in

Londres : le gang de barbares, qui a torturé un musulman pendant trois jours, condamné à 71 ans de prison au total

Séquestré et persécuté pendant trois jours interminables dans une véritable maison de l’horreur nichée à Uxbridge, une localité à l’ouest de Londres, Mohammed Mirza, 35 ans, un sujet de Sa Gracieuse Majesté de confession musulmane, a enduré de terribles sévices lors du dernier Ramadan, se retrouvant aux mains d’un gang de barbares qui a avoué avoir puisé sa source d’inspiration sadique dans son film culte « Reservoir Dogs » de Quentin Tarantino.

Ces quatre bourreaux, âgés de 35 à 50 ans (voir deux d'entre eux ci-dessus), qui ont retenu en otage un citoyen musulman sans histoire dans l’intention de lui extorquer une somme d’argent qu’il ne possédait pas, avant de lui infliger des châtiments corporels d’une cruauté inouïe jusqu’à ce que mort s’en suive, comme ils l’en ont menacé en hurlant, vont aller croupir en prison pendant de très longues années.

Cumulées, leurs peines respectives atteignent les 71 ans d’emprisonnement ferme, ainsi en a décidé le juge John Bevan Qc qui s’est dit horrifié par « un comportement sadique proche de la torture », traitant de « lâches et de monstres » les quatre criminels islamophobes qui ont comparu devant lui.

L’insoutenable description du supplice subi par le malheureux Mohammed Mirza, retrouvé terrifié, tuméfié et recroquevillé dans une mare de sang par la police locale, a épouvanté le tribunal de l’Old Bailey, notamment à l’énoncé du poulet frit ingurgité de force alors qu’il était en plein jeûne du Ramadan, de la bière bue sous la contrainte jusqu’à ce qu’il perde connaissance, des coups de barre de métal et de fer à vapeur assénés à plusieurs reprises avec une rage décuplée, de l’oreille coupée et de la langue entaillée sanguinolente qui a failli l’être, sans oublier ses blessures profondes au cou causées par un couteau à pain.

Se disant meurtri et souillé par un « viol » dans toute l’acception du terme, le rescapé Mohammed Mirza, à jamais traumatisé, pourra enfin commencer à se reconstruire, soulagé de savoir ses tortionnaires mis définitivement hors d'état de nuire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Assigné à résidence, la société de Merouche Derkaoui devrait déposer le bilan

Le Brésil inaugure l’ambassade de Palestine et envoie promener le représentant d’Israël