créateurs en construisant des modèles d’Univers, chacun avec sa propre combinaison de constantes et de conditions initiales, grâce à la puissance des ordinateurs modernes. La question… qu’ils se sont posée pour chaque modèle d’univers est: héberge-t-il la vie et la conscience après une évolution de 13,7 milliards d’années?» (1)

«La réponse est…la vaste majorité des univers possède une combinaison perdante (…) – sauf le nôtre (…). Ce réglage est-il dû au seul hasard? Ou bien résulte-t-il de la nécessité, si bien que les valeurs des constantes… sont les seules permises?» Rappelons que si un seul des paramètres avait une très faible déviation même d’une valeur infime, la vie n’aurait jamais pu émerger de la matière et la matière elle-même n’aurait jamais pu se former. Le réglage de la constante cosmologique est précis jusqu’à la 120e décimale. L’astrophysicien Georges Smoot a pu, en regardant les premières images du rayonnement fossile, s’exclamer: «C’est comme voir le visage de Dieu! Quelque chose semble inscrit dans cette lueur de l’aube cosmique. Comme un code mystérieux que Georges Smoot a appelé l’écriture manuscrite de Dieu. Remonter en arrière jusqu’à la création, regarder l’apparition de l’espace et du temps et de l’Univers et de tout ce qu’il y a dedans, mais aussi voir l’empreinte de celui qui a fait tout ça.» (1)
«Pendant 1000 jours, le satellite Planck a fouillé les confins de l’Univers pour tenter de répondre aux questions des physiciens et de l’humanité: comment l’Univers a-t-il été créé? Est-il gouverné par le hasard ou par un ordre profond? Y avait-il quelque chose avant le Big Bang? Qu’y avait-il avant la création de l’Univers?», De fait, la première lumière de l’Univers, le «Fiat Lux» de la Bible, semble réglée au millionième près. Par quel miracle? Comment est-ce possible? Pourquoi il y a quelque chose plutôt que rien proclamait, en son temps, le physicien français Leibnitz? Avec le satellite Planck et avec le boson de Higgs la question est plus que jamais d’actualité. Justement, comment les particules sont nées? Une découverte majeure a été faite début juillet 2012. «Il n’y a plus de doutes. Les explorateurs de l’infiniment petit viennent enfin de mettre la main sur une nouvelle particule. Les particules élémentaires doivent peut-être leur masse à l’insaisissable boson de Higgs. La découverte du boson de Higgs annoncée début juillet 2012 est essentielle car les particules de lumières initiales n’avaient pas de masse. C’est le boson de Higgs qui les a «alourdies». Une partie de l’énergie devient matière dont tout ce qui vit (humanité, animaux, plantes) et ce qui est inerte (sable, pierre…) est constitué.
Le récit «détaillé» de la création de l’Univers selon la science

«Si l’on admet la théorie du «Big Bang», le film du déroulement de l’univers serait le suivant: A 0 seconde, l’Univers est né dans des circonstances inconnues et, peut-être, inconnaissables. Entre 10-43 et 10-35 seconde, les théories actuelles supposent une période d’«inflation» accélérée. La force qui a provoqué cette expansion est inconnue. Entre 10-35 et 10-12 seconde, l’«inflation» s’est arrêtée. La force motrice qui l’anime laisse derrière elle des particules élémentaires – électrons, quarks, gluons et neutrinos – dans un environnement où les températures sont inouïes (1027 degrés centigrades). L’Univers continue à s’étendre et à se refroidir. A 10-11 seconde, la température baisse à un million de milliards de degrés centigrades. A 3000 degrés centigrades, les électrons sont capables de s’accrocher au noyau atomique de base. C’est là qu’intervient le champ de Higgs qui donne de la masse aux particules élémentaires Entre 2 ou 3 milliards d’années, l’âge des ténèbres cosmiques prend fin avec la formation des premières étoiles de l’Univers, au coeur de denses nuages de gaz. Entre 5,5 et 10,5 milliards d’années, le Soleil est formé, ainsi que les planètes du système solaire. Sur les planètes les plus proches du Soleil – Mercure, Vénus, la Terre et Mars » (2)

«  -, De 6,2 à 11,2 milliards d’années, «Il y a émergence de la vie sur Terre». Les toutes premières cellules commencent à peupler la terre. De 10 à 13,82 milliards d’années, des organismes multicellulaires se développent, aidés par l’avènement de la reproduction sexuée. Les premiers vertébrés apparaissent pendant l’Ordovicien. Suivent les dinosaures, les reptiles, les mammifères et les plantes. Il y a environ 7000.000 d’années, des hominidés commencent à peupler l’Afrique. Homo sapiens se manifeste il y a plus de 100.000 ans. Le langage, la culture sont créés et les sociétés humaines organisées apparaissent. (2)

Le Big Bang ne serait pas le commencement de tout! On le voit d’une façon ou d’une autre on revient au mystère et quel rôle le hasard a-t-il pu jouer. Einstein avait l’habitude de dire que «Dieu ne joue pas aux dés». Un grand physicien a comparé le Big Bang à un gigantesque incendie au cours duquel s’est constitué un livre en ce sens de ce qu’il y a de plus ordonné Ordo ab chao, l’ordre naît du chaos ou du désordre, trois mots latins qui renferment le plus grand mystère de l’Univers. Cette énergie unifiée de l’Univers représenterait la conscience divine qui est partout et en toute chose. Le Big Bang serait alors le point zéro de l’Univers, au-delà du temps et de l’espace.

«Si une seconde à peine après le Big Bang, le taux d’expansion de l’Univers avait été à peine un peu plus lent (de un milliardième) alors, inéluctablement, le cosmos n’aurait pu s’arracher à la gravitation et se serait effondré sur lui-même en un magma informe! A l’inverse, un Big Bang un milliardième plus «rapide» et la matière se serait dispersée en poussière dans le vide, ne laissant aucune chance aux étoiles de se former.
La création de l’Univers selon les civilisations humaines et les religions

Dans le droit fil de la connaissance scientifique, mais aussi de l’expérience humaine acquise pendant des millénaires, il est utile de connaître justement comment l’homme appréhendait l’espace et en général tout ce qui le remplissait de terreur, du fait qu’il n’a pas d’explication. La science, qui n’explique pas tout, laisse des multitudes de questions sur le démarrage de la création, sans réponse. Est-ce-là que la foi intervient pour «rassurer» le croyant «à tout prix» quant à l’omniprésence d’une force immanente? Ou est-ce que nous sommes en présence d’une loterie? Tout aurait pu ne pas avoir lieu. On est tenté de prendre à notre compte la fameuse phrase du philosophe Jean Guitton: «L’absurdité de l’absurde conduit vers le mystère.» Dans le Coran, «Al ghaib», le mystère, appartient à Dieu.

Les grandes civilisations qui ont vu le jour dans le continent asiatique, le sous-continent indien et au Moyen-Orient se sont toutes, chacune à sa façon, interrogées sur la formation et la constitution de l’Univers. Déjà, Il y a près de 3000 ans, les adeptes du mazdéisme, qui est à la fois, une religion et une culture, s’interrogeaient sur la création de l’Univers et sur la force qui faisait se mouvoir les astres et donner la vie à la matière. Pour les philosophes de la Grèce antique, la référence aux éléments naturels est souvent récurrente. Pour Démocrite (460-370 avant J.-C.), la réalité se compose d’atomes et de vide. Dans les religions révélées, pour le christianisme, et pour le pape

Dans la Bible comme lu sur Wikipédia on décrit le Tohu bohu  concept apparaissant au second verset de la Torah et de la Bible. Il est composé de deux mots hébreux tohu et bohu . Le premier mot tohu signifie inhabité, inhabitable, le désert. Le second mot, bohu signifie vide. Les deux mots assemblés qualifient l’état du monde au moment de la création. Dieu créa le monde en six jours le septième jour il se reposa. Le même récit se retrouve d’ailleurs dans le Coran  

Pour Pie XII, une fantastique explosion primordiale, projetant en un éblouissement toute la matière de l’Univers dans l’espace, est la caractéristique de la Création! Le «fiat lux!» Le savant abbé belge Georges Lemaître, l’un des pères du Big Bang – qui avait, donc, un avis autorisé sur la question-, n’a pas succombé à la tentation du concordisme. Fatal au dogme, car la science peut désavouer demain sa vérité d’aujourd’hui, on trouve dans le Coran une cohérence d’ensemble qui semble «coller» à la réalité actuelle. Après la naissance de l’Univers, à partir de l’atome primitif, le Coran aborde l’étape de l’expansion ainsi que le révèle le passage suivant: «Le ciel, Nous l’avons construit par Notre puissance: et Nous l’étendons [constamment]: dans l’immensité». «Nous l’étendons», signifie: «Nous le rendons plus vaste, Nous lui donnons un volume plus grand»». (3)

Voici ce qu’écrit Maurice Bucaille, médecin de son état, à ce sujet: «Ce qui a été traduit par «Nous l’étendons», est le participe présent du verbe «musieûna” du verbe «awsaea» qui signifie: élargir, étendre, rendre plus vaste, plus spacieux, lorsqu’il s’agit d’objets». (4) Plus loin, il est dit dans le Coran: «: La création des cieux et de la terre est quelque chose de plus grand que la création du genre humain, mais la plupart des hommes ne le savent pas!».(5)
Le mot «Ratqan» signifie une masse compacte comme soudée. Le terme «Fafataqnahouma» s’applique à l’action de rompre avec une notion de puissance et de force. Nous avons donc bien la représentation d’une masse compacte qui a été désagrégée et dont les constituants formèrent l’univers avec tout son contenu.
C’est un fait! La science progresse, les mystères aussi. Prenez la question la plus élémentaire: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien? La formidable théorie du Big Bang ne nous dit pas pourquoi, ni comment ce Big Bang est survenu». (6)

«Pourquoi l’Univers a-t-il cette apparence plutôt qu’une autre? Pourquoi obéit-il à telle loi plutôt qu’à telle autre? Une dose infinitésimale de gravitation en plus et l’univers aurait cessé son expansion. Pour le physicien Lawrence Krauss, la gravitation avait autant de chances d’aboutir à la création du cosmos, qu’un humain de deviner le nombre d’atomes qui composent le soleil. Reste l’énigme de la vie.» (6)

Face au mystère du monde, Einstein est encore plus humble, il eut ces paroles lourdes de signification: «Nous sommes dans la position d’un petit enfant entrant dans une immense bibliothèque dont les murs sont couverts jusqu’au plafond avec des livres écrits dans de nombreuses langues différentes. L’enfant sait que quelqu’un a écrit ces livres. Mais il ne sait pas qui, ni comment. Et il ne comprend pas les langues dans lesquelles ils sont écrits… Telle est je crois, l’attitude de l’esprit humain même le plus grand et le plus cultivé face à Dieu.»(7)

1.Trinh Xuan Thuan: Je ne crois pas au hasard
2.Chems Eddine Chitour: Science, foi et désenchantement du monde; Réédit. OPU 2008

3.Coran. Sourate 51. Verset 47

4.Maurice Bucaille: La Bible, le Coran et la science. Editions SNED. Alger 1978

5.Coran: Sourate 40 – Verset 59

6. John Horgan: Le cosmos, Dieu et nous 

7. Einstein dans George Sylvester Viereck Glimpses of the great. Ed. Duckworth 1930 Lu dans Igor et Gricka: Le mystère du satellite Planck op;cité p.71

Professeur Chems Eddine Chitour

Ecole  Polytechnique Alger

26 commentaires

Laissez un commentaire
  1. un peu plus d’humilité de votre part vous rapprocherait et de la science dite profane et du Coran en même temps. Le Coran est un guide qui ouvre l’esprit et appelle à ouvrir l’esprit, ce n’est pas une vérité dans laquelle il faut croire sans utiliser son esprit critique. Il y a là des signes pour ceux qui réfléchissent, mais pas des dogmes immuables à ânonner. Il faut y croire si l’on fait l’effort d’y réfléchir, en acceptant que ceux qui n’y croient pas peuvent avoir raison ici ou là, et que ceux qui y croient peuvent avoir tort. Car il faut savoir lire et pas seulement répéter. C’est cela qui a donné à l’islam sa dynamique originelle et produit des esprits sublimes et courageux comme Ibn Khaldun (qui a été le premier par exemple à envisager l’idée que peut-être l’homme descendrait du singe …et que le Coran ne s’opposerait pas à cette hypothèse observable). Al Azhar a fait de même au XIXe siècle après les publications des écrits de Darwin (aujourd’hui dépassé d’ailleurs). Depuis, beaucoup de musulmans ont régressé tandis que les non musulmans de l’Ouest puis de l’Orient ont progressé de leur côté. …Il y a là des signes pour ceux qui réfléchissent.. N’est pas “muslim” qui le décrète mais qui le pratique par son intelligence.

    • Toujours la même rengaine.

      Répondez à mes arguments et arrêtez de me faire la morale. Si je mets en cause cette pseudo science, c’est qu’elle n’apporte aucune preuve de ses élucubrations élevées au rang de dogme religieux en occident et apparemment chez pas mal de musulmans de notre époque.

      Vous parlez de réfléchir mais je suis prêt à parier que vous n’y avez jamais réfléchi une seule seconde, contrairement à moi.

      Comment osez vous évoquer le fait que l’homme descendrait du singe alors qu’Allah vous explique clairement la génèse et comment la race des hommes s’est retrouvée piégée sur la terre ?

      Création d’Adam, épisode d’Iblis, épisode de la pomme -> expulsion du paradis et arrivée sur la terre.

      A quel moment est ce qu’Adam est un singe dans tout ce processus ? N’a t’il pas été créé homme directement ? Il n’est donc pas le fruit de l’évolution d’amibes, devenues cellules, devenues poisson ou je ne sais quel autre animal fantaisiste etc…

      Certes nous ne sommes certainement pas au top, et Allah a clairement stipulé nous avoir ramené à notre forme la plus basse, mais nous ne sommes pas des descendants de singe. Enfin vous peut être mais pas moi.

      “N’est pas « muslim » qui le décrète mais qui le pratique par son intelligence.”

      C’est bien de pondre des maximes comme ça, mais faudrait voir à les appliquer à soi même et en être le digne représentant avant des les brandir à un frère peut être meilleur que vous.

      En même temps vous n’avez répondu à rien de ce que j’avais dit dans mon premier message, donc soit vous ne l’avez pas lu, soit vous n’avez aucun argument et vous vous êtes donc contenté de m’invectiver et de me faire la morale parce que j’ai osé réfléchir en dehors de la boite dans laquelle vous êtes enfermé.

      Lorsque la science est devenue de la science fiction, et que les gens ont foi dans cette nouvelle religion, il est de mon devoir de dire haut et fort qu’il s’agit d’une imposture.

      Que ça déplaise aux mécréants ou aux musulmans qui ont foi en ces récits improbables, je m’en fiche complètement

  2. Si on suit votre raisonnement, on ne croit que ce que l’on voit ! Je n’ai jamais vu Dieu, devrais je ne pas y croire ? Votre raisonnement ne tient pas la route, voire est contre -productif et en contradiction avec le message divin, Dieu et le prophète nous incitent à nous instruire, à réfléchir via l’ijtihad. Avec des gens comme vous point d’ijtihad juste de la répétition.
    Les scientifiques font des hypothèses à partir d’indices concordants, parfois ils se trompent, parfois ils ont raison.
    Dieu ne nous a pas créé pour nous égarer, il nous a créer pour nous guider et il nous donne des preuves via la science de la complexité de son oeuvre de création.
    Que Dieu nous guide.

    Que Dieu nous guident tous.

    • Je n’ai jamais vu Allah mais je crois en Lui, et j’ai foi en son existence. Il nous a créé et nous envoyé des messagers avec un message pur venant de Lui.

      Je n’ai pas foi en l’évolutionnisme, le big bang, l’héliocentrisme, et tout ce qu’ont produit l’astronomie, l’astrophysique et la NASA.

      Pourquoi ?

      Parce que ce qu’ils disent être la réalité est faux et va à l’encontre de ce qu’Allah dit dans le Quran.

      Ils égarent les gens en camouflant l’existence d’Allah derrière le hasard de l’évolution, un big bang hasardeux, et leur fausse terre sphérique, simple poussière insignifiante dans l’univers infini.

      Il s’agit d’une fausse science créée pour égarer les gens en leur faisant croire qu’Allah n’existe pas.

      Tout comme la médecine ment en vous expliquant que votre bébé lorsqu’il nait, a besoin de se faire injecter des dizaines de produits toxiques, des cellules de foetus, des cellules animales pour renforcer son système immunitaire.

      Comme si Allah qui nous a créé et a créé cette terre ne nous avait pas doté d’un métabolisme capable d’y vivre.

      Et une fois ces vaccins injectés, c’est la roulette russe : Votre enfant va t’il être autiste ? Faire une sclérose en plaque ? Avoir un cancer ? Voir son QI chuter de 20 points ?

      Vous y croyez à ça aussi ? Ils affirment que le Créateur est incompétent et qu’ils sont là pour palier aux failles dans le design du système immunitaire des enfants de la race des hommes.

      Libre à vous d’y croire, mais j’informerai mes frères et soeurs en Islam de ce que je sais jusqu’à ce qu’Allah me fasse mourir.

      • Tu as tout à fait raison.
        Moi je pense que l’Amérique n’existe pas et que Christophe Colombe et toutes les personnes qui l’on suivi ont inventé toute cette histoire, je connais des gens qui y sont allé mais ils font eux aussi parti d’un vaste complot visant à remettre en cause notre Seigneur, à moins qu’ils n’aient été dupés. Le Coran ne mentionne en aucune manière les peuples incas, mayas, alors qu’ils parlent de nombreux autres peuples.
        Je pense également que les avions n’existent pas, ils font semblant de s’envoler mais s’arrêtent au bout de la piste et nous déposent dans un monde créé de toute pièce pour nuire à notre seigneur. Le Coran ne mentionne pas que l’homme est en capacité de créer des avions et voler.
        Pour finir, je pense que tu n’existe pas puisque je ne te vois pas. Je pense que je suis en train de devenir fou, en écrivant à un être (imaginaire) qui habite probablement à des centaines de kilomètres de chez moi et qui va recevoir mon message, sans que je ne sois passé par mon messager personnel qui aurait pris son cheval pour te remettre en main propre ma missive, je dois être en train de rêver tout ça, ou mon esprit a été pris en otage par des Djinns, faudrait que je fasse une Rokia mais je ne sais pas si c’est Halal ou pas (Il n’y a rien dans le Coran sur cette technique), peut être vaudrait il mieux que j’aille voire un psychiatre ( mais la aussi, le Coran n’en fait pas mention, ça doit être une invention du Diable pour nous détourner de Dieu), il faut que je réfléchisse…
        Au cas où mon message arriverait, ce sera le dernier, je viens de découvrir, grâce à toi la vérité, et je me retire de ce monde.
        Merci pour ton aide.

  3. Salam aleykoum,

    On reconnait les gens qui n’ont aucun argument par le fait qu’ils n’ont pour arme que la calomnie et l’insulte.

    J’ai bien précisé quelles sciences je réfute. Maintenant libre à toi d’inventer des propos que je n’ai pas tenu, tu en répondras devant Allah le Jour du Jugement.

    Tu veux débattre de sujets que tu ne maitrises pas. Un professionel des communications a expliqué lors d’une conférence que 97% des communications dans le monde sont faites par cables (téléphone, internet, etc). Le reste c’est les fréquences radio. Il a expliqué que la communication par satellites est inutile car trop lente.

    Une technologie obsolète face à un banal cable, et les Etats investiraient des milliards dedans ?

    Cables de terre, cables sous-marin voila avec quoi on se connecte à internet, on faxe et on téléphone. Les satellites personne ne s’en sert, car ils n’existent tout simplement pas.

    Le prêtre dont tu parles remet en question le rapport entre la vision du Quran de l’univers en rapport avec la science moderne. Il a évidemment tort et croient comme toi en la science moderne.

    Il a cependant bien résumé la manière dont Allah décrit sa création dans le Quran, c’est pour ça que j’avais posté le lien vers son livre.

    Je ne l’ai fait que pour les muslims sur ce site constatent à quel point la version de l’univers selon le Quran et donc selon Allah, n’a rien à voir avec celle de la science moderne.

    Mais toi tu préfères faire comme si j’avais dit autre chose par malhonnêteté intellectuelle.

    Je t’ai déjà répondu ça, tu ne rabaches ici que pour tenter de me discréditer et ainsi discréditer l’information que j’apporte.

    Es tu vraiment un musulman ? Je me pose la question car ton comportement est réellement désagréable.

    Oui la terre est plate, ferme et fixe et le soleil et la lune orbitent au dessus de la terre. Si tu réfutes ce qui est écrit dans le Quran, Allah sait certainement ce que tu fais.
    Salam

    • @ Mak

      Une petite dernière pour la route :

      Il est écrit nulle part que la Terre est plate. “Nivelé” ne veut pas dire Terre plate.
      Tu affirmes ce qui est écrit nulle part. Inutile de faire un débat.
      Tu es dangereux, car tu spécules sur la parole d’Allah (swt), en la modifiant à ta sauce.

      Le Qur’an n’est pas un livre scientifique, mais un traité d’âme, qui n’a pour but que de guider l’humanité. Et la préparer à la vie future. Chaque verset est descendu dans une circonstance particulière, à un moment donné, dans une situation bien spécifique.

      On ne prend pas des versets en les sortants de leur contexte, sans connaitre les causes et circonstances de leur révélation.
      Puis le propre de la langue arabe (et particulièrement du Qur’an al Karim) est de parler de façon imagée. Et Allah, d’utiliser beaucoup la métaphore pour faire réfléchir et comprendre simplement, celui qui entend le message.

      Pour l’internet, effectivement, ce sont des câbles terrestres et sous-marins (back bones) qui relient l’internet mondial. Après pour les satellites, ils sont soit de télécommunication (téléphonie mondiale, GPS…), soit à but scientifique (météo, climatique, topographie…), d’espionnage etc.
      C’est une technologie complexe, mais totalement maitrisée de nos jours. Rien d’extraordinaire là-dedans. Allez faire un stage chez Thalès ou à l’ESA, s’ils veulent bien de vous.

      Il n’y a aucune incohérence entre le Qur’an et la science moderne, en ce qui concerne l’astronomie. C’est vos interprétations erronées qui créent une contradiction.

      Croyez en ce que vous voulez, comme je vous l’ai déjà dit, mais vous commencez à être sur la défensive, en remettant en cause l’islamité de vos détracteurs. Technique de takfiriste ignorant, qui aimerait nous faire revenir à l’âge de pierre, en toute colonisabilité (ref. Malek Bennabi).

      Je laisse le soin, à d’autres, de vous répondre si ça leur chante. Je n’ai plus de temps à vous consacrer.

      • Salam aleykoum Abd,

        Ca fait plusieurs fois que vous me dites ne plus avoir le temps de me répondre et pourtant vous me répondez partout où je poste. C’est à croire que vous aimez m’entendre parler.

        Je vous ai déjà fourni une liste exhaustive de versets indiquant que la terre d’Allah est plate, et pas uniquement nivelée, elle est également étendue, comme un tapis, comme un lit etc… Il ne faut pas se contenter d’un seul verset pour essayer d’avoir raison quand beaucoup d’autres renforcent ce que je dis.

        Vous me dites de croire en ce que je veux et c’est ce que je fais et ça vous déplait fortement apparemment.

        La télé satellite n’en est pas une, les antennes ne pointent pas vers le ciel mais vers les pylones géants qui parsèment l’ensemble des pays du monde et qui font office de récepteur transmetteurs, s’il s’agissait réellement d’une transmission satellite, les paraboles devraient être positionnés sur les toits avec l’antenne en l’air.
        Ces pylones sont également utilisés pour le GPS (Ground Position System) ainsi que pour les communications dans les endroits isolés.

        Il n’y a pas de satellites, il suffit de regarder un lancement de fusée plus longtemps que 2 minutes pour voir que la fusée fait une courbe et redescend, car RIEN ne peut percer la voute qu’Allah a placé au dessus de nous et la NASA le sait très bien.

        Sourate Ar Rahman
        33. Ô peuple de djinns et d’hommes! Si vous pouvez sortir du domaine des cieux et de la terre, alors faites-le. Mais vous ne pourrez en sortir qu’à l’aide d’un pouvoir [illimité].
        34. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous?
        35. Il sera lancé contre vous un jet de feu et de fumée [ou de cuivre fondu], et vous ne serez pas secourus.

        Avez vous compris Abd ou est ce encore une vue de l’esprit ? Nous sommes enfermés, le premier ciel nous recouvre intégralement, et quiconque s’approche trop sera détruit.

        Allez vous tordre le sens de ce verset comme vous le faites avec les autres ?

        La colère est compréhensible lorsque quelqu’un vient vous annoncer que ce en quoi vous croyez (l’astronomie, l’astrophysique, la NASA, les satellites etc…) est faux.

        Dans un sens vous réagissez pas mieux que les mecquois l’ont fait, par le dénis, l’agressivité, et la rage, quand Mohammed, que la paix et la bénédiction soit sur lui, a répandu le message d’Allah et leur a dit qu’il n’y a de Dieu qu’Allah.

        Le Quran est une vérité absolue, et tout ce qu’a dit Allah dedans est réel. Il y a certains versets qui sont sujet à interprétations, mais certainement pas ceux qui traitent du soleil et de la lune, de la terre et de sa forme, des étoiles et des 7 cieux.

        Vous préférez y voir un simple traité d’âme, sous estimant ainsi le Livre d’Allah, et croire que vous trouverez les réponses quant à la réalité physique dans votre précieuse science fiction moderne.

        C’est votre choix et comme je l’ai dit précédemment, c’est votre problème entre Allah et vous. Je ne répondrai pas de vos propos, ni vous des miens. Un dernier verset pour vous.

        Sourate 25 Al Furqan – Le discernement –
        30. Et le Messager dit: «Seigneur, mon peuple a vraiment pris ce Coran pour une chose délaissée!»

        Cordialement

  4. FAUX

    Allah dit “Sois” et elle est aussitôt. Il n’a pas besoin de faire exploser je ne sais quoi pour créer la terre ou l’univers. Il dit “sois” et c’est. Vous l’avez cité vous même ce verset…

    Les agents d’Iblis à l’origine des tromperies que sont l’héliocentrisme et le big bang se sont inspiré des textes religieux pour créer une histoire crédible aux yeux des croyants comme aux yeux des mécréants.
    Ca fonctionne toujours aussi bien malheureusement.

    • Allah dit “Sois” et elle est aussitôt. Il n’y a pas besoin de reproduction de je ne sais quoi, de grossesse et d’accouchement pour créer un homme. Il dit “sois” et c’est. Il n’y a pas besoin de planter de graine pour faire pousser une tomate. Il dit “sois” et c’est. Il n’y a pas besoin de de tornade, de tsunami, de volcan, ou je ne sais quel pour détruire une ville. Il dit “sois” et c’est.
      Vous ne voyez pas le problème de votre raisonnement ?

      Bien sûr que Dieu n’a besoin de rien pour créer. Dieu a créé la science. Il ne l’a pas créer parce qu’il en a “besoin” “(quel musulman(e) oserait avancer une horreur pareille ?) mais parce que NOUS en avons besoin. Dieu ne nous a pas laissé dans un monde chaotique, où des choses fonctionnent, apparaissent et disparaissent par magie et de manière totalement aléatoire et imprévisible. Il nous a offert un monde complexe mais logique, harmonieux, cohérent, pour nous émerveiller et nous pousser à réfléchir pour en comprendre les règles. Et il nous reste encore bien des choses à découvrir. Merci de na pas insulter sa magnifique création.

  5. Ma conception du monde diffère de la vôtre .Il n’ y a pas qu’un seul verset ou DIEU parle de la terre et des cieux .D’ailleurs je remarque QUE beaucoup de traducteur du coran font les même erreurs d’appréciation sur la connaissance des mystére de l’univers .En fait ils ne connaissent rien .Nous vivons dans un monde fermer .

  6. Aleykoum salam,

    Bien vu, je n’avais pas lu ce passage dans l’article, que j’ai lu en diagonale tant le ton m’agaçait pour les raisons que j’ai cité plus haut, c’est assez fou de trouver ce genre de mensonges sur un site pour la oumma islamique.

    Est ce que quelqu’un de Oumma.com pourrait nous expliquer comment ça a pu être publié tel quel ?

    Amicalement

  7. Aleykoum salam,
    En quoi ma conception des choses contredit les commandements d’Allah ? Je ne vois pas le rapport avec le verset que vous avez cité.

    • Salam,
      @ Mak lisez et méditez bien le verset que j’ai cité plus haut. la religion et la science sont indissociables. toute tentative de séparer la religion de la science ou vice versa est une entreprise boiteuse. Autre chose, voici un verset du coran qui élude bien une évolution de la création S24 V45 <>.

      • Aleykoum salam Amar,

        Je pense que tu as mal compris mon message, je ne suis pas contre la science, mais contre certaines science qui n’ont pas d’objet car elles ont pour base le faux ou alors qui ont été corrompues avec le temps.

        L’astrophysique ne tient sur rien, les étoiles ne sont que des lampes plantées sur le premier ciel. Les fusées font une courbe et plongent je ne sais où.

        Une preuve parmi tant d’autres que les étoiles ne sont pas des soleils :
        https://www.youtube.com/watch?v=hdNFo5eWf9g&t=235s

        L’astronomie, à partir du moment où la NASA a commencé à expliquer que tel point dans le ciel est une géante gazeuse avec une température de 1565° sur sa surface, et 15405 dans le coeur de l’étoile, qu’elle est composé de tant de % d’hydrogène etc… et que ces infos sont reprises par les astronomes on sait qu’on a affaire à une science fausse.

        L’histoire est corrompue depuis toujours, ils en sont à nous expliquer ce qui se serait passé il y a des millions d’années, et ils racontent comment vivait un homme de cromagnon etc… C’est un tissu de bétises issu de leur imagination pour nous faire gober leur théorie de l’évolution.

        La géographie est corrompue aussi. La carte officielle de la terre est fausse, la vraie figure sur le drapeau de l’ONU et est basée sur la carte de la terre plate dont l’auteur serait un muslim dont je ne retrouve plus le nom.

        La médecine, c’est super. Les vaccins ? C’est horrible. Comment des médecins peuvent t’ils cautionner cet empoisonnement massif de la population. Ils sont corrompus.

        Tu vois je ne nie pas toutes les sciences c’est juste que chacune d’entre elle a été corrompue et le faux a été mêlé au vrai, quand tout n’est pas carrément faux.

        Quant à parcourir la terre j’aimerais bien, mais je suis un peu juste financièrement et je m’occupe de ma famille, comme tout le monde 😀

  8. Amar
    15 mars 2017 at 7 h 48 min

    Salam,
    @ Mak je vous réponds par ceci :
    Sourate 29 verset 20:
    Dis: «Parcourez la terre et voyez comment Il a commencé la création.

    Comme je l’ai dit plus haut nous vivons dans un monde clos non seulement dans les air ,mais aussi sur terre ,puisque si DIEU dit ” parcourez la terre” ,hors il ne doit pas y avoir de d’interdiction formelle .Mais voilà que l’ONU a voté à l’unanimité l’interdiction du franchissement du 60 ième parallèle .Question pourquoi une tel interdiction ? Aurait-on peur qu’on découvre que le pôle sud n’existe pas et que l’antartique serait le bord du monde ? https://www.youtube.com/watch?v=w_hB5mdTY-s

    • Aleykoum salam,

      Oui j’ai vu qu’ils veulent fermer les voies vers l’antarctique, au motif fallacieux qu’il faut protéger la nature ;D

      Déjà qu’il y avait un traité international empêchant les civils de s’y rendre, au profit des militaires et des scientifiques, ils ne font que confirmer qu’ils cachent le dôme qu’Allah a construit.

      A mon avis devant le réveil des gens quant à la forme de notre planète, ils ont décidé de couper court à toute initiative individuelle d’explorer l’antarctique.

  9. Le Big bang est une invention des jesuites, tout comme le système heliocentrique.

    Le but de ces 2 mensonges fut de faire croire aux gens que les livres saint décrivant une terre plante, stationnaire, autour duquel gravitent le soleil, la lune et les étoiles, était une erreur.

    Un livre saint qui contient une erreur n’est pas fiable. Et ainsi de jours en jours, de plus en de gens ont sombré dans la mécréance jusqu’à arriver à notre époque où parler de Dieu dans les sociétés occidentales est devenu synonyme de naïveté.

    Vous citez des “savants” se basant sur une version fausse de l’univers, l’invention des jesuites, pour y chercher une trace de la création divine.

    Si votre démarche est de comprendre la création de l’univers, il suffisait de citer les versets du Quran, et les versets de la Bible qui évoque cette création.

    Si vous souhaitiez faire croire, comme beaucoup d’arabo-musulmans le font, que la version fantaisiste des jesuites est en accord avec ce qu’a descendu Allah, dans ce cas la c’est réussi.

  10. Plus qu’un discours redondant voici le témoignage d’un ancien salarié de la nasa qui balance tout le mensonge et la falsification de l’univers qu’ils ont fabriqués pour les pauvres esprits que nous sommes !

    https://www.youtube.com/watch?v=xKaOe9hM70I

    Après cela si vous croyez encore à ces fadaises ,c’est que vous êtes irrécupérables !
    Dieu n’a jamais crée de big bang ,la toute première chose qu’il a crée c’est l’eau !

  11. Peut-être car trop ambitieux en voulant, en quelques pages, cerner beaucoup de questions fondamentales, sont apparues bien des imprécisions, des approximations, difficilement acceptables.

    Affirmer que ”Le Big Bang ne serait pas le commencement de tout […¸]” est insuffisant sans argument ni exemple ni citation vérifiable et exploitable.
    En outre, si aucun point de départ n’est choisi, ni aucun n’est trouvé ou découvert, Dieu ou Big-bang ou Fiat lux… on ne s’arrêtera jamais de poser la question : et qui a créé le Big-bang ? Et qui a créé le fiat lux ? Et qui a créé le point de départ… et qui a créé le créateur du point de départ…???

    ”Dieu créa le monde en six jours le septième jour il se reposa. Le même récit se retrouve d’ailleurs dans le Coran”. Ceci est inexact, le Coran ne mentionne nullement que ”Dieu se reposa”… serait-Il sujet à la fatigue (Coran 50-38)?

    ” «Si une seconde à peine après le Big Bang, le taux d’expansion de l’Univers avait été à peine un peu plus lent (de un milliardième) […] ou encore ” (entre 10-43 et 10-32 seconde), son volume a été multiplié par 1050 (10 suivi de 50 zéros)! ”.
    Avec de tels chiffres, il faut situer les choses pour leur donner du sens, comparer des ordres de grandeur similaires.
    Car l’univers est âgé de 14 milliards d’années (14 x 365 jours x 24 heures x 60 minutes x 60 secondes), soit 4,4 00000000000000000 secondes, 4,4 à la puissance 17, ou 4,4 x 10 suivi de 17 zéros ou presque cinq milliards de milliards de secondes. Ou encore, une seconde c’est 5 milliardièmes d’un milliardième de l’âge de l’univers.
    ici, l’unité de mesure étant le millième du milliardième du milliardième du milliardième du milliardième de seconde, (1 divisé par 10 suivi de 39 zéros), on comprend aisément que un milliardième de seconde après le Big-bang est en fait une grandeur immense, qui correspond, dans le contexte évoqué à des milliards de fois les grandeurs en relation ici.

    Pour mieux saisir la problématique, imaginons qu’on construit un pont ou un tunnel de 14 kilomètres (par analogie aux 14 milliards d’années de l’âge de l’univers), soit 14 000 mètres, ou 14 millions de millimètres, ou 14 milliards de microns, ou 14 mille milliards de nanomètres ; quel sens y a-t-il à parler du milliardième du milliardième de ce pont ?

    La même approche peut être faite en parlant en microsecondes ou en nanosecondes quand il est question de la durée, certainement en années, de la construction de ce pont ; cela n’a aucun sens.

    Si on utilisait le pourcentage, cela serait bien plus parlant, car on verrait qu’il est question de 0,000 000 000 000 14 %, dans la construction du pont imaginaire.

    Ou de 10 à la puissance -32 comparé à 10 à la puissance -43, soit un gradient de 1 tiers à 1 quart, 25 à 33 % de différence. Ceci est-il acceptable scientifiquement comme argument à la non signifiance des faits ? Ou que c’est ”à peine un peu plus”, comme dans l’article?

    Pour finir, on ne voit pas pourquoi il y a une ”barrière fatidique de trois cent mille ans”… après laquelle sont apparus les nuages de gaz, car l’astrophysique parle plutôt de 380 000 ans après le Big-bang. Est-ce, car étant en contexte islamique, parce que le Coran annonce la création de l’univers en 6 jours (Coran 7-54 et 50-38), qu’un jour dure 50 000 ans (Coran 70-4), et qu’il est alors facile de déduire 300 000 ans ?

  12. La science fait ce quelle fait. Elle produit des théories, les affine par approximation successives, plus rarement aujourd’hui, elle conduit à des ruptures. Les théories, même en adéquation avec l’observation, se déduisent de principes, de conservation ,de symétrie…A un moment ou un autre risque de se poser la question du pourquoi. Qu’est-ce qui fait que ces principes sont valides. De même que certains se posent la question de savoir pourquoi les “constantes” ont la valeur qu’elles ont. Dieu est la réponse. Le pourquoi s’éteint pour qui à la foi et son coeur est serein. Seul un fou irait jusqu’à dire “pourquoi y-a-t’il un dieu “. Cette question est au delà de nous.

  13. Il est difficile de prendre part à cette discussion qui est basée sur les écrits du Coran et qui, aussi honorable soit-elle, n’a pas grand chose de très scientifique.
    Le problème de la création de l’Univers peut être rapporté à DIEU, certes, mais à condition de connaître DIEU. Or, mis à part que ce soit un problème de foi, nul être humain ne peut apporter de véritable témoignage à ce sujet.
    Qui a rencontré DIEU, dans l’au-delà ou dans l’Univers ?
    Où se niche DIEU dans l’espace ?
    S’il est partout, il est en nous, et Il est l’Univers.
    L’Univers est en expansion, et que les croyants l’acceptent ou pas, n’y change rien. L’Univers dont la terre n’est qu’une infime portion, continuera à croitre encore longtemps, avant de se dissoudre sous forme d’énergie, après être né de l’énergie de l’espace.
    DIEU étant éternel survivra donc à l’Univers.
    Il est donc l’espace dont l’Univers n’est qu’une infime partie.
    Les humains malgré leur petitesse font partie de DIEU;
    Il est donc vain de se disputer et de se faire la guerre, comme si une main voulait détruire l’autre. Les deux mains sont faites pour coexister ensemble et se compléter, non pas pour se détruire.. Ce qu’elles ne pourraient d’ailleurs pas réussir, car elles feront toujours partie du même corps qui n’a pas plus de préférence pour l’une que pour l’autre.
    C’est l’enseignement caché de toutes les religions qui laissent à l’être humain le soin de découvrir ce qu’est réellement DIEU et son unicité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jérusalem à vendre : le combat des chrétiens contre le transfert de terres de l’Église à des colons

Antisionisme antiraciste non, néonazisme sioniste oui ?