in ,

Moncef Marzouki : “Les Français sont souvent ceux qui comprennent le moins le monde arabe”

Dans un entretien accordé au Journal du dimanche, Moncef Marzouki a notamment évoqué les relations franco-tunisiennes : “J’ai très peu apprécié des considérations culturalistes, pour ne pas dire racistes, formulées à Paris par certains, dont l’ancien ministre des Affaires étrangères Hubert Védrine, qui se demande si l’Occident doit exporter sa démocratie. Comme si la démocratie était propre aux pays occidentaux. Je suis francophone et francophile, je serai un pont entre la France et la Tunisie, nous travaillerons cordialement mais je constate que les Français sont souvent ceux qui comprennent le moins le monde arabe, alors que ce devrait être le contraire. Les Français sont prisonniers d’une doxa au sujet de l’islam. (…) “Je n’ai aucun compte en Suisse ou en France. Je suis désormais le président indépendant d’un pays indépendant. L’esprit colonial, c’est terminé”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« Sioniste en Libye » : quand le CRIF censure l’aveu de Bernard-Henri Lévy

Un spot publicitaire invite les fidèles à prier à l’heure