in

L’international algérien Rafik Halliche refuse de jouer à Tel-Aviv

Ils sont plus d’une soixantaine à s’être donné le mot pour mouiller le maillot contre l’impérialisme guerrier de l’Etat hébreu, ils refusent de dribbler dans le sens du vent et de fouler des pelouses qui masquent la cruelle réalité d’une suprématie implacable, ils font obstruction à un autisme international insupportable, notamment de l’UEFA, au risque d’être désignés à la vindicte pour anti-jeu, l’équipe sans frontières des footballeurs unis sous les couleurs de la Palestine, et opposés à la tenue de l’Euro Junior en Israël en 2013, vient d’être rejointe par l’international algérien Rafik Halliche.

Le défenseur central du Club portugais Academica de Coimbra a en effet renoncé à faire le déplacement à Tel-Aviv pour disputer la rencontre d’Europa League, prévue jeudi prochain, contre l’équipe de Hapoel Tel- Aviv.

Un forfait que la langue de bois, très répandue dans l’univers footballistique, effleure sans en creuser les raisons profondes, tant l’évidence saute aux yeux : l’indignation de Rafik Halliche face à l’horreur qui s’est encore récemment abattue sur la population de Gaza ne fait pas que s’éprouver, elle se prouve également à travers l’acte fort du désistement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’islam de France : entre particularisme et revendications égalitaires

Israël/Palestine : le Grand Journal de Canal+ invite des imams incompétents pour en débattre