in

Karim Achoui veut porter plainte contre un maire accusé de harceler un jeune garçon de 11 ans, d’origine marocaine (vidéo)

Je vais déposer une plainte pénale contre le Maire de Saint-Laurent-sur-Saone, pour les violences verbales aussi bien que physiques, les menaces et le harcèlement qu'il exerce à l'encontre de W. Z., jeune garçon de 11 ans qui souffre de cette injustice abominable, honteuse, revoltante depuis maintenant 8 mois, et qui, hier a filmé son agresseur en plein abus de pouvoir, laissant eclater sa violence à son encontre.

Publié par Karim Achoui sur vendredi 5 février 2016

Les images capturées sur le vif par le jeune W.Z.

Karim Achoui, le président et fondateur de la Ligue de Défense Judiciaire des Musulmans (LDJM), vient d’annoncer sur sa page Facebook sa ferme intention de porter plainte contre le maire de Saint-Laurent-sur-Saône, une commune située en région Rhône-Alpes, accusé de se livrer à un harcèlement aussi ahurissant qu’inqualifiable à l’encontre d’un garçonnet de 11 ans, d’origine marocaine.

Le jeune souffre-douleur de cet édile, qui depuis huit longs mois le terrorise sans relâche et en toute impunité, a tenté de filmer l’une de leurs dernières confrontations d’une brutalité inouïe,  qualifiée « d’abomination » par un Karim Achoui particulièrement indigné et déterminé à agir.

Voici les précisions apportées sur cette odieuse affaire d’abus de pouvoir caractérisé par le président de la LDJM, lequel est autorisé depuis le 28 janvier 2016 à endosser à nouveau sa toge d’avocat en France, en vertu des accords d’Evian.

Je vais déposer une plainte pénale contre le Maire de Saint-Laurent-sur-Saone, pour les violences verbales aussi bien que physiques, les menaces et le harcèlement qu’il exerce à l’encontre de W. Z., jeune garçon de 11 ans qui souffre de cette injustice abominable, honteuse, révoltante depuis maintenant 8 mois, et qui, hier a filmé son agresseur en plein abus de pouvoir, laissant eclater sa violence à son encontre.

Jeune, français d’origine marocaine, arrivé dans la ville en mai 2015, il subit depuis, une stigmatisation et des violences de la part du maire de la ville, cherchant par tous les moyens à l’exclure, le traitant de “voyou”, le denigrant auprès des habitants de la commune, tentant de le faire renvoyer de l’école alors que ce dernier est premier de sa classe, apprécié de tous-apres l’avoir déjà exclu du periscolaire. Ayant même tenté de le faire monter dans sa voiture, ce qui a suscité la réaction du grand frère, le maire a bousculé ce dernier pourtant blessé, en béquilles, avant de porter plainte pour injures, se faisant passer pour victime.

Depuis, il ne cesse de harceler le jeune garçon, refuse tout contact avec la mère qui élève seule ses enfants et fait tout pour protéger son fils mais peine à se faire entendre. La gendarmerie a refusé de prendre une plainte de la famille de W. Z., soutenant un maire qui agit comme roi au pouvoir absolu, centralisant et contrôlant tout, traquant un enfant dans sa ville, cherchant à le pousser dehors, allant même jusqu’à le menacer de “revenir armé”. Une abomination !”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’orthographe, c’est l’hygiène de la langue

Assigné à résidence, la société de Merouche Derkaoui devrait déposer le bilan